Inicio > Laicos > Vocación laical > Autour de la même table

 


 


 



 


Emili Turú - La Valla: casa de la luz

Emili Turú
Superior general



 

FMSI

Conectarse

Hermanos maristas

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Foto de hoy

Francia: Comisión europea Hermanos Hoy, Paris

Hermanos maristas - Archivo de fotos

Archivo de fotos

 

Últimas novedades

Archivo de novedades

 

Calendario marista

27 mayo

Santos: Agustín de Cantorbery y Cirilo.

Calendario marista - mayo

Autour de la même table

 

La vocation des laïcs maristes de Champagnat
2009-06-06: Comission Internationale

Traducción: Alain Delorme, FMS

En otras lenguas
Catalan  English  Español  Hungarian  Italiano  Português  

Bajar PDF (14 MB) Bajar WORD (400 kb)

Autoru

Le campus de l’Université newyorkaise de Columbia est le lieu choisi par Chaim Potok pour son roman The Promise. Le livre raconte l’histoire de Reuven Malter, un jeune à l’esprit curieux et réfléchi, étudiant pour devenir rabbin, et de son ami Danny Saunders qui, par suite des décisions qu’il a prises dans sa vie, a fini par se séparer de la communauté juive hassidique dont il est membre.

Au cours du récit, Potok invite les lecteurs à se faire pèlerins avec Reuven et Danny dans les luttes et conflits qui surgissent, inévitablement, lorsque les traditions de leur foi s’opposent aux valeurs du monde des années 50. The Promise est un conte concernant l’identité, même si l’auteur n’emploie jamais le mot, et il décrit le voyage que chacun de nous doit faire pour y parvenir.

Depuis la fin du Concile Vatican II, de nombreux laïcs catholiques, qui luttent pour trouver un nouvel espace au sein de l’Église, ont réalisé un voyage qui n’est pas très différent de celui des personnages du livre de Potok. Les raisons sont claires. Avant cette rencontre historique de l’Église, seuls les prêtres, les religieux et religieuses, étaient considérés comme ayant une « vocation », ainsi que l’on disait alors ; les laïcs, hommes et femmes, étaient regardés comme n’étant pas l’objet d’un véritable appel les concernant. Heureusement, avant que le Concile soit terminé, cette vision fausse avait été corrigée et le laïcat, au moins en théorie, avait retrouvé sa place spécifique dans l’Église.

À partir de ce moment, beaucoup d’efforts ont été faits pour clarifier l’identité des laïcs, hommes et femmes, ainsi que leur place et leur rôle dans notre Église. Quel que soit le prix à payer, c’est une tâche que nous devons mener à bien. En effet, les documents conciliaires sont d’une grande clarté : l’appel à la sainteté est universel ; de par son baptême, chacun de nous est responsable de la mission de l’Église qui est de proclamer le Royaume de Dieu et sa venue.

Au cours des années qui ont suivi le Concile, bien des personnes, qui voulaient être au clair sur leur identité, ont trouvé dans le charisme de telle ou telle congrégation religieuse un havre de sécurité. Les religieux, hommes et femmes, ont aussi pris conscience que les charismes qui avaient inspiré leurs Instituts depuis si longtemps étaient, de fait, des dons de Dieu pour l’Église universelle.

Je crois que le document Autour de la même table – La vocation des laïcs maristes de Champagnat contribuera grandement à alimenter nos échanges sur la vocation du laïcat dans l’Église. Et, ce qui importe davantage, il nous aidera tous à marcher résolument vers une plus grande estime du rôle important que le laïcat mariste joue aujourd’hui dans la vie de l’Institut et de l’Église, en partageant avec les frères le vécu du charisme et l’élan apostolique qui ont été donnés à notre Église dans la personne de saint Marcellin Champagnat.

Le document, composé par une petite commission de rédaction, présente les réflexions d’un groupe bien plus nombreux de laïcs maristes. Son contenu est basé aussi sur l’expérience quotidienne vécue par des hommes et des femmes de toutes les parties du monde. Cela donne au texte une saveur riche et internationale ; les nombreux témoignages personnels qui en jalonnent les pages amènent le lecteur à s’identifier davantage aux thèmes abordés.

Il est clair que Dieu a suscité, à notre époque, des vocations de laïcs maristes. Le document Autour de la même table sera, pour ses lecteurs, un guide qui les aidera à apprécier plus profondément le cadeau reçu de Dieu au bénéfice de notre Église et de l’Institut. En même temps, ils auront l’occasion d’analyser plus à fond au moins trois éléments significatifs qui caractérisent leur appel : l’apostolat, la spiritualité et la vie partagée.

Je vous encourage à lire et à étudier ce document, à y réfléchir soit personnellement, soit avec d’autres. Dieu fasse qu’il soit le premier de beaucoup d’autres documents écrits par des laïcs maristes du monde entier. Qu’il soit pour tous un rappel de la vitalité et de la réussite du charisme donné à l’Église et au monde par Marcellin Champagnat, charisme qui donne à chacun son identité de frères et de laïcs maristes.

Je remercie les membres de la commission de rédaction pour leur excellent travail : Annie Girka (L’Hermitage), Bernadette Ropa (Melanesia), Carlos Navajas (América Central), José María Pérez Soba (Ibérica), Sergio Schons (Rio Grande do Sul), et les frères Afonso Murad (Brasil Centro-Norte) et Rémy Mbolipasiko (Afrique Centre-Est). Merci, également, à Anne Dooley (Melbourne) qui a fait partie de la commission pendant une bonne partie du travail, de même que Noël Dabrera (Asie Sud) qui a aussi collaboré à cette tâche mais qui est mort avant d’en voir l’achèvement.

Un merci tout particulier au frère Pau Fornells qui a coordonné ce projet du début à la fin. Sans ses efforts et ceux des membres de la commission, je pense que ce document n’aurait jamais vu le jour. Tous ont travaillé avec beaucoup de constance et de patience à l’élaboration du texte, à son suivi et à sa révision, dans les délais prévus. Vraiment, ils ont travaillé avec beaucoup d’amour.

Je remercie également le frère Pedro Herreros et les membres de la Commission du Laïcat du Conseil général et, venus plus tard, les frères Emili Turú, Pedro Herreros, Juan Miguel Anaya et César Henríquez, membres de la Commission Mission et Laïcat, pour leurs conseils avisés et le constant appui donné à ceux qui participaient au projet. Merci encore au frère Antonio Martínez Estaún, Directeur des Communications de l’Institut, qui a traduit en images les travaux de la Commission et réalisé la mise en pages de la publication.

Reuven Malter et Danny Saunders, les deux jeunes amis, héros du roman de Chaim Potok, ont fait un long et difficile pèlerinage à la recherche de leur identité. Le chemin parcouru depuis le Concile Vatican II par tous ceux qui aiment le style de vie mariste et sa mission, pour affirmer leur propre identité commence, juste maintenant, à porter du fruit. Le document Autour de la même table – La vocation des laïcs maristes de Champagnat n’est qu’un exemple de cette réalité. Puisse-t-il enrichir votre compréhension de la vie mariste et de sa mission, et stimuler votre foi.

Avec ma bénédiction et mon affection,

Frère Seán D. Sammon, FMS - Supérieur Général
Rome, le 6 juin 2009 - Saint Marcellin Champagnat
 




Les membres de la commission sont:

Les laïcs

  1. Anne DOOLEY (Melbourne)
  2. Annie GIRKA (Hermitage)
  3. Bernadette ROPA (District de Melanesia)
  4. Carlos NAVAJAS (América Central)
  5. José María PÉREZ SOBA (Ibérica)
  6. Noel Dabrera (Sri Lanka)
  7. Sérgio Luis SCHONS (Rio Grande do Sul)

et les frères

  1. Afonso MURAD (Brasil Centro Norte)
  2. Pau FORNELLS (Directeur du Bureau du Laïcat)
  3. Rémy MBOLIPASIKO (East Central Africa)
 
Laicos

1943 visitas