Inicio > Noticias > Hermanos fallecidos > H. Rampelberg

 


 


 



 


Emili Turú - La Valla: casa de la luz

Emili Turú
Superior general



 

FMSI

Conectarse

Hermanos maristas

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Foto de hoy

Sudáfrica: St David’s Marist Inanda

Hermanos maristas - Archivo de fotos

Archivo de fotos

 

Últimas novedades

Archivo de novedades

 

Calendario marista

25 mayo

Santos: Gregorio, María Magdalena de Pazzi y Vicenta María López Vicuña.
1975: muere en Saint-Paul-Trois-Chateaux el H. Leónidas, 7º Superior general.
1990: Congreso de teólogos para la heroicidad de las virtudes del H. Alfano Vaser.

Calendario marista - mayo

Hermanos fallecidos

 
2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017

H. Michel Rampelberg

 Fecha de la muerte: 23/02/2017
Lugar: Francia, Beaucamps-Ligny
Provincia: LHermitage
Edad: 81FMS
Leer el documento enviado por la Provincia


Le Seigneur a accueilli dans la paix de sa maison Frère Michel RAMPELBERG décédé le jeudi 23 février 2017 dans la 81e année de son âge et la 63e année de sa profession religieuse. Le Frère Provincial des Frères Maristes, les Frères de la Province L’Hermitage, la communauté de Beaucamps-Ligny – Champagnat (59), sa famille et ses amis, vous invitent à les rejoindre par la prière. La messe de funérailles sera célébrée le mercredi 1er mars à 15 h 00 à l’église de Beaucamps-Ligny, suivie de l’inhumation au cimetière. Une messe sera également célébrée, le même jour, à 9 h 00, à Lviv (Ukraine).

Michel naît le 20 avril 1936, à Halluin (59), terre féconde en vocations sacerdotales et religieuses alors qu’on l’appelait « la rouge ». Élève de nos Frères à l’école du Sacré-Coeur, il arrive à Beaucamps, et y poursuit ses études qui le mèneront à St-Genis-Laval (69, puis dans diverses universités pour acquérir les diplômes nécessaires à l’enseignement qu’il exercera en Nouvelle-Calédonie, à Aubenas, puis à Lambersart (Collège Dominique Savio). Mais il se fixe plus particulièrement à Beaucamps-Ligny, au Lycée de l’Institution Sainte- Marie. Débordant d’énergie, il développe des activités pour les jeunes, principalement des camps de vacances avec marches et randonnées, s’occupant de l’intendance, de la cuisine, du programme des journées et même, à un moment, de la confection de kayaks en résine…

Mais n’a-t-il pas un peu du militaire qui grimpe les différents grades pour terminer Commandant, faisant encore les « périodes » de remise à niveau pour être responsable de la préparation militaire. Lors des fêtes nationales, il revêt son habit militaire qu’il garde méticuleusement. Michel, l’infatigable, pas toujours facile à suivre et à vivre avec, et qui, malheureusement, brûle la chandelle par les deux bouts ! Mais c’est sa vie ! Créateur de l’ADAJ, au service des jeunes, mais qui se tourne vers la solidarité ! Que de voyages vers les pays de l’Est (plus de 500), faisant l’aller-retour sur un minimum de jours et même d’heures, avec parfois des problèmes aux frontières ! Le tout dans un esprit de service aux plus démunis et un très grand esprit religieux. Il ne connaît ni les 35 heures, ni les congés, ni la vie de retraité ! C’est son tablier noué que le Seigneur l’accueille en compagnie de Marie, notre Bonne Mère, de Saint Marcellin Champagnat, et de tous nos Frères qui nous ont précédés, en cette année où nous fêtons le bicentenaire de l’Institut.