Home > News > Deceased Brothers > Br. Terrier

 


 



 


Social networking

Marist Brothers

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Today's picture

Syria: Blue Marists with displaced children from Shahba Camp

Marist Brothers - Archive of pictures

Archive of pictures

 

Latest updates

 


Calls of the XXII General Chapter



FMSI


Archive of updates

 

Marist Calendar

17 June

St. Albert Chmielowski
World Day to Combat Desertification and Drought (ONU)

Marist Calendar - June

Deceased Brothers

 
2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2019 | 2018

Br. Jean-François Terrier

 Date of Death: 22/05/2018
Place: France, Saint-Genis-Laval
Province: LHermitage
Age: 94FMS
Read the file sent by the Province


Le Seigneur a accueilli dans la paix de sa maison Frère Jean-François TERRIER décédé le mardi 22 mai 2018, à l’âge de 94 ans, dont 77 ans de profession religieuse. Le Frère Provincial des Frères Maristes, les Frères de la Province L’Hermitage, la communauté de Saint Genis-Laval (69), sa famille et ses amis, vous invitent à les rejoindre par la prière. La messe de funérailles sera célébrée le samedi 26 mai, à 10h30, à la chapelle du Montet, suivie de l’inhumation au cimetière de la communauté.

Jean-François naît le 28 février 1924 à Vérosvres (Saône-et-Loire) où ses parents sont cultivateurs. En septembre 1936, il entre au juvénat de Varennes-sur-Allier. En octobre 1938, il est envoyé à Baïro (Italie) pour son postulat. Il revient à Varennes-sur-Allier pour son noviciat, et il y fait sa première profession le 6 août 1940. Il y reste un an de plus pour le scolasticat. Puis, c’est la vie active d’enseignant en assurant très souvent, en plus, le service de directeur d’école, d’abord à Saint Amand-Montrond (Cher), de 1941 à 1943, St Pourçainsur- Sioule (1943-1948), et de nouveau à Saint Amand-Montrond (1948-1950). De 1957 à 1959, il est à Arlanc (Puy-de-Dôme), puis à La Clayette (1953-1957), et à Le Pertre (Ille-et-Vilaine). Enfin, en septembre 1959, arrive une pause bien méritée : le second Noviciat à St Paul-Trois-Châteaux ; ensuite, il aide au juvénat de Varennes-sur-Allier. Après cela, de nouveau, il est appelé comme enseignant au Mayet-de-Montagne (1960- 1967), puis comme directeur et enseignant à Le Pertre (1967-1973), ainsi qu’à Bains-sur-Oust (Ille-et- Vilaine), de 1973 à 1983. Toujours disponible, il est appelé pour les mêmes services à Marlhes, en 1983, et à l’école d’Aubenas, de 1985 à 1989.

Arrive l’âge de la retraite d’enseignant. François répond à un nouvel appel : il est membre de la communauté de Saint Victoret, près de Marseille (1989-1995) où il assure une présence auprès des SDF dans le cadre du Secours Catholique de la paroisse. À la fermeture de cette communauté, il rejoint celle de Chazelles-sur-Lyon assurant de petits services (1995-2000). Aspirant à plus de stabilité à cause du poids des ans, il rejoint la maison de retraite de Varennes-sur-Allier (2000-2015), et de là, il vient à l’EHPAD de Saint Genis-Laval. Après trois ans, le Seigneur le rappelle à Lui pour l’accueillir dans sa paix et sa joie.