Conectarse

Hermanos maristas

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Foto de hoy

Sudáfrica: Cena Marista Juvenil - Johannesburgo

Hermanos maristas - Archivo de fotos

Archivo de fotos

 

Últimas novedades

 


VIII Encuentro de la Red Marista Internacional de instituciones de educación superior
Perú | 2-6 de abril


Llamadas del XXII Capítulo General



FMSI


Archivo de novedades

 

Calendario marista

26 marzo

Santos: Ricardo, Teodoro y Diego

Calendario marista - marzo

Hermanos fallecidos

 
2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2019 | 2018

H. Michel Gaubert

 Fecha de la muerte: 02/01/2019
Lugar: Francia, Saint Genis-Laval
Provincia: LHermitage
Edad: 81FMS
Leer el documento enviado por la Provincia


Le Seigneur a accueilli dans la paix de sa maison Frère Michel GAUBERT décédé le mercredi 2 janvier 2019 à l’âge de 81 ans, dont 62 ans de profession religieuse. Le Frère Provincial des Frères Maristes, les Frères de la Province L’Hermitage, la communauté de Saint Genis-Laval, sa famille et ses amis vous invitent à les rejoindre par la prière. La messe de funérailles sera célébrée le mercredi 9 janvier 2019, à 10h00, à Saint Genis-Laval, suivie de l’inhumation au cimetière. 

________________

Michel naît le 20 juillet 1937 à Astaillac, petit village de la Corrèze, au sein d’une famille d’agriculteurs, profondément attachés à la foi et aux traditions chrétiennes. Avec sa soeur jumelle, ils sont les 7e et 8e enfants d’une fratrie de 9, qui comptera une religieuse et deux religieux.

À 13 ans, il entre au juvénat de Lacabane, et deux ans plus tard, il poursuit sa formation au grand juvénat de l’Hermitage. En 1954, il revient à ND de Lacabane pour 2 ans de postulat-noviciat, et il prononce ses premiers voeux le 15 août 1956. Il poursuit sa formation profane et religieuse pendant 3 ans au scolasticat de St-Genis- Laval, en préparation à sa mission d’enseignant et d’éducateur mariste. Après un séjour bref au juvénat de Blancotte, puis à Bordeaux, il accomplit son Service National en coopération, pendant 2 ans, à Alep (Syrie). Il en garde un excellent souvenir, disant qu’Alep est un véritable petit paradis. À son retour, après une année à Mazamet, il va à Caussade (Tarn-et-Garonne) où, assez vite, la direction du collège Saint-Antoine lui est confiée. C’est son principal champ d’apostolat : il y reste 32 ans. Il s’y donne sans compter, car un directeur de petit collège doit s’occuper de tout.

En 1997, atteignant l’âge de la retraite, il se retire discrètement à Blancotte ; mais 3 ans plus tard, il accepte de rejoindre St-Pourçain-sur-Sioule. C’est là qu’en 2002, un accident vasculaire cérébral le laisse notablement diminué, malgré une rééducation assez bien réussie. Il est particulièrement touché par l’impossibilité de continuer la conduite automobile. Il retourne à Blancotte jusqu’en 2012. Alors la dégradation de son état de santé l’amène à l’EHPAD de St-Genis-Laval où il passe ses dernières années, offrant à Dieu les souffrances de la maladie, de la dépendance, de l’éloignement de sa famille terrestre.

Que Marie et Champagnat l’accueillent auprès de Jésus dans la maison du Père pour une vie de Paix et d’Amour.