Home > News > Deceased Brothers > Br. Gendron

 

April 18 - 20 years of the
Canonization of Marcellin Champagnat


 


 



 


Social networking

Marist Brothers

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Today's picture

Germany: Chapter of the Central West Europe Province in Freising

Marist Brothers - Archive of pictures

Archive of pictures

 

Latest updates

 


Calls of the XXII General Chapter



FMSI


Archive of updates

 

Marist Calendar

25 April

Saint Mark, Evangelist
1932: The first Marist Brothers set out for Guatemala

Marist Calendar - April

Deceased Brothers

 
2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2019 | 2018

Br. Bertrand Gendron

 Date of Death: 19/01/2019
Place: Canada, Château-Richer
Province: Canada
Age: 90FMS
Read the file sent by the Province


Le Frère Provincial de la Province du Canada et la communauté de Château-Richer ont le regret de vous informer du décès du Frère Bertrand Gendron (Frère Noël-Bertrand) décédé à l’infirmerie de la Résidence Mont Champagnat à Château-Richer le samedi 19 janvier 2019 à l’âge de 90 ans, dans sa 71e année de vie religieuse.

Au cours de sa vie, le frère Bertrand Gendron a développé plusieurs facettes de sa personnalité et de ses talents. Il a été un professeur innovateur, particulièrement en français pour l’éducation des adultes. Il a été un artiste décorateur qui investissait ce qu’il faut pour créer du beau. Il s’est impliqué activement dans la liturgie. Il a été un cordon-bleu qui aimait recevoir les confrères de la région en préparant lui-même dans les moindres détails chacune des étapes de la réception. Il a été un polémiste aguerri pour défendre les droits des employés en s’engageant activement dans le mouvement syndical. Il a été un défenseur des droits des détenus en milieu carcéral s’engageant au Centre de Justice réparatrice. Il a été un bénévole très impliqué à la Maison Marie-Frédéric à Québec pour l’aide aux jeunes en réinsertion sociale. En somme, le frère Bertrand a été un combattant acharné et dévoué avec un caractère fort et un peu têtu. Avec lui, il n’y avait pas d’heures ni de distance qui l’empêchait de mener à terme ses projets.

On peut résumer sa vie en quatre étapes. L’enseignement régulier avec les jeunes pendant une vingtaine d’années dans différents milieux, dont Montmorency, La-Malbaie et Vanier. Ensuite, l’enseignement aux adultes et conseiller pédagogique en Beauce pendant une trentaine d’années. Suivra la période de vie en préretraite à Notre-Dame-de-Pitié et à la Résidence Saint-Patrick où il vivra une forme de périphérie au plan communautaire. En fin de vie, ce travailleur acharné, non sans quelques luttes intérieures, s’est vu dans l’obligation d’entrer à l’Infirmerie de la Province où il rendit l’âme dans la paix.

Lui qui aimait tant vivre des moments de rencontre en toute intimité jusqu’aux petites heures de la nuit sans avoir à surveiller sa montre, il pourra dorénavant vivre une vie d’intimité avec le Seigneur, Marie et Champagnat éternellement.