Home > News > Deceased Brothers > Br. Beauregard

 


 



 


Social networking

Marist Brothers

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Today's picture

Kenya: Marist International Center, MIC - Nairobi

Marist Brothers - Archive of pictures

Archive of pictures

 

Latest updates

 


Calls of the XXII General Chapter



FMSI


Archive of updates

 

Marist Calendar

16 October

Saint Gerard Majella
World Day of Nutrition (UN)

Marist Calendar - October

Deceased Brothers

 
2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2019 | 2018

Br. Bertrand Beauregard

 Date of Death: 24/07/2019
Place: Canada, Château-Richer
Province: Canada
Age: 84FMS
Read the file sent by the Province


Le Frère Provincial de la Province du Canada et la communauté de Château-Richer ont le regret de vous informer du décès de Frère Bertrand Beauregard (Frère Alphonse-Bertrand) décédé à l’infirmerie de Château-Richer le mercredi, 24 juillet 2019 à l’âge de 84 ans et dans sa 66e année de vie religieuse.

Notre frère Bertrand vient de nous quitter après de longs mois d’absence, de perte d’autonomie et de dépendance, lui si actif et si dynamique, plus habitué à servir plutôt qu’à être servi. En effet, s’il est une caractéristique que l’on peut « accrocher » au sourire et à l’air taquin de notre confrère, c’est celle d’avoir été toute sa vie « un homme de service ».

Bertrand n’a pas fait de longues études académiques : il aura été ce que l’on appelait – bien gauchement d’ailleurs – « un frère aux travaux », ce qui ne l’a pas empêché de se doter d’une culture religieuse et générale fort riche et de profiter largement de deux stages de spiritualité de quelques mois en Europe. Et alors que la liste des obédiences de bien des confrères est fort étoffée, celle de Bertrand se résume à une douzaine de lignes… ce qui signifie une grande stabilité dans les différents services qui lui furent demandés, entre autres : surveillant dans les internats durant six ans, infirmier et responsable de l’infirmerie durant une quinzaine d’années, poste « non-syndiqué », 24/7 sans vacances, ou fort peu… Puis ce sont deux communautés qui profitent de ses multiples services durant de longues années : Rawdon durant 18 ans et Laval durant 9 ans.

Mais parler de présence et de services ne suffit pas : ce qui importe, c’est le « comment » se vivent cette présence et ces services. Car Bertrand avait la serviabilité tatouée sur le cœur, ce qui se manifestait par une attention délicate et prévenante si naturelle qu’elle risquait parfois de passer inaperçue, tant c’était fait avec tact et délicatesse

Cependant, derrière un physique assez imposant, Bertrand a connu sa large part d’ennuis de santé; il ne se plaignait jamais, mais les intimes savaient les efforts qu’il s’imposait pour garder sourire et bonne humeur. Ceux qui l’ont connu ont souffert avec lui des limites des dernières années. Mais le souvenir de son dévouement et de sa qualité de présence qu’il nous laisse est une invitation à la disponibilité. Merci, Bertrand !