Inicio > Biblioteca > Escritos para Marcelino > Père Jean Baptiste Pompallier - 17/02/1836

 

 

 



 


Conectarse

Hermanos maristas

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Foto de hoy

Casa general: Encuentro de integración del Consejo general con los secretariados

Hermanos maristas - Archivo de fotos

Archivo de fotos

 

Últimas novedades

 


Llamadas del XXII Capítulo General



FMSI


Archivo de novedades

 

Calendario marista

20 febrero

Santos: León, Eleuterio y Zenón

Calendario marista - febrero

Escritos para Marcelino

 

Père Jean Baptiste Pompallier
17/02/1836

En otras lenguas
Español  Português  

V.J.M.J.
Monsieur le supérieur,
[1] Quoique je doive bientôt me procurer lhonneur de vous voir à lErmitage, cependant, je me hâte de vous dire et de vous demander aussi des choses importantes et pressées. Mr Cholleton men a fait la recommandation.
[2] 1º Vous désirez sans doute apprendre le résultat de mon voyage auprès de nos confrères de ValBenoite. Eh bien, tous ont pris cette fois la choses avec considération et esprit de Dieu. Ils sentent chacun les conséquences avantageuses à la petit Société souffrante qui vont résulter de la mission promise à la cour de Rome. Tous font des prières et des réflexions pour implorer les lumières de lEsprit Saint et pour lécouter en eux mêmes au sujet de lentreprise et de leur vocation. Bientôt Mr Colin ou Mr Séon écrira pour donner connoissance de celui ou de ceux qui, pleins de confiance dans le secours de Jésus et de Marie, sentent le désir de se dévouer à la conversion des infidèles quon nous a désignés au moins sur un sujet de Valbenoîte.
[3] 2º Monseigneur larchevêque vient de recevoir encore une lettre de Rome, des plus rassurantes et des plus encourageantes. Elle est du cardinal Sala, préfet de la Sacrée Congr(égation) des Réguliers. Ce cardinal ne doute nullement que nous nobtenions de Sa Sainteté le bref tant désiré, mais pour les prêtres seulement. De plus, il assure que le St Père nous exhorte vivement à aller en avant dans lentreprise de la mission de lOcéanie. Combien je me réjouis devant Dieu davoir dès le principe accepté en particulier les travaux de cette mission et davoir provoqué toute la société à se dévouer pour cette même oeuvre, que jai toujours prévue devoir hâter et peut-être assurer lapprobation qui est lobjet de nos voeux communs. Bientôt vous pourrez avoir connoissance de cette intéressante lettre.
[4] 3º Je prie bien Mr Servant décrire à Mr Cholleton pour manifester les désirs de son dévouement, sur lequel je compte dune manière sûre. Et veuillez aussi, respectable confrère, nous désigner 3 ou 4 sujets de nos frères, pour que, de concert avec vous, nous puissions en choisir deux défi-nitivement. Monseigneur larchevêque sentendra pour cela avec Mr Colin, supérieur à Belley, par Mr Cholleton, je pense. Je prie bien N(otre) D(ame) de Fourvières dobtenir de son divin Fils des bénédictions abondantes sur nos démarches, sur lentreprise et sur la Société toute entière. Priez aussi, s(il) v(ous) p(laît), pur que, sous le fardeau que les supérieures veulent mimposer, je ne sois jamais in ruinam mais in resurrectionem multorum.
[5] 4º Vers le 29 du courant et le 1er mars, jirai à St Chamond, à lErmitage et à ValBenoite. Jaurai bien des choses encore à vous communiquer. Veuillez me dire, s(il) v(ous) p(laît), si vous y serez. Votre providence de Lyon a une position de malaise. Je ne men aperçois que depuis que jai eu occasion de mentretenir avec les frères, depuis que je les confesse. Je vous en parlerai dans mon prochain voyage. Je me recommande bien aux prières de tous les frères et en particulier à vos Sts Sacrifices et à ceux du futur missionnaire apostolique, notre cher confrère Servant. Votre très humble et très obéissant serviteur,
POMPALLIER, p(rê)tre m.
Lyon, le 17 févr(ier) 1836.
Mes respects à Mr Terraillon.

2635 visitas