Inicio > Biblioteca > Circulares > H. Charles Howard - 01/09/1992

 


 


 



 


Emili Turú - La Valla: casa de la luz

Emili Turú
Superior general



 

FMSI

Conectarse

Hermanos maristas

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Foto de hoy

España: Encuentro de la Conferencia Europea Marista en Alcalá de Henares

Hermanos maristas - Archivo de fotos

Archivo de fotos

 

Últimas novedades

Archivo de novedades

 

Calendario marista

27 abril

Santos: Nuestra Señora de Montserrat y Pedro Canisio

Calendario marista - abril

Circulaires 401

 

H. Charles Howard
01/09/1992 - Vol. XXIX, n. 9
Circular 401

Bajar WORD (70 kb)

Circulaire de Convocation au Chapitre General

L'ENGAGEMENT POUR LE CHAPITRE GÉNÉRAL
LE CHAPITRE GÉNÉRAL - UN TEMPS DE CÉLÉBRATION
LE CHAPITRE GÉNÉRAL - UN TEMPS DE RÉFLEXION
"AUDACE ET ESPÉRANCE"
DU MATÉRIEL POUR LA PRÉPARATION

Le Chapitre général en lui-même
Le travail qu'aura à faire le XIXème Chapitre général
Les directives pratiques

401

V.J.M.J. 

CIRCULAIRES DES SUPÉRIEURS GÉNÉRAUX

DE L'INSTITUT

DES FRÈRES MARISTES DES ÉCOLES 

Vol. XXIX-9 

CHAPITRE GÉNÉRAL

Circulaire de Convocation 

Maison Généralice 

Rome, le 1erseptembre 1992 

   Mes bien chers Frères, 

Comme je vous l'annonçais dans ma lettre du premier novembre 1991, l'ouverture du XIXèmeChapitre général aura lieu le premier septembre 1993.

 Cette Circulaire de Convocation veut indiquer la marche à suivre pour la préparation, le rassemblement et l'ouverture du Chapitre. Mais avant de passer à cette présentation, nécessaire, des aspects juridiques du Chapitre général, je vous invite à réfléchir sur ce qui suit: 

L'ENGAGEMENT POUR LE CHAPITRE GÉNÉRAL

 Si les Chapitres provinciaux ont été institués, après le Chapitre général spécial de 1967-1968, c'était pour engager un plus grand nombre de Frères dans la réflexion et dans les prises de décision et cela s'est réalisé avec un certain succès. Cependant, les Chapitres ont aussi leurs limites. L'une de ces limites tient au fait que beaucoup d'excellents Frères n'ont jamais été élus membres d'un Chapitre provincial. Ces dernières années, un bon nombre de Provinces ont tenu des Assemblées et des Chapitres élargis, ce qui a eu comme avantage évident de susciter la participation de Frères plus nombreux.

 Cependant, au niveau de l'Institut, il est clair que la convocation d'une Assemblée est impossible actuellement. Qui sait si des progrès techniques ne la rendront pas possible à l'avenir? C'est pourquoi, l'engagement de tous les Frères dans le Chapitre général n'est pas facile.

 Mais je vous demande" Frères, un effort spécial d'engagement pour le Chapitre général de 1993. Veuillez reconnaitre que cela est important pour l'Institut et pour chacun de nous: plus active sera la participation de tous les Frères, plus fructueux sera le résultat. 

LE CHAPITRE GÉNÉRAL - UN TEMPS DE CÉLÉBRATION

 Le Chapitre général est, entre autres, un temps privilégié de célébration et action de grâce pour le don de l'Institut, une grâce qui est toujours actuelle (C 164), pour l'Église, pour le monde, et d'une manière spéciale, pour chacun de nous dans sa vocation de Frère Mariste. Nous nous réjouissons des dons et des grâces que nous avons reçus en tant que Famille religieuse et nous faisons part de cette célébration et de cette joie à tous ceux que l'Esprit-Saint a gratifiés du même don - le charisme de Marcellin Champagnat. Nous devrions demander à ces personnes de prier avec nous et pour nous, afin que nous puissions continuer à cultiver ce don, avec fidélité, et aussi le partager avec d'autres.

 En même temps, nous sommes conscients du devoir de fidélité que nous confèrent ces dons et ainsi notre Chapitre, de même que la période pré capitulaire, seront un temps de réflexion sur notre fidélité à l'Evangile et à notre charisme particulier, dans les situations où nous nous trouvons aujourd'hui. 

LE CHAPITRE GÉNÉRAL - UN TEMPS DE RÉFLEXION

 Quand j'étais jeune Frère, il me semblait que la partie la plus significative d'un Chapitre général, pour la plupart des Frères, était l'élection du Supérieur général et de ses Conseillers. Mais cela même ne nous concernait pas fortement. Pour la plupart d'entre nous, Saint-Genis-Laval était bien loin. Toutefois, si les élections sont importantes, elles ne sont certainement pas la partie la plus importante du Chapitre. Ce qui est indispensable pour le succès d'un Chapitre, c'est la réflexion et le discernement.

 Un Chapitre général est le temps où tous les Frères de l'Institut, à travers le monde, s'unissent pour un partage d'expériences et de points de vue, qui nous concernent tous, où que nous soyons; cela pour nous comprendre les uns les autres, chacun dans sa réalité quotidienne et, à la lumière de tous ces échanges, pour discerner comment les Frères Maristes dans leur ensemble devraient orienter leurs efforts pendant les prochaines années.

Nous travaillons ensemble pour voir si, dans nos vies et dans notre mission, nous sommes fidèles à l'appel que nous avons reçu, un appel qui vient de l'Esprit -Saint. 

Discernement

 Nos Constitutions insistent fortement sur l'importance d'un effort continuel de discernement à tous les niveaux de l'Institut.

 "Les communautés, les Provinces et l'Institut, appelés à vivre l'obéissance évangélique pour le Royaume, recherchent sans cesse la volonté de Dieu.

Il peut être difficile de reconnaitre cette volonté, surtout en périodes de mutations profondes et de renouveau. Nous la discernons dans la prière pour parvenir à des décisions, en concertation avec les Supérieurs.

 "Ce discernement dans l'Esprit-Saint exige esprit de foi, écoute de la Parole, fidélité au charisme de l'Institut, interprétation juste des signes des temps et renoncement à des intérêts de personnes ou de groupes." (C43)

 "La fidélité à notre mission exige une attention continuelle aux signes des temps, aux appels de l'Église et aux besoins de la jeunesse. Cette attention nous facilite l'adaptation des structures et la prise de décisions courageuses, parfois inédites.

 "Le choix de nos options apostoliques se fait dans le discernement communautaire et avec la médiation des supérieurs." (C 168)

 Le Chapitre général est le principal moyen d'un tel discernement au niveau de tout l'Institut, et c'est ma conviction que ce Chapitre de 1993 sera d'une importance décisive pour l'avenir de l'Institut. Ce sera l'occasion de faire une révision des vingt-cinq années passées depuis le Chapitre général spécial qui a suivi le Concile Vatican II, et un moment clef pour nous aider dans notre vision du futur. TI nous donne l'occasion d'évaluer notre fidélité en ce qui concerne notre vie et notre mission, de réfléchir à la réalité de l'Institut, de l'Église et du monde, aux besoins des jeunes et à la manière de mieux répondre à ces besoins dans le futur. TI est évidemment impossible de traiter tous les sujets mais, ensemble, nous pouvons choisir les plus importants.

 Tout cela est basé sur la conviction que le charisme de Marcellin Champagnat n'était pas un simple phénomène naturel mais un don de l'Esprit-Saint. C'est un don que nous partageons tous - "l'amour que l'Esprit-Saint répand dans MS cœurs MUS fait partager le charisme de Marcellin Champagnat." (C 3) Dès lors, il est clair que nous devons faire un très sérieux effort pour discerner où l'Esprit nous conduit en tant qu'Institut.

 Aussi l'un des aspects les plus importants de la préparation du Chapitre général pour nous tous - et pas seulement pour ceux qui y seront présents est-il celui de la prière et de l'ouverture. Il est très important que chacun de nous s'ouvre à la présence de Jésus, de Marie et de Marcellin dans sa vie, et à l'inspiration de l'Esprit-Saint. Si nous sommes capables de réaliser cette ouverture à tous les niveaux - personnes, communautés, provinces et Institut - alors notre Chapitre nous rendra capables de franchir avec une joyeuse audace le seuil du 21ème siècle. 

"AUDACE ET ESPÉRANCE"

 Le mot d'ordre que nous avons choisi pour ce Chapitre général est celui-ci :

"Audace et espérance", en français dans la proposition originale.

Cependant, si ces deux mots, comme tant d'autres expressions françaises, sont très clairs et précis, il peut être fort compliqué de les rendre dans d'autres langues.

 La traduction anglaise de "audace" dans le document d'Église qui mentionne ce mot comme caractéristique d'un véritable charisme est "boldness in initiatives" (hardiesse dans les initiatives). Je pense que c'est une très bonne manière d'en exprimer la signification, qui pourrait bien aider quelque peu à en rendre le sens dans d'autres langues également.

 Au-dessus et au-delà des mots, la formule prendra du sens pour nous et nous la transmettrons dans la mesure où nous imiterons et partagerons les attitudes de Marcellin. Sa vie entière était tissée sur la trame que formaient son audace et son espérance. Son expérience de Dieu l'inspirant, le guidant et le protégeant, durant les années où il fut séminariste, prêtre de paroisse et ensuite fondateur, n'a cessé de nourrir son espérance et c'est ainsi qu'il a osé entreprendre de grandes choses; leur réussite renforça son espérance et sa conviction de la présence et de la bénédiction divines, en suite de quoi il en entreprit de plus grandes encore.

 Puisque notre don, notre charisme est encore et sera toujours aussi pleinement actuel, le discernement de la manière de le faire fructifier, dans les circonstances présentes et futures, avec les moyens qui sont à notre disposition, de concert avec les laïcs qui, en nombre croissant, désirent participer à cette entreprise, est le défi qui nous est lancé, à l'ouverture du Chapitre général. C'est un défi auquel seront confrontés les Frères qui seront au Chapitre, et, après qu'ils y auront accompli leur tâche, ce sera un défi pour chacun de nous, dans sa Province, dans sa communauté, dans son ministère. Puissions-nous relever ce défi avec l'audace et l'espérance qui nous feront reconnaître comme de vrais fils de Champagnat! 

DU MATÉRIEL POUR LA PRÉPARATION

 Vous recevrez très prochainement les dossiers préparés par la Commission préparatoire. Nous espérons qu'ils vous aideront effectivement tous dans votre préparation au Chapitre.

 Je sais que beaucoup d'entre vous sont très pris par leurs activités apostoliques. Mais le Chapitre est important pour nous tous et je vous demande de donner à ce matériel l'attention qu'il mérite. Nous sommes tous soucieux d'être fidèles à notre charisme, de chercher la meilleure réponse à l'appel qui fut adressé à Champagnat et qui est maintenant transmis à chacun de nous. C'est ce qui donne sens à notre vie. Ensemble, nous voulons être fidèles à cet engagement et c'est toute la raison d'être du Chapitre.

 Abordons maintenant quelques-uns des aspects les plus juridiques et techniques du Chapitre. Cela comportera trois parties:

 1. Le Chapitre général en lui-même

 2. Le travail qu'aura à faire le XIXème Chapitre général

 3. Les directives pratiques 

1. LE CHAPITRE GÉNÉRAL

 La définition nous en est donnée dans nos Constitutions à l'article 138:

 «Le Chapitre général est une assemblée représentative de l'ensemble de l'Institut. Il exprime la' participation de tous les Frères à la vie et à la mission de l'Institut, ainsi que leur coresponsabilité dans son gouvernement.

 Il exerce l'autorité suprême extraordinaire. Il est convoqué et présidé par le Frère Supérieur général.»

 Je voudrais insister sur deux des éléments ci-dessus rappelés:

 · Le Chapitre général ne doit pas être considéré comme une assemblée de Supérieurs, puisqu'il exprime la participation de tous les Frères.

 · Le Chapitre général est, dans l'Institut, la première instance aussi bien pour le gouvernement que pour l'animation, et il l'est d'une manière "extraordinaire" dans le temps. Son mandat se différencie, de la sorte, de celui du Frère Supérieur général et de son Conseil, qui s'exerce pendant le temps "ordinaire" d'un intervalle entre deux Chapitres généraux.

 La mission du Chapitre général, clairement déterminée par l'article 139 des Constitutions est:

 - de procéder à l'élection du Frère Supérieur général et des membres de son Conseil,

 - de traiter les affaires majeures qui touchent la nature, le but et l'esprit de l'Institut, et d'en promouvoir la rénovation et l'adaptation, tout en sauvegardant le patrimoine spirituel de l'Institut,

 - de réviser, au besoin, nos Statuts et, moyennant l'approbation du Saint Siège, quelques points de nos Constitutions.

 Il ne vous échappera pas que la mission d'un Chapitre ne saurait être envisagée en dehors du contexte historique dans lequel il se déroule, c'est à-dire, en l'occurrence:

 - sept ans après la promulgation de nos nouvelles Constitutions,

 - quatre ans après la conférence générale de Veranópolis,

 - à la fin d'un mandat dont les objectifs prioritaires ont été, dès le début, proposés à l'attention de tous, dans l'esprit du XVIIIème Chapitre général : passage des Constitutions dans la vie, formation, vocations, discernement, notre Mission,

 - dans une Église sensible aux besoins prioritaires de la pastorale dans le monde actuel, et aux signes des temps, dont sont porteurs les évènements impressionnants que nous voyons se dérouler en Europe centrale et orientale, en Afrique, en Amérique Latine, en Asie et en beaucoup d'autres régions. 

2. LE TRAVAIL DU XIXème CHAPITRE GÉNÉRAL.-

 C'est au Chapitre lui-même de déterminer son propre travail. Nous pouvons néanmoins, après avoir écouté les Frères et étudié la situation actuelle, discerner, dans leurs grandes lignes, les tâches qui se présenteront à lui.

 Il aura à dresser le bilan du mandat écoulé: du point de vue du vécu des Constitutions, de celui de la poursuite des objectifs prioritaires rappelés ci-dessus et de celui du gouvernement de l'Institut.

 Il devra examiner les observations, suggestions et souhaits collationnés par la Commission préparatoire à partir des apports des Frères et des groupes de Frères.

 Il devra rechercher quelles sont les meilleures réponses que notre Institut peut donner aux appels de l'Église et du monde actuels.

 En fonction des orientations qu'il aura ainsi dégagées, le Chapitre procédera à l'élection du Frère Supérieur général et de ses Conseillers.

 Étant donné l'ampleur et l'importance de cette tâche, je ne puis que vous renouveler, Frères, mes encouragements à vous engager à fond dans la préparation du Chapitre général. Soutenez, dans ce sens, les initiatives des personnes, celles des groupes et, surtout, celles de la Commission préparatoire. Avant toute chose, priez souvent, avec ferveur, pour le succès apostolique et spirituel de cette grande célébration mariste. La Commission vous propose différentes formules de prières, de rencontres, de textes à réfléchir. Faites-en, dès maintenant, le meilleur usage. 

3. LES DIRECTIVES PRATIQUES.-

 Je vous présente ici nos Statuts sur la convocation du Chapitre général: ceux qui figurent dans le livre des Constitutions et Statuts, et ceux qui ont été relevés dans les Actes du XVIIIème Chapitre général.

 Dès la publication officielle de cette Circulaire, c'est-à-dire à partir du 1ier septembre 1992, les Frères des communautés procéderont à l'élection des délégués, au jour fixé par le Frère Provincial. Les élections devront être terminées à la fin d'octobre 1992.

 a) Le nombre des Capitulants

 1° Les Frères Provinciaux sont membres de droit.

 2° Il y aura dans chaque Province un délégué par groupe de 150 Frères ou fraction résiduelle de groupe de 150 Frères.

 3° Il y aura dans chaque District un délégué, le nombre des Frères profès du District étant soustrait de celui des Frères de la Province dont dépend le District, pour le calcul du nombre de délégués de cette dernière.

 La Commission préparatoire doit contrôler l'exactitude de vos statistiques.

Les membres de la Commission sont à votre disposition pour résoudre tout problème qui pourrait se poser à ce sujet.

 b) Les trois listes qu'il faut préparer.

 Chaque Provincial dans sa Province et chaque Supérieur de District dans son District devra préparer trois listes de Frères:

 1° La liste des Frères appartenant à la Province ou au District. Dans chaque Province ou District, cette liste est arrêtée au 1er septembre 1992.

Aucun Frère ne peut figurer à la fois sur la liste d'une Province et sur celle d'un District.

 2° La liste des électeurs: tous les Frères profès perpétuels et profès temporaires, sauf ceux qui se trouvent en situation d'exclaustration ou de passage à un autre institut.

 3° La liste des éligibles: tous les Frères profès perpétuels, sauf ceux qui se trouvent en situation d'exclaustration ou de passage à un autre institut.

 Les Frères « prêtés » à une Province, c'est-à-dire les Frères en situation de transfert temporaire, sont électeurs et éligibles uniquement dans leur Province d'origine.

 Dans les Provinces dont dépend un District, les Frères du District votent uniquement pour élire le délégué de leur District; ils sont les seuls électeurs de ce délégué.

 c) Conditions de l'élection.

 Les délégués au Chapitre sont élus directement par les Frères. L'élection se fait par vote secret et à la majorité absolue. Celle-ci est calculée sur le nombre de bulletins reçus.

 Les Frères qui obtiennent la majorité absolue au premier scrutin sont élus.

 Si après le premier scrutin l'élection n'est pas terminée, on procède à un second A ce scrutin sont seuls éligibles les Frères qui ont obtenu le plus de voix au premier scrutin: trois candidats pour chaque délégué à élire. Au second scrutin, la majorité relative suffit. En cas d'égalité de voix, le plus âgé (ou les plus âgés) est (sont) élues).

 d) La manière de voter.

 Chaque électeur indique sur une feuille ou sur la liste des Frères, un, deux ou trois noms de Frères éligibles, selon le nombre de délégués de la Province.

 On insère la feuille dans une petite enveloppe qu'il cachète.

 Les bulletins de vote sont mis dans un second pli qui est cacheté et scellé en présence de tous, chaque électeur ayant signé sur ce pli, à côté de son nom déjà écrit. Ce second pli est placé dans un troisième qui est envoyé au Frère Provincial par courrier recommandé ou par un autre moyen sûr.

 e) Le dépouillement.

 Une commission de dépouillement sera formée de quatre Frères choisis par le Frère Provincial et son Conseil. Les Frères choisis doivent être en dehors du Conseil provincial. Le Frère Provincial fixe la date du dépouillement et préside la commission.

 Les bulletins de vote seront détruits après chaque élection.

 Le jour du dépouillement, le Frère Provincial envoie au Secrétariat général une copie des procès-verbaux signée par tous les membres de la commission. fi avise les délégués de leur élection et communique le résultat des élections aux Frères de la Province. Cet avis tient lieu de convocation au Chapitre général.

 Il en est de même dans le cas d'un District.

 Les procès-verbaux mentionnés ci-dessus doivent indiquer: la date où ont eu lieu les dépouillements, les noms de tous ceux qui ont obtenu des voix, le nombre des voix qu'ils ont obtenues, les noms de ceux qui ont été élus Capitulants ou suppléants et, finalement, une déclaration assurant que tout a été fait en conformité avec nos Statuts et avec la Circulaire de convocation.

 f) Les suppléants.

 Pour remplacer les délégués qui ne pourraient pas se rendre au Chapitre général, il y aura des suppléants qui seront, dans l'ordre, les Frères ayant obtenu le plus de voix après les délégués élus.

 Si les suppléants n'ont pas obtenu au moins le tiers des voix, il faudra procéder à un nouveau scrutin dans lequel seront seuls éligibles les Frères qui ont eu le plus de voix: trois noms pour chaque suppléant à élire.

 Un Frère délégué doit considérer que son devoir de capitulant l'emporte sur toute autre obligation. Toutefois, s'il croyait avoir des raisons sérieuses de ne pas participer au Chapitre général ou de devoir quitter avant la fin, il les exposerait par écrit au Frère Provincial. Celui-ci, avec son Conseil, déciderait et au besoin, aviserait le suppléant ainsi que le Frère Secrétaire général.

 Si le Frère Provincial ne pouvait assister au Chapitre général, un des suppléants prendrait sa place.

 g) Prorogation du mandat de certains Provinciaux.

 Le mandat d'un Frère Provincial qui prendrait fin après la publication de la circulaire de convocation, c'est-à-dire le premier septembre 1992, sera prorogé jusqu'à la fin du Chapitre général. TI reste en exercice jusqu'à l'élection du nouveau Provincial.

 Dans les cas exceptionnels, le Frère Supérieur général et son Conseil décident ce qu'il y a lieu de faire et en rendent compte au Chapitre général.

 h) Le Bureau provisoire.

 Le Frère Supérieur général avec son Conseil nomme les membres du Bureau provisoire du Chapitre, avant l'ouverture de celui-ci, quand les noms des Capitulants sont connus.

 Il convoque ce Bureau quelques jours avant l'ouverture pour établir avec lui le programme des premiers jours du Chapitre.

 i) Vérification de l'élection des délégués.

 Un comité de vérification de l'élection de chaque délégué donne connaissance aux Capitulants des procès-verbaux de l'élection des délégués.

 Ce comité est composé de Frères capitulants nommés au préalable par le Frère Supérieur général et son Conseil.

 Si les procès-verbaux laissaient apparaître des irrégularités ou si, par d'autres voies, s'étaient manifestés des agissements pouvant infirmer une élection, le Chapitre en discuterait et en déciderait Au besoin, celui-ci nommerait une commission pour faire un examen plus approfondi. La commission présenterait son rapport et les Capitulants prendraient une décision.

 La vérification étant faite et le procès-verbal ayant été approuvé, le Frère Supérieur général déclare le Chapitre général régulièrement constitué.

 Permettez-moi de m'adresser maintenant, par avance, aux Frères qui seront élus délégués:

 « Je vous souhaite beaucoup de joie et d'enthousiasme dans l'accomplissement de la belle mission qui vous est confiée par vos Frères. Avec les Frères de la Commission préparatoire, je serai heureux de bénéficier de votre collaboration à la préparation du Chapitre ».

 Peu après votre élection, je donnerai à tous les futurs Capitulants des précisions sur le début du Chapitre.

 Daigne la Bonne Mère vous combler tous de ses faveurs, mes Frères, en bénissant notre Institut désormais en instance de Chapitre. 

Frère Charles Howard, FMS Supérieur général

 -----------------------------------  

 

1275 visitas