Inicio > Biblioteca > Circulares > H. Marcellin Champagnat - 12/08/1837

 


 


 



 


Emili Turú - La Valla: casa de la luz

Emili Turú
Superior general



 

FMSI

Conectarse

Hermanos maristas

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Foto de hoy

Bolivia: Noviciado de la Región América Sur

Hermanos maristas - Archivo de fotos

Archivo de fotos

 

Últimas novedades

Archivo de novedades

 

Calendario marista

24 abril

Santos: Fidel de Sigmaringa, Leandro y Alejandro

Calendario marista - abril

Circulaires 010

 

H. Marcellin Champagnat
12/08/1837 - Vol. I, n. 10
Circular 10



En otras lenguas
English  Español  Português  

Lettres de Marcellin - 132

En étroite communion avec les Frères, le Père Champagnat ne cache pas sa joie de leur annoncer les vacances qui pour lui n'en seront pas, car il devra s'occuper d'eux durant tout ce temps. La chapelle, on s'en souvient, fut érigée I'année précédente et bénite par Mgr Pompallier Ie 4 octobre 1836. Il ne faut donc voir dans l'allusion du Père que le sentiment particulier qu'il éprouvait vis-à-vis de ce sanctuaire pour l'érection duquel il s'était tant donné. « A I'emplacement de la chapelle actuelle, un gros rocher, appartenant à Mr Montellier, servit de clôture à la cour intérieure, dont I'entrée était sur le Gier, à la place de la cuisine actuelle. Ayant acquis ce rocher, le V. Père se mit à le rompre, aidé des Frères les plus forts, et bientôt s'éleva le nouvel édifice, qui, avec le prolongement de l'aile ouest, bâtie en même temps, compléta le quadrilatère des bâtiments actuels ».
Nous indiquons dans I'apparat les variantes du texte dans le volume des Circulaires que nous identifions par circ.

      010

V.J.M.J.
Notre Dame de l’hermitage, St. Chamond, 12 [Aout] Août 1837.

     Mes bien chers freres,

Nos vacances, cette année, comme l’année derniere commenceront le 28 septembre. Mettez toute l’exactitude nécessaire pour etre rendus le premier octobre que nous tacherons de celebrer le plus solennellement possible dans notre jolie chapelle. J’aime bien à vous ecrire cette détermination connoissant votre soumission et votre docilité.

 Quil est bon, quil est flateur pour moi, mes chers  enfans, en Jésus et Marie, de penser que dans quelque jour  jaurai le doux plaisir de vous dire en vous serrant entre mes bras avec le psalmiste  quam bonum et quam jucundum habitare fratres in unum. Elle est bien douce la consolation de vous avoir tous reunis, ne faisant qu’un coeur et qu’une ame, ne composant qu’une meme famille, ne cherchant tous que la gloire de Dieu et l’interet de sa sainte religion, combattant tous sous le même étendard, celui de l’auguste Marie. La retraite, sil est possible, commencera de suite. Jai l’honneur  d’etre votre tout devoué serviteur.

                   CHAMPAGNAT

Un petit mémoire de ce qui s’est passé dans votre établissement: le nombre des enfants qui ont fréquenté votre école, etc...nous ferait plaisir.

Nous avons une maison à la Grange  Peyre pour les postulants qui n’ont pas atteint l’âge de 15 ans. Pension 300 f.

1667 visitas