Home > E-maristes > Circulars > Br. Père Jean Baptiste Pompallier - 14/02/1833

 

May 8 - Br. Henri Vergès


 


 



 


Social networking

Marist Brothers

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Today's picture

Ireland: Moyle Park College Dublin

Marist Brothers - Archive of pictures

Archive of pictures

 

Latest updates

 


Calls of the XXII General Chapter



FMSI


Archive of updates

 

Marist Calendar

20 May

Saint Bernardine of Siena
1789: the birth of Saint Marcellin Champagnat in Rosey, near the town of Marlhes

Marist Calendar - May

Lettres à Marcellin

 

Br. Père Jean Baptiste Pompallier
14/02/1833 - Vol. , n.
Circular



In other languages
Español  Português  

Jésus, Marie
Lyon, le 14 février 1833.
Monsieur le supérieur,
[1] Je profite de loccasion de Mr Terraillon pour vous envoyer la présente. Il y a chez Mr Décours 2.400 f(rancs) que je vous redevois, et ensuite, comme vous le savez, 600 f(rancs) de Mr le curé de St Polycarpe; ce qui fait trois mille francs, mais ce six cents francs de Mr le curé ne sont là quen dépôt, jusques à ce que le neveu Duplessi soit venu ou ait envoyé sa procuration pour traiter avec Mr son oncle dune manière légale et formelle par devant notaire. Il me semble quil faudroit hâter cet arrangement définitif; et si [vous] pouviez sous peu envoyer de votre côté 3.000 f(rancs), nous acquitterions par là la moitié de la dette dont Mr Decours est gérant; ce seroit une bonne chose. Je laisse, en attendant vos déterminations et vos ordres à ce sujet, je laisse, dis-je, tout en dépôt chez le notaire.
[2] Laffaire de la supplique privée, dont vous avez le secret, va très bien. Il paraît que, sous peu, nous en verrons lheureux effet. Prions bien la Ste Vierge.
[3] Jai parlé dans le sens que vous maviez dit à Mr Cattet, touchant Mr Foret. Mais il paraît que tout étoit décidé déjà par des lettres antérieures à votre arrivée et à nos instances; Mr Séon sétoit, par correspondance avec larchevêché, pourvu de tous les moyens qui montrent que la volonté de Dieu étoit que Mr Foret dût aller à Valbenoite. Adorons ses desseins. Diligentibus Deum omnia cooperantur in bonum. Cest dans ces sentiments que je vous prie dagréer les hommages de mon respect et de mon dévouement. Votre très humble et très obéissant serviteur,
POMPALLIER, p(rê)tre.

2783 visits