Inicio > Biblioteca > Circulares > H. Marcellin Champagnat - 09/09/1839

 

 


 



 


Emili Turú - La Valla: casa de la luz

Emili Turú
Superior general



 

FMSI

Conectarse

Hermanos maristas

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Foto de hoy

Kenia: Reunión de "Formadores Maristas Africanos para un Nuevo Comienzo" en Nairobi

Hermanos maristas - Archivo de fotos

Archivo de fotos

 

Últimas novedades

Archivo de novedades

 

Calendario marista

26 julio

Santos: Joaquín y Ana, padres de la Virgen María, Jacinto, Valente

Calendario marista - julio

Circulaires 016

 

H. Marcellin Champagnat
09/09/1839 - Vol. I, n. 16
Circular 16



En otras lenguas
English  Español  Português  

Lettres de Marcellin - 266

On remarquera que cette année. la partie pastorale de la circulaire est fort courte par rapport à la partie administrative. Est-ce par besoin d'argent, ou par souci de régler les comptes et de mettre les affaires en ordre, que l'on insiste tant sur I'aspect financier? Il ne semble pas que la congrégation se soit trouvée dans des difficultés financières particulières en 1839. Par contre le souci d'une comptabilité de plus en plus rigoureuse à cause de l'accroissement du nombre de Frères et d'établissements, se manifeste certainement (cf. Livre de Comptes, n° 2).

016

11.01.1.39.2

1839/09/09

         J. M. J.

Notre Dame de l'Hermitage, le 9 septembre 1839.

Mes bien chers Frères,

Le mois prochain sera pour nous un temps précieux et bien avantageux, puisque nous aurons le bonheur de nous réunir pour prendre un peu de repos sous les auspices de Marie notre tendre Mère. Là, unis d’esprit et de coeur, nous goûterons les fruits délicieux que Dieu a promis par son prophète (Ps 131) aux frères qui vivent dans l’union.

Comme notre réunion sera nombreuse, je prévois avec regret que, malgré le désir que j’ai de prévenir tous vos besoins, vous serez obligés de supporter une foule de nécessités qui as siègent de toute part notre pauvre nature. Mais ayons courage, ces peines passagères, que nous ne souffrons pour ain si dire qu’en songe, selon la remarque d’un saint Père du désert, seront récompensées par une éternelle félicité.

Tâchez de bien régler vos comptes, soit avec le libraire, soit avec les autres personnes avec lesquelles vous avez eu quelque relation, afin que vous puissiez jouir d’une parfaite tranquillité pendant les vacances. Faites vous payer le mieux qu’il vous sera possible, et si vous connaissez les parents ou bienfaiteur de quelques novices ou Frères, qui ne soient pas bien éloignés de vous, veuillez les engager à faire leurs efforts pour finir de payer ce qu’ils peuvent devoir à la maison. Car vous devez comprendre que les vivres étant à un prix si élevé, nous sommes obligés de faire rentrer ce qui nous est dû. Par la même raison vous ne pouvez pas promettre de recevoir des pensionnaires aux conditions des années précédentes. Il convient même d’engager les parents bien disposés de donner un supplément pour la pension de l’année qui vient de s’écouler.

On vous recommande de mettre dans vos paquets le mauvais linge et les vieux habits qui ne peuvent plus servir et les envoyer quelques jours avant votre départ, afin que vous puissiez voir en vous rendant à la maison s’il ne sont pas restés dans les roulages, supposé que vous ne preniez pas les voitures.

Lire le chap(itre) X de la Règle.

Vous aurez soin de remplir exactement la statistique ci-jointe que vous remettrez en arrivant avec le livre de comptes au Frère désigné pour cela. Pour que vous puissiez facilement régler avec le Frère bibliothécaire, nous vous envoyons le montant de vos factures qui s’élèvent à la somme de.......; frais personnels........; Total.........

V(ous) savez que la retraite commence les premiers jours d’octobre.

Recevez etc...

2161 visitas