Inicio > Biblioteca > Circulares > H. Marcellin Champagnat - 10/01/1840

 

 


 



 


Emili Turú - La Valla: casa de la luz

Emili Turú
Superior general



 

FMSI

Conectarse

Hermanos maristas

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Foto de hoy

Kenia: Reunión de "Formadores Maristas Africanos para un Nuevo Comienzo" en Nairobi

Hermanos maristas - Archivo de fotos

Archivo de fotos

 

Últimas novedades

Archivo de novedades

 

Calendario marista

26 julio

Santos: Joaquín y Ana, padres de la Virgen María, Jacinto, Valente

Calendario marista - julio

Circulaires 018

 

H. Marcellin Champagnat
10/01/1840 - Vol. I, n. 18
Circular 18



En otras lenguas
English  Español  Português  

Lettres de Marcellin - 313

Dans le but de poursuivre la formation des Frères « on avait essayé déjà des conférences entre les Frères dans chaque district. Le bon Père les avait présidées ou bien avait délégué un Frère pour cela, mais ces conférences n'avaient pas encore été suffisamment réglées. Pour combler cette lacune, le pieux Fondateur envoya la circulaire qu'on va lire à tous les postes. » (A.4. p. 302). Comme on peut s'en rendre compte, on dans les différents secteurs de mettait à profit les fins de semaine ou le jours de congé pour permettre aux Frères de perfectionner leur savoir et les encourager aux études en insistant toutefois sur I'importance du but premier qui est l'enseignement de la religion et la formation chrétienne des enfants. La dernière ligne: « Votre tout dévoué père » est ajoutée à la main sur les copies après le tirage sur lithographie, mais non pas de la main du Père Champagnat qui s'est contenté de signer personnellement chaque copie. Nous possédons cinq copies de cette circulaire dont deux sont adressées à des districts précis: Pélussin et Lyon, comme nous I'indiquerons en note. Les noms des Frères après les trois premiers paragraphes du programme figurent uniquement sur la copie de Pélussin, c'est pourquoi nous les mettons entre parenthèses. Outre I'invitation de Frère François, Directeur général, à faire des prières spéciales pour obtenir la guérison du Fondateur, nous ajoutons, comme complément, les « Notes à mettre dans la circulaire de janvier 1840 », que nous trouvons dans le Registre des comptes n° 3, bien qu'elles ne soient pas de la main du Père Champagnat.

018

11.01.1.40.1

 1840/01/10

 V. J. M. J.

Notre-Dame del'Hermitage, 10 janvier 1840.

    Nos très chers Frères,

 En vous envoyant la matière de nos premières conférences, c’est un devoir pour nous de vous rappeler que l’histoire de notre Religion, l’étude de sa morale et de ses dogmes divins, en un mot la science sacrée du cathéchisme en doit être le premier et principal objet. Véritables Frères de Marie, tout dévoués au salut des chers enfants qui nous sont confiés, nous n’avons d’autre but que d’inspirer à nos élèves l’amour et la crainte de Dieu, le goût et la pratique de notre sainte Religion. Il nous faut donc avant tout ces connaissances saintes ou sanctifiées par la charité. Loin de nous cette science purement profane que l’orgueil ambitionne et qui enfle le coeur.

Mais, N(os) t(rès) C(hers) F(rères), pour réussir dans l’enseignement de la Religion et satisfaire aux exigences d’un monde presque toujours aveugle sur l’éducation des enfants, nous ne négligerons pas les autres branches de l’instruction nécessaire à un Frère de Marie. L’Ecriture, la Grammaire, l’Artithmétique, l’Histoire, la Géographie, et même, au besoin, le Dessin, la Géométrie, la Tenue des livres, seront aussi l’objet de nos études et la matière de nos conférences. Nous nous en servirons comme d’un innocent appât pour attirer les enfants et leur apprendre ensuite à aimer Dieu, à se sauver. Avant tout nous serons de bons catéchistes, mais nous tâcherons aussi de devenir des Instituteurs habiles.

Nous espérons donc, N(os) T(rès) C(hers) F(rères), que vous entrerez dans nos vues et que vos réunions se feront avec édification et avec fruit. Dans la seule intention de plaire à Dieu,vous redoublerez d’ardeur pour l’étude propre à un bon Frère de Marie et vous vous mettrez à même de répondre convenablement sur les matières qui vous sont proposées.

I CATECHISME, PREUVES DE LA RELIGION
1º Nécessité de la Religion;
2º Existence de Dieu;
3º Authenticité et vérité des livres saints;
4º Preuves de la Religion par les Prophètes;
5º Par les miracles et surtout par la Résurrection de N(otre) S(eigneur);
6º Par les circonstances de son établissement, par les martyrs, par sa continuité. (F. Pie)

II GRAMMAIRE, SUBSTANTIF
1º Définition en général;
2º Division;
3º Genre;
4º Nombre;
5º Orthographe et Syntaxe (F. Victor)

III ARITHMETIQUE, SYSTEME METRIQUE
1º Définition et exposition du système;
2º Mètre, Are, Litre, Stère, Gramme, Franc;
3º Rapport de ces mesures les unes avec les autres;
4º Avec les anciennes et réciproquement (F. Marie Lin)

IV COMPOSITION FRANÇAISE
Utilité des conférences:
1º par rapport à chaque frère en particulier,
2º par rapport à la société en général,
3º par rapport aux enfants.

V ANALYSE GRAMMATICALE
1º Les hommes qui ont le plus vécu ne sont pas ceux qui ont compté le plus d’années, mais ceux qui ont le mieux usé de celles que le ciel leur à [a] départies.
2º Messieurs, le peu de soins que vous avez apporté à la commission qu’on vous avait confiée, a fait que les livres que je vous avais priés de m’envoyer se sont égarés.

PROBLEME D’ARITHMETIQUE
Cinq personnes se sont associées et ont fait un gain de 84.800 f. La 1ière met dans la Société le prix exprimé en francs de 1.622 toises, 5 pieds à 4” 16 s 6 d. le mètre, moins 72 fr. 48 c. qu’elle prélève. La 2ième l’intérêt résultant de 78.940 fr. prêtés pour 9 ans, 9 mois, 15 jours à 5 4/5%, auquel intérêt elle ajoute 15.168 fr. 66 c. La 3ième apporte une somme égale au prix de 100 quintaux, 95 livres, 12 onces à 10 fr. le Kilogramme. La 4ième met ce qui manque à la 3ième mise pour égaler 100.000 fr. La 5ième fournit le prix de 298 m ½ de drap, plus 395 m ¾, plus 1.049 m. 5/6, plus 789 m. 2/3, plus 845 m. 3/8, plus 495 m. 21/24 à 24 fr. le mètre, mais elle prélève sur le produit 68.000. On demande la part de chacune.

OBSERVATION
1ª La conférence aura lieu á Pélussin le samedi 29 février 1840
pour les établissements de idem, Chavanay, Ampuis, les Roches et sera présidée par le f. 1ier Assistant et à son défaut par le f. Pie.----

1ª La conférence aura lieu à Lyon chez les Orphelins, le mercredi 19 février 1840, pour les établissementes de idem, St.Symphorien d’Ozon, Genas, et sera présidée par le f. 1ierAssistant et á son défaut par le f. Louis Bernadin.

2º L’ouverture en sera faite par la récitation du Veni Sancte et de l’Ave Maria, et la lecture de la présente circulaire suivie de l’exposition des matières religieuses par les frères qui en seront chargés.

3º Sur l’appel du président, chacun des frères désignés développera d’une manière suivie et sans qu’il soit besoin d’interrogations, la matière qui lui aura été assignée.

4º Cependant chaque frère devra, selon sa portée, préparer les matières de la conférence, afin de pouvoir répondre aux question[s] que le président jugera devoir faire après les leçons orales.

5º On procédera ensuite à la revue et à la correction des devoirs que chacun aura dû écrire proprement sur une feuille de papier pliée en quatre avec son nom et la date en tête. Les devoirs les mieux faits seront recueillis et conservés pour la maison mère.

6º La durée de la conférence sera de trois heures environs. Avant de conclure on annoncera les matières de la prochaine conférence, puis on récitera le Sub tuum.

7º Un procès verbal de tout ce qui se sera passé à la conférence sera dressé par le président et deux autre frères à son choix.

Votre tout dévoué père, CHAMPAGNAT.

N(os) T(rès) C(hers) F(rères),

Nous répondons à un besoin de vos coeurs en vous invitant à nous unir tous, aux pieds de Jésus et de Marie, pour demander la conservation de notre bon père Supérieur dont la santé est toujours bien chancelante. Pendant neuf jours, nous réciterons les litanies de la Sainte Vierge et le memorare, nous assisterons à la Sainte Messe et nous ferons nos communions à cette intention.

Vous intéresserez vos enfants à cette oeuvre de reconnaissance et de piété.

Votre très affectionné frère

                      FRANÇOIS.


Aux frères de St Genest :Veuillez bien voir la bonté d’aller voir le frère du frère Ennemond, afin qu’il vous remettre incessamment les deux cents francs qu’il doit, si toutefois il ne vous les a pas encore donnés. Pressez encore les parents du frère Basin, du frère Anobert. Je leur ai écrit il y a quelques jours.

Aux frères de Marlhes : Vous me feriez un sensible plaisir si vous alliez trouver Matteau, tuteur du Frère Déodore, la mère Vialletton et Padet afin de les engager a nous faire parvenir au plus tôt quelques choses.

Aux frères de St Sauveur :  Je vous prie d’avoir la bonté de faire ce que vous pourrez pour engager Carrot et la mère Mourgue pour les engager à payer, et Claudine Rouchon, veuve de Jn. François Granjon, elle demeure a St. Sauveur, en montant chez Bouix de la Rue, pour savoir si elle pourra donne sous peu quelque chose pour le noviciat de Barthélemy Granger, son beau frère, dit frère Evode.

Aux frères de Boulieu : Demander à Mr. le curé si on recevra quelque chose pour le noviciat de Louis Vallette.


Aux frères de Pélussin : J’ai écrit, il y a quelques jours, aux parents de Michel Desormeaux, frère Eudoxe, pour réclamer ce qu’il doit encore pour son noviciat. Je n’ai point reçu de réponse. Veuillez bien avoir la bonté de les aller voir et de retirer les 300 f[rancs] qu’ils avoient promis de donner à la Toussaint passée.

Aux frères de St Didier sur Rocheffort : Veuillez bien avoir la bonté de voir les parents du frère Bède, afin qu’ils vous remettent quelques choses pour son noviciat, le plus tôt possible.


Aux frères de Virivile : Je vous en prie, voyez de temps à autre les parents du frère Bajule, Aleaume, pour les engager à donner quelque chose pour leur noviciat.

2117 visitas