19/Juin/2022 MAISON GéNéRALE

20 juin – Journée mondiale des réfugiés

« Lève-toi, prends l’enfant et sa mère et fuis en Égypte »

La Bible nous raconte, dans l’évangile selon saint Mathieu (Mt 2, 13-14), que Joseph fut averti par un ange du Seigneur de fuir en Égypte avec Marie et Jésus, le nouveau-né. « Après qu’ils (les mages) furent partis, un ange du Seigneur apparut à Joseph, et lui dit : Lève-toi, prends l’enfant et sa mère et fuis en Égypte, et restes-y jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode cherche l’enfant pour le tuer. Se levant durant la nuit, Joseph prit l’enfant et sa mère et se retira en Égypte ».

Malheureusement, l’histoire de l’humanité est pleine d’HISTOIRES de personnes qui doivent abandonner leurs maisons, leurs familles, leurs terres, leurs vies… pour aller vivre ailleurs, dans l’inconnu. Et nous écrivons HISTOIRES en majuscules, car derrière d’entre elles se cache la vie de personnes qui ont souffert et qui souffrent le déracinement et la vulnérabilité.

Chaque année, le 20 juin, les Nations Unies rappellent la Journée Mondiale des Réfugiés. Comme Maristes de Champagnat, nous aussi nous voulons, en ce jour, nous rappeler les personnes qui se voient obligées de quitter leur pays et d’entreprendre une nouvelle vie loin de chez eux. Les Nations Unies, et nous avec elles, veulent faire connaître cette situation; elles veulent – et nous voulons – nous mettre du côté de ceux qui souffrent.

Dans une grande partie du monde, l’actualité nous rappelle tous ceux qui ont dû fuir la barbarie de la guerre en Ukraine. Et non seulement dans ce pays. Il y a trop de ces situations de guerre, d’injustice, de faim… qui poussent des millions de personnes à abandonner leur pays à la recherche d’une vie de paix et de dignité.

Parfois, sans nous en rendre compte, nous pouvons être portés à penser qu’il y a des réfugiés de première et de seconde importance. Pourquoi les médias nous parlent-ils de la guerre en Ukraine et non de celles dans d’autres endroits dans le monde? Pourquoi certains dirigeants se montrent-ils en faveur certains réfugiés selon leur lieu d’origine? Ne tombons-nous pas, nous aussi, dans le piège de juger les personnes en fonction de leur provenance, ou de leur foi, ou de la couleur de leur peau? Cette année, 2022, la Journée Mondiale des Réfugiés, nous rappelle que nous ne devrions pas nous baser sur qui sont ces personnes, ni quelle est la religion dans laquelle ils croient, ni le pays d’où ils proviennent, ni quand, comment et pourquoi elles ont été obligés de fuir.

Le Pape François, dans Fratelli Tutti (11), nous dit que nous devons toujours être en route, que nous devons lutter chaque jour pour assurer la justice et la solidarité. Nous continuons à voir la nécessité de poursuivre sur cette voie en nous informant via les journaux et les médias de communication. Notre monde est souvent brisé par la douleur, par la souffrance de ceux qui ne peuvent que fuir pour sauver leur vie et celles de leurs êtres chers.

De son côté, le XXIIe Chapitre général des Frères Maristes attire notre attention sur le besoin « de nous engager avec détermination » à défendre la dignité des réfugiés et des migrants, en cherchant à les accueillir dans la société. En tant que Maristes de Champagnat, nous sommes appelés à répondre à cet appel du Chapitre. Nous avons de magnifiques projets qui cherchent à aider des milliers de personnes déplacées. Pensons, par exemple, au projet « Fratelli » qui s’investit au Liban depuis plusieurs années. Des projets qui aident à trouver du travail, qui offrent des soins médicaux, apportent des services d’aide psychologique, et surtout ces initiatives qui visent à offrir un espace éducatif adéquat et adapté aux caractéristiques et aux besoins personnels,

Nous ne pouvons pas rester les bras croisés, nous ne pouvons pas nous replier sur le « je » et oublier le « nous », là où se trouve la véritable dignité de tous les êtres humains.

________________________

F. Ángel Diego García Otaola – Directeur du Secrétariat de Solidarité

RETOUR

Cérémonie d’engagement de laïcs et laïq...

SUIVANT

Cahiers Maristas 40...