22/Mai/2022 MAISON GéNéRALE

22 mai : Journée Internationale de la Biodiversité

La Journée internationale de la biodiversité est célébrée chaque année le 22 mai par la communauté internationale afin d’attirer l’attention du monde sur l’importance de la biodiversité sur la planète Terre. Le thème de la célébration de la Journée de la biodiversité de cette année est « Construire un avenir partagé pour toute la vie sur Terre ». Un avenir partagé pour toute la vie représente l’aspiration commune de l’humanité. Les défis écologiques nous rappellent que nous sommes membres de la même communauté universelle. Notre appel fondamental à la survie est parfaitement résumé par le dicton chinois « tous les êtres s’épanouissent lorsqu’ils vivent en harmonie et se nourrissent de la nature. » La grande leçon à en tirer est que personne ne survit seul. Si nous protégeons la nature et les autres espèces, nous nous protégeons nous-mêmes.

La crise de la biodiversité, c’est-à-dire la disparition rapide des espèces et la dégradation des écosystèmes, menace l’avenir des êtres humains sur la planète Terre. Un million d’espèces sur un total estimé à huit millions selon le rapport des Nations unies (ONU) de 2019, sont menacées d’extinction en raison de la perte d’habitat, des espèces invasives, de la pollution et du changement climatique en plus des activités humaines, principale cause de cette perte. Nous pouvons en ressentir l’impact dans le déclin de la qualité de l’air que nous respirons, de l’eau que nous buvons et de la nourriture que nous mangeons ainsi que dans les médicaments, les logements et les sources de nos moyens de subsistance.

Les scientifiques de l’université de Copenhague sont convaincus que cette disparition d’espèces due à l’homme est 100 à 1000 fois plus rapide que le taux d’extinction naturelle. C’est pourquoi ils estiment que le défi de la conservation des espèces nécessite une volonté politique et de solides connaissances scientifiques pour assurer un avenir sûr à la Terre. Les principaux domaines d’action qu’ils proposent sont la conservation des écosystèmes affaiblis, la restauration des terres et des mers dégradées, les systèmes alimentaires sûrs et durables, l’utilisation légale et sûre des espèces sauvages, le renforcement des connaissances et des capacités, la gouvernance et les accords multilatéraux sur l’environnement, ainsi que l’attention portée aux peuples autochtones et aux communautés locales.

Le pape François propose l’écologie intégrale, une approche intégrée et holistique des problèmes politiques, sociaux, économiques et environnementaux, comme solution à la crise du changement climatique, de la pollution et de la biodiversité, car il estime que les humains font partie intégrante de l’écosystème. Face à la surexploitation des ressources de la terre et à la disparition de milliers d’espèces, le Vatican appelle à la protection des régions du monde riches en biodiversité, dont l’Amazonie et le bassin du Congo.

Pour nous, Maristes de Champagnat, le soin de notre maison commune est un impératif moral. Étant donné que l’amour de Dieu s’étend à toute la création, notre passion pour Dieu et notre passion pour les gens, inscrites dans notre spiritualité, doivent inclure la passion pour la création, car la révélation de Dieu se trouve aussi dans la création. Le fait que les oiseaux ne sèment pas, ne moissonnent pas et n’amassent pas dans des granges, et pourtant Dieu les nourrit, nous indique que Dieu prend soin de la création. Comme François d’Assise, nous sommes invités à considérer toutes les créatures comme des frères ou des sœurs. Notre lien familial universel devrait nous faire ressentir la douloureuse extinction des espèces. De même, la spiritualité écologique nous invite à élargir la tente et à entrer en relation avec toutes les créatures comme des parents. De cette façon, notre réponse proactive à l’appel de notre XXIIe Chapitre général à dépasser les « egos » pour aller vers les « ecos » nous permettrait de sauver la planète Terre, notre maison commune, des différentes crises, y compris la perte de la biodiversité.

________

Frère Francis Lukong – Secrétariat de la Solidarité

RETOUR

21 mai – Journée Mondiale de la Diversité...

SUIVANT

Rencontre avec la Bonne Mère à Fatima...