14/Juin/2022 BRéSIL

IXe Rencontre « Intégration Confessionnelle » : « On ne peut pas enseigner sans passion »

La FTD Éducation, de la Province du Brésil Centre-Sud, a réalisé, du 5 au 8 juin, la IXe édition de la Rencontre d’Intégration Confessionnelle, une initiative qui vise à inspirer l’Éducation Confessionnelle. Cette année, le thème de la rencontre fut : « Charisme, Mémoire et Éducation : une piste de gestion scolaire de collaboration et de solidarité ». Le thème s’appuyait sur Lc 24, 15 : « Jésus s’approcha et marcha avec eux ».

Y ont participé 175 représentants des 274 congrégations religieuses qui dirigent 781 écoles associées à la FTD, une Institution mariste qui compte 120 ans d’histoire.

L’événement comprenait des panels avec différentes institutions catholiques, parmi celles-ci la Conférence Nationale des Évêques du Brésil (CNBB), la Conférence des Religieux du Brésil (CRB) et l’Association Nationale de l’Éducation Catholique du Brésil (ANEC). Il y eut également un temps de formation avec Ricardo Mariz y Emília Cipriano.

La « Grande Conférence » fut prononcée par Dom Angelo Zani, Secrétaire Émérite de la Congrégation pour l’Éducation Catholique du Saint Siège.

Un autre point à souligner pour l’édition de cette année fut le Message envoyé au nom du Pape François par le Cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État, aux participants, message que nous reproduisons ci-après.

Message du cardinal Petro Parolin, Secrétaire d’État du Saint-Siège

Au nom du Pape François, je salue fraternellement tous les participants à cette IXe Rencontre « Intégration confessionnelle », en adressant un mot de remerciement aux promoteurs de cette louable initiative de communion et de réflexion. Éclairés par le passage évangélique qui raconte l’expérience des disciples en route vers Emmaüs, on vous invite à expérimenter, au cours de cette assemblée, la présence réconfortante de Jésus qui, aujourd’hui encore, se fait proche et chemine avec l’humanité (cf. c 24, 15). Suite à cette expérience, les disciples se dirent entre eux : « Notre cœur n’était-il pas tout brûlant pendant qu’il nous parlait sur la route et nous expliquait les Écritures? » Éduquer, c’est enflammer les cœurs! Aussi, le Saint Père nous rappelle-t-il « que l’on ne peut enseigner sans passion » (Discours à l’Union Catholique Italienne de Professeurs, de Dirigeants, d’Éducateurs et de Formateurs, 14/11/2015).

Je vous lance le défi, à vous tous religieux et laïcs représentants de l’éducation catholique au Brésil ou en Amérique Latine et qui participez à cette rencontre, de vous laisser interpeler par la méthode de Jésus, ce qui ne suppose pas une liste de techniques externes, mais plutôt une attitude qui se développe intérieurement à partir d’un dialogue contemplatif avec le Père. La méthode de Jésus se reflète naturellement dans le voyage vers Emmaüs et peut se caractériser à partir des points suivants : initiative de proximité, écoute attentive et inclusive, long dialogue, partage de la même table. La façon dont le Maître ressuscité rappelle les événements à ses disciples les fait passer de la tristesse et du découragement à l’espérance et à une joie communicative.

Je vous souhaite à tous le meilleur succès dans votre travail tout en vous transmettant la proximité spirituelle de Sa Sainteté le Pape François qui vous envoie sa Bénédiction Apostolique. Je vous encourage, chacun d’entre vous, à apprendre de Jésus la chaleur de la miséricorde et l’art de la solidarité.

_____________
Cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État du Saint Siège.

RETOUR

100 ans d'éducation mariste à Hamilton...

SUIVANT

Programme «Viens et vois» à Baucau...