18/Feb/2008 MAISON GéNéRALE

A l?écoute de la vie de l?Institut

Nous avons déjà informé brièvement de cette rencontre dans les jours précédents. Nous allons développer plus largement quelques-unes des informations que le Conseil général a données aux membres de l?Administration générale à la fin des séances d?hiver.

Fondation Mariste pour la Solidarité Internationale

Sara Paciroli, laïque travaillant au BIS, a exposé les démarches entreprises par Conseil général en vue d?élaborer des statuts, obtenir la reconnaissance légale de la part du Gouvernement d?Italie de « FMS International » en tant qu? « organisation à but non lucratif d?utilité sociale » (« onlus » en italien), et se doter des organismes qui la rendent efficace. Cette nouvelle institution mariste, au service de tout l?Institut, créée par le Conseil général et complémentaire du BIS, a pour but de développer des programmes pour récolter des fonds destinés à la solidarité dans l?Institut, et travailler à la défense des droits des enfants dans les ?uvres éducatives maristes.

Mission ad gentes

Les frères qui participent au Programme mission ad gentes, et dont la langue maternelle n?est pas l?anglais, ont la possibilité de s?initier à cette langue à Chicago. A Davao (Philippines), ils poursuivent un cours de discernement personnel d?un mois au sujet de l?appel missionnaire et des pays auxquels ils peuvent être envoyés. Après ces expériences, le Conseil général décidera de la destination de chaque frère.

Un quatrième groupe de 12 frères a commencé ce processus à Davao. Jusqu?à présent, 48 frères ont été envoyés en mission : Bangladesh (7), Cambodge (3), Inde du Nord (4), Algérie (4), Canada (5), Cuba (6), Haïti (3), West Africa (2). Les frères se trouvent aussi dans deux pays dont nous ne pouvons pas citer le nom pour des raisons de discrétion et de sécurité : 11 frères au total, six et cinq dans chaque pays. Des 48 frères qui actuellement participent au programme, 20 travaillent ailleurs qu?en Asie : Algérie (4), Canada (5), Cuba (6), Tailandia (3), Haïti (3) West Africa (2). Avec le projet ad gentes, les frères se sont établis dans six nouveaux pays : Bangladesh, Cambodge, Inde, Thaïlande et deux autres pays que nous ne citons pas.

Restructuration de l?Asie

La Province « East Asia » s?est constituée à partir des pays suivants: Malaisie, Singapour, Korea et Philippines, plus deux autres pays que nous ne citons pas. La Province « South Asia » est formée par le Sri Lanka, le Pakistan et l?Inde. Suite à la restructuration de ces Provinces, le Secteur « Mission ad gentes » a été créé ; le supérieur est le frère Mike de Waas, et l?Econome, le frère Jude Pieterse.

Commission préparatoire du 21° Chapitre général

Le frère Maurice Berquet a expliqué le plan de travail de la Commission préparatoire du 21° Chapitre général. Elle doit prévoir tout ce qui sera nécessaire pour les travaux du Chapitre, entre autres, la comparaison entre les documents qui arrivent au Conseil général et les réponses à la consultation effectuée auprès des frères, la préparation matérielle et la révision du règlement du Chapitre. Après avoir effectué un sondage dans tout l?Institut, cette Commission doit préparer un « document de base » qui sera utilisé comme guide de travail par les capitulants.

La Commission préparatoire est formée par les frères Carlos Vélez (Porto Rico), Graham Neist (Australie), Albert Nzabonaliba (Rwanda), Lindley Sionosa (Philippines), João Carlos do Prado (Brésil), Josep Maria Soteras (Catalogne), Luis Sobrado, Vicaire général, Maurice Berquet, Conseiller général, et Seán Sammon, Supérieur général.
Le programme de travail prévoit les rencontres suivantes : 11-16 février 2008, 21-26 juillet 2008 et décembre 2008.

Assemblée Internationale de la Mission mariste à Mendès, Brésil

Le frère Emili a commencé son exposé sur Mendès en rappelant les paroles suivantes du frère Seán Sammon : « La rencontre de Mendès sur la mission mariste et la béatification des frères martyrs ont été les deux grands événements de l?histoire récente de l?Institut. »

Il a fait remarquer ensuite que c?est la première fois qu?était organisée une rencontre de frères et de laïcs pour partager ai sujet de la mission qui nous est commune. Lors des Chapitres généraux précédents, il y a eu certes des laïcs, mais en tant qu?invités. Cette rencontre ouvre des horizons d?avenir, tant pour les frères que pour les laïcs. Elle fut précédée par de nombreuses rencontres locales, provinciales et régionales. Presque toutes les Provinces ont participé à la démarche.

Le frère Emili a expliqué ensuite la méthodologie utilisée pour dynamiser l?assemblée. L?élaboration d?un « mandala » (sorte de composition picturale collective) a aidé chacun à manifester ce qu?il avait dans son c?ur pour le mettre en commun. Grâce aux apports de tous, on a élaboré le document final dans lequel chacun est invité à une révolution du c?ur, à une ouverture au souffle de l?Esprit, afin de redécouvrir la présence mariste dans l?évangélisation, les nouveaux défis dans l?éducation mariste, la défense et la promotion des droits des enfants et des jeunes, et une mission mariste partagée en vivant le « rêve » mariste que chacun porte dans son c?ur.

Le frère Pau Fornells, dans son témoignage personnel su sujet de l?assemblée de Mendès, a affirmé qu?il y a « des élans nouveaux dans l?Institut, une nouveauté de l?Esprit, fraîcheur et découverte de la vocation du laïc mariste et une revalorisation de sa présence parmi nous ». Mendès a été vécu comme un moment prophétique, avec passion et volonté de transmettre le feu qui a été allumé à tous les endroits du monde mariste.
Trois nouvelles dimensions ont été mises en relief : la défense des droits de l?enfant, l?expérience d?internationalisation de la part des laïcs et la coresponsabilité de frères et laïcs. Tous n?ont pas vécu une démarche identique, mais chacun, dans sa diversité, a découvert un sens profond d?identité

Restructuration de l?Hermitage

Le frère Onorino, qui a participé à de nombreuses réunions comme membre de la Commission qui a étudié le projet de restructuration de l?Hermitage, a expliqué, à l?aide d?un power-point, les travaux qui touchent l?ensemble architectural historique et les nouvelles constructions envisagées. Il a aussi donné des renseignements concernant la communauté internationale responsable de l?accueil, formée de frères et de laïcs. Elle a pour mission d?aider les pèlerins qui arriveront à l?Hermitage à faire une vraie expérience de vie mariste, un temps qui réveille le c?ur mariste.

L? « Année de la spiritualité mariste »

Le frère Antonio Ramalho a mis en relief quelques-unes des réalisations qui ont marqué l?Année de la spiritualité mariste. L?ouverture de cette Année a été marqué par une chaîne de prière qui a relié le monde mariste. Toutes les Provinces ont reçu le document « L?eau du rocher » ; le site web lui a accordé une page spéciale ; des rencontres ont été organisées pour présenter le document, ainsi que des retraites pour en approfondir le contenu ; des itinéraires de formation ont été proposés, animés souvent par les frères. En plus des quatre langues officielles, la brochure « L?eau du rocher » a été traduite et publiée en italien, tamil, hollandais et allemand.
L?Année mariste de la spiritualité sera clôturée officiellement le 12 ocutbre 2008. Les Provinces où elle a été ouverte trois mois plus tard la clôtureront à la fin de l?année civile 2008.

RETOUR

Pastorale mariste des jeunes adultes...

SUIVANT

Une nouvelle structure de lInstitut se met en...