30/Déc/2016 URUGUAY

Accueil de réfugiés syriens

Les premières familles de réfugiés syriens, provenant du Liban, sont arrivées à la Maison San José des maristes, à Montevideo, en octobre 2014. L’initiative de la Présidence de la République Orientale de l’Uruguay s’est concrétisée avec l’arrivée de cinq familles, comprenant toutes des adultes référés et une majorité d’enfants et de jeunes : 42 personnes au total.

On a cherché à organiser pour eux un milieu d’intimité, de sécurité et de commodité; différentes équipes de professionnels, certains parmi eux étant des éducateurs maristes, et d’autres issus de différentes organisations, ont mis en place des projets pour que les nouveaux arrivants puissent apprendre la langue, connaître la culture uruguayenne et progresser vers une plus grande autonomie en vue de s’intégrer le mieux possible dans la société locale.

Le premier groupe a été accompagné durant environ trois mois dans la maison San José, jusqu’à une première évaluation de la démarche. Après cette première étape, le Gouvernement uruguayen a décidé l’intégration dans le système éducatif local de tous les immigrants, à leurs niveaux correspondants, et a prévu un logement définitif pour chacune des familles, de même que des possibilités de travail pour les adultes.

Les maristes ont pris la responsabilité de mettre sur pied deux projets au niveau socio-éducatif. Durant les premiers mois, avant d’être orientés vers leurs familles définitives, ils ont implanté deux projets :

L’insertion culturelle, en vue de l’adaptation au milieu uruguayen, la connaissance des lieux, les coutumes, la possibilité de vivre dans le pays, les caractéristiques du pays, les aspects de la vie quotidienne qu’ils doivent connaître pour prendre leurs propres décisions.

L’accompagnement récréatif pour permettre le développement des habiletés et l’acquisition d’outils dans un climat de respect et de réciprocité.

Parmi les objectifs spécifiques de cette proposition, il y avait :

favoriser un climat de rencontre, de respect, de travail et de réciprocité parmi les immigrants et les accompagnateurs; promouvoir la possibilité de s’exprimer pour les immigrants, grâce aux exercices offerts grâce aux différents outils et ressources; favoriser l’exploration et la rencontre de l’entourage, tant aux plans de la nature et de la culture de l’Uruguay en favorisant la réciprocité, l’échange, le respect et le soin de l’environnement; favoriser la découverte du corps comme instrument de plaisir et de développement des compétences; promouvoir le travail en équipe, la coopération les formes d’action collective comme moyen privilégié de résolution des situations; accompagner l’acquisition d’outils adaptés qui favorisent l’insertion sociale des immigrants dans la culture uruguayenne.

RETOUR

Project Lavalla200>...

SUIVANT

Calendrier du Conseil général et des Direct...