26/Jun/2009 MAISON GéNéRALE

Appel au XXIe Chapitre général

Ce petit document, signé par tous les participants aux deux expériences de formation conjointe de Quito (1-30 juillet 2008) et Saint-Paul-Trois-Châteaux (24 avril-17 mai 2009), termine avec certaines pétitions et recommandations au XXI Chapitre général. Nous croyons quelles peuvent aider à discerner les appels que lEsprit fait à lInstitut dans ce moment historique.

_____________________
Chers frères et laïcs participants,
Le XXe Chapitre général disait : « Convaincus que l?Esprit de vie nous conduit sur ce chemin commun, et tout en respectant nos différences et les rythmes de chacun, nous nous engageons à ?uvrer ensemble dans des expériences et une réflexion qui nous amèneront à approfondir notre identité mariste et à clarifier les différentes formes d?appartenance à l?Institut. Cela implique des processus de formation conjointe, Frères et Laïcs » (Choisissons la vie, 29).

Depuis lors, l?Administration générale a animé différentes expériences de formation conjointe : Les Avellanes (2007), Assemblée internationale de Mendès (2007), Quito (2008), Saint-Paul-Trois-Châteaux (2009) et Chosica (2009). De nombreux frères et laïcs ont déjà fait l?expérience de ce nouveau type de formation et ils sont en train de mettre sur pied des processus semblables dans leurs Provinces et Districts.

Conscients que la vitalité de notre famille religieuse et la fidélité à sa mission dépendent, pour une large part, de la formation de ses membres (C 95), nous sommes sûrs que la formation est le meilleur investissement que puisse faire l?Institut des Frères Maristes, avec une nouveauté récente : nous y intégrons les laïcs qui se sentent appelés aussi à être maristes.

L?avenir du charisme mariste est en lien avec ce chemin partagé de frères et laïcs ; aussi voulons-nous vous faire part d?une synthèse de ce que nous avons vécu et réfléchi ensemble lors des expériences citées ci-avant.

Constats à partir des expériences vécues :

 La vocation mariste est un don de Dieu donné à des personnes engagées dans des formes de vie différentes, qui veulent vivre l?Évangile selon le charisme mariste. Il ne peut y avoir de vocation mariste sans la mission, la spiritualité et le sens de la communauté.

 La formation conjointe veut exprimer ceci : frères et laïcs, nous avons besoin les uns des autres pour développer notre identité mariste commune et nos identités spécifiques.

 La formation suppose des processus : itinéraire, démarche, étapes, systématisation? plutôt qu?actions ponctuelles ou programmes sans horizon.

Des processus communautaires, puisque l?identité mariste que nous voulons recréer doit être vécue en communauté, qu?elle soit de frères, de laïcs ou de frères et laïcs. Mais il ne peut y avoir de processus communautaires que s?ils naissent des processus personnels. Ces processus partent de la personne et ils trouvent leur complément dans la communauté.

 C?est, essentiellement, une expérience vitale qui doit préparer les participants à partager la vie, la foi, la mission, le charisme, les expériences communautaires, le discernement en commun?

 Le but de toute formation conjointe est de promouvoir la vitalité du charisme mariste : mission, spiritualité, vie partagée?

Toute communauté mariste devrait être communauté de formation et se sentir appelée à partager cette même formation avec d?autres personnes.

Nous devons, donc, prendre conscience du besoin d?un nouveau type de formation mariste qui, sans nier la formation spécifique des frères et des laïcs, prenne en compte la richesse de la complémentarité de la formation conjointe. Comme la mission et la spiritualité doivent être partagées, ainsi en est-il de la formation mariste

Les expériences vécues nous permettent d?affirmer que la formation conjointe n?aboutit pas à une confusion des identités spécifiques, mais à un enrichissement mutuel de celles-ci. L?Esprit semble nous dire que nous ne trouverons pas la vraie identité de la vie religieuse et de la vie laïque mariste séparément : l?une a besoin de l?autre. Les signes de l?Esprit communs à toutes ces rencontres ont été la joie, la prière profonde et l?engagement vis-à-vis de la vocation mariste. Ces signes sont les garants de tout chemin de revitalisation du charisme

Aussi demandons-nous au Chapitre général de recommander et de prendre des décisions qui aident à :

1. Développer des processus de formation conjointe de laïcs et de frères dans toutes les Unités administratives (UA).

2. Promouvoir la création de nouveaux modèles de vie et de mission partagée, pour frères et laïcs, qui soient des noyaux communautaires de référence pour la vitalité du charisme et la coresponsabilité dans la mission, tant dans les UA qu?au niveau de l?Institut.

3. Continuer d?animer la réflexion sur une nouvelle formation mariste, conjointe et spécifique, qui envisage tant la richesse des identités spécifiques que la complémentarité de celles-ci. Cheminer vers un nouveau Guide de la formation mariste qui embrasse les différentes manières de vivre le charisme mariste.

4. Faire en sorte que la nouvelle Administration générale continue d?assumer un rôle actif dans la formation de formateurs maristes, frères et laïcs, pour cette formation conjointe et spécifique.

5. Promouvoir, dans différents lieux de l?Institut, (ad experimentum), parmi les laïcs intéressés, différentes formes d?engagement envers le charisme mariste, de manière que dans les années à venir, un bon nombre d?UA aient mis en route des expériences significatives permettant une plus grande coresponsabilité et prise de décisions conjointes, frères et laïcs, sur la vie et la mission maristes.

6. Continuer à développer, à travers l?Administration générale et son interaction avec les UA, de « nouvelles manières » de communiquer la « vie nouvelle » qui est en train de naître dans le monde mariste. Il ne s?agit pas uniquement d?une question technique ; cela comprend surtout une meilleure articulation des laïcs les plus engagés et leur lien vital avec les communautés de frères, afin de parvenir à une vision internationale de plus grande communion avec le charisme mariste.

7. développer des programmes de formation qui accompagnent les jeunes adultes dans le discernement et l?engagement vis-à-vis de leur vocation.

Signé par :

Les participants aux expériences de formation conjointe de Quito et Saint-Paul-Trois-Châteaux

Administration générale
F. Javier Espinosa
F. Pau Fornells
F. Teófilo Minga

Amazonia
F. Valdir Gobatto

América Central
F. Luis Carlos Gutiérrez
M. Sergio Pérez

Brasil Centro Norte
Mlle Rita Rocha
F. Wagner Cruz

Brasil Centro Sul
F. Anacleto Peruzzo
Mlle Lúcia Coelho

Canadá
F. Réal Sauvageau
M. Robert Giguère
Mlle Véronique Dumais

Compostela
F. Carlos Hernández

Cruz del Sur
M. Marcos Denevi

East Asia
F. Chinthana Nonis
Mme Kamala Xavier

Europa Centro-Oeste
Mlle Marie Paul Stevens
F. Michael Schmalzl

Ibérica
Mlle Ana Sarrate
F. Ernesto Tendero

L?Hermitage
F. Bernard Régis
F. Jaume Parés
F. Jean-Pierre Destombes

Mediterránea
M. Juan García

México Occidental
Mlle Cecilia Cortez

Melanesia
F. Donovan Tami

Norandina
Mlle Claudia Rojas
Mme Cristina Ángel

Paraguay
M. Francisco Romero

Rio Grande do Sul
M. Sérgio Schons

Santa María de los Andes
Mlle Mónica Aguirre

Sydney
Mme Carole Wark
F. Michael Callinan
M. Tony Clarke
USA
F. Hank Hammer
M. Vincent Andiorio

N.B. : Si vous souhaitez disposer du document final de Les Avellanes, Quito et Saint-Paul- Trois-Châteaux

_____________
Rome, 21 juin 2009

RETOUR

XXIe Chapitre général...

SUIVANT

Portés sur les épaules...