31/Déc/2021 KENYA

Atelier sur le patrimoine spirituel mariste promu en Afrique

Les scolastiques du Centre international Mariste (Nairobi, Kenya), les novices du Ghana et d’autres frères ont eu l’occasion unique d’interagir en ligne avec deux géants du patrimoine spirituel mariste : les Frères Michael Green et André Lanfrey. Bien que les participants se trouvaient dans quatre fuseaux horaires différents, ils ont réussi à avoir une conversation et des discussions synchrones quotidiennes de quelques heures du 16 au 21 décembre 2021.

Les premiers jours, les frères Michael et Lanfrey ont discuté de la signification et de la pertinence du patrimoine spirituel mariste, spécifiquement pour les frères et les jeunes maristes en formation initiale. Ils ont également résumé certaines de leurs œuvres et contributions significatives à l’histoire et à la spiritualité maristes.

Les jours suivants, le frère André Lanfrey a donné une conférence sur la spiritualité, la structuration initiale de l’Institut Mariste dans les années 1850, le rôle des frères François et Louis Marie dans ces premières années, et la relation complexe avec la société de Marie, spécialement les Pères Maristes. Les participants ont eu une discussion enrichissante avec beaucoup de questions profondes de la part des frères et des novices.

Ensuite, le frère Michael Green a fait une présentation sur l’importance de la génération des frères fondateurs qui ont aidé Champagnat à façonner ce qu’on appelle aujourd’hui la spiritualité mariste. Les premiers frères, que le frère Seán Sammon a appelé « merveilleux compagnons », sont, en ce sens, des co-fondateurs. Avec saint Marcellin Champagnat, ils ont transmis à l’Église une manière de vivre l’Évangile, la spiritualité mariste distinctive.

Entre les deux présentations, le frère Vincent de Paul Kouassi, du MIC, a fait une session sur l’unicité comme frères dans une Société de Marie qui voulait réduire la mission mariste à des hommes qui n’existeraient que pour servir le prêtre de la Société. En utilisant une lettre de Colin à Champagnat écrite en février 1839 et quelques autres documents, il a établi que Champagnat voulait que les frères aient leur propre mission d’amener les jeunes au Christ par l’éducation et bien d’autres moyens.

À la fin de l’atelier, tout le monde a exprimé son appréciation aux présentateurs et a manifesté le désir d’avoir plus de sessions en ligne aussi enrichissantes.

« Asanteni sana » aux Frères Mike et Lanfrey, parce qu’une session sur le Patrimoine Spirituel vous fera toujours sentir un peu plus mariste.

_____________
Frère Vincent de Paul Kouassi

Regardez ici les vidéos

RETOUR

Frères décédés au cours de cette année 2...

SUIVANT

Anniversaire de la fondation de l'Institut Ma...