Alger – Un JubilĂ© sur la terre dAfrique

07/Oct/2010

Nous avons dans la ville d'Alger deux écoles florissantes qui comptent chacune plus de 200 élèves et qui y font le bien sans bruit, au point qu'il faut la fête de famille que nous allons raconter pour rappeler leur longue et vaillante existence.

Le 8 décembre, l'un des membres de ces communautés,  M. Martin-Gémin arrivait au 60ième anniversaire du jour de sa consécration dans la grande famille mariste. Cette date ne devait pas passer inaperçue à l'Ecole de la belle et chrétienne paroisse St Charles.

M. Martin-Gémin est en Algérie depuis 1901, et il professe à l'école St Charles depuis 27 ans, avec un zèle que ne ralentit pas le poids des ans, loin de là.

Dès le mercredi 14 décembre au soir, une belle réunion de tous les élèves avait offert au vénérable Jubilaire ses vœux et souhaits, accompagnés de chants et d'un cadeau de circonstance, et tout le programme se déroula au milieu d'un enthousiaste esprit de famille.

Le jeudi 13, au matin le son joyeux des carillons de l'Eglise St Charles attirait à la messe le flot des parents, amis et élèves de l'Ecole, témoignant par leur nombre imposant la sympathie dont le vénéré Maître est entouré.

La cérémonie fut splendide de solennité, en même temps que de piété, vu les nombreuses communions faites aux intentions de celui qu'on fêtait. M. le Curé saisit l'occasion pour louer l'esprit de dévouement et de sacrifice qui est b la base de l'enseignement catholique de nos jours.

A midi, Mgr Daumal, Directeur des Œuvres diocésaines vint présider le modeste banquet qui devait marquer ce jour de joie et félicita en termes heureux le héros de la fête.

S. E. Mgr Leynaud, archevêque d'Alger, n'avait pu venir assister lui-même à la manifestation de ce jour, mais il avait tenu à s'y associer de loin, et il envoya la lettre suivante, qui est le plus magnifique éloge de son destinataire.

« …Je sais tout le zèle et la conscience que vous avez apportée dans l'exercice de vos nobles fonctions. En vrai fils de notre chrétienne Ardèche, vous avez donné à l'enseignement libre votre existence toute entière. Je vous en remercie et vous en félicite, en attendant que le bon Dieu vous en récompense.

Puissiez-vous, de nombreuses années encore, vous dévouer au service de notre jeunesse, qui a tant besoin, de nos jours surtout, d'une instruction solide et d'une formation basée sur les principes religieux. C'est le vœu que de tout cœur j'adresse à Dieu, en vous donnant ma bénédiction la plus paternelle, en Notre Seigneur Jésus-Christ, bénédiction que j'étends très volontiers à la vaillante Société de nos chers Frères Maristes ».

Augustin, Arch. d'Alger.

*
*   *

Le Bulletin, en envoyant ses vœux et ceux de ses Lecteurs au digne M. Martin-Gémin, se fait un devoir d'offrir à S. E. Mgr Leynaud l'hommage de sa reconnaissance pour son dévouement inlassable à toutes les œuvres d'enseignement chrétien et en particulier pour l'amour tout spécial qu'il témoigne en toute occasion à notre Institut.

RETOUR

Collège dAuckland...

SUIVANT

Nouvelles de Chine, Mexique, Espagne...