Argentine – Une chapelle Ă  Pergamino

04/Nov/2010

Comme le Bulletin l'a raconté (Voir Vol. 27, p. 46), le collège San José de Pergamino (Argentine) a rouvert ses portes en 1965, après une interruption de 20 ans, due au manque de personnel enseignant. Cette réouverture s'est accompagnée, à peu de distance, de l'inauguration d'une chapelle que Frères et élèves appelaient de tous leurs vœux.

« Cet événement a causé au sein de la famille mariste de Pergamino plus de joie que si l'on y avait inauguré le plus somptueux palais », au dire du journal de l'établissement.

Elle est petite, modeste, mais c'est le lieu où l'on viendra prier le Seigneur. C'est aussi le commencement d'autres réalisations en vue qui feront de ce collège un établissement moderne, gai et fonctionnel.

 

La bénédiction.

Elle fut donnée par Mgr Carlos Ponce de León, évêque de San Nicolás. Il y célébra la première messe à laquelle toute l'assistance communia pieusement. Le concours du public fut grand: Frères, élèves, anciens élèves, voisins et amis participèrent à la joie commune. On y remarquait la présence du F. Lucinio María. A.G., des Frères Provinciaux de Luján et de Córdoba et des représentants nombreux des autres établissements maristes de la région. Les chants furent assurés par la chorale du collège.

Les modestes dimensions de la nouvelle chapelle, sa sobriété et sa simplicité en font un lieu qui invite de lui-même à la prière et au recueillement. L'autel se détache sur un fond or où l'on distingue, d'un côté le tabernacle, de l'autre, l'image de la Sainte Vierge et celle du Bx. Marcellin Champagnat. Un Chemin de Croix austère de lignes, nous porte à la méditation des mystères de la Passion du Sauveur. L'entrée est ornée d'une élégante mosaïque représentant le Sacré-Cœur.

(Pergamino. «Familia Marista », sept. 1966)

RETOUR

Le coll. Manuel Belgrano. Le coll. de Pergami...

SUIVANT

Le Lycée Léonin dAthènes...