Canada

02/Oct/2010

Iberville. — Le 7 avril, notre nouvel Assistant Général, le C. F. François de Borgia quittait St Ann's Academy de New York pour la visite canonique de la Province du Canada. A son arrivée à Iberville, la Communauté l'accompagna à la chapelle pour chanter le Magnificat Royal.

Au cours de la séance de réception, en présence du Conseil provincial au complet, notre C. F. Provincial souhaita la bienvenue au T. C. F. Assistant, et en ternis pathétiques exprima les sentiments et les vœux de toute la province. "Soyez le bienvenu parmi nous, bien cher Frère Assistant, soyez respecté, honoré et aimé comme un père au milieu de ses enfants; soyez écouté et obéi comme le représentant immédiat de la première autorité de notre cher Institut. Jeunes et anciens s'empressent de vous témoigner la vénération, la confiance et la parfaite docilité que méritent à la fois et les services rendus à la famille mariste et la haute mission que vous remplissez auprès de nous".

Le C. F. Assistant a été agréablement surpris de la bonne marche de nos travaux de construction et des conditions avantageuses dans lesquelles ils se poursuivent. Nous ne doutons pas qu'il rapporte une impression encore plus favorable de l'activité et du dévouement dont il sera témoin au cours de sa visite dans nos différentes institutions.

 

St Pierre. — La douceur des premiers souvenirs de collège, la franche gaîté, le fraternel abandon, la bonne camaraderie de l'enfance et de la jeunesse, voilà autant de souvenirs que les anciens de l'école Saint-Pierre ont revécus avec joie au cours de la fête d'hier qui a obtenu le plus franc succès.

Les anciens élèves ont eu leur première réunion à 10 heures dans la grande salle de l'école. A 10h 45 tous se rendirent en parade à l'église paroissiale, ayant à leur tête la Garde Saint-Pierre et le corps de clairons. La grand'messe solennelle fut chantée par M. l'abbé Armand Perrier, assisté du Révérend Père Morisette, O. M. I. et du Révérend Père Girouard, comme diacre et sous-diacre.

La chorale paroissiale chanta la messe de Saint-Rémi, de Théodore Dubois, sous la direction de M. Armand Renaud, maître de chapelle. Mlle M..L. Laurier accompagnait à l'orgue.

C'est le Révérend Père André-Marie, ancien élève, qui donna le sermon.

‘’C'est toute mon enfance, toute ma jeunesse que je revis aujourd'hui en venant vous annoncer la parole de Dieu. C'est ici en effet où tout jeune enfant je reçus mon Dieu pour la première fois; c'est dans cette église que, comme vous, je venais prier et remercier la Providence ; c'est encore dans cette enceinte bénie que j'ai entendu clairement son appel au sacerdoce. Laissez-moi vous dire bien sincèrement toute la joie que j'éprouve en ce ‘’jour du souvenir’’ de vous voir tous de nouveau réunis aux pieds du même Dieu que nous adorions dans notre enfance. Oublions pour un instant ce que nous sommes; reportons-nous à trente ans en arrière: nous avions sept ans; on nous conduisit par la main à cette école déjà renommée. Quoique jeune, nous cherchions inconsciemment la vérité. La vérité intellectuelle et morale fut le premier don que nous avons reçu à l'école. Prenez ce livre, nous disait-on, en nous montrant le catéchisme, lisez-le, vivez-le, faites-en votre nourriture quotidienne, et vous serez heureux’’.

Le banquet qui suivit fut prolongé par un délicieux dessert, de spirituels discours, empreints du plus cordial esprit de famille. Les Anciens offrirent un touchant tribut de reconnaissance au C. F. Wenceslas à l'expiration d'un mandat de six ans trop vite écoulés. Le C. F. Directeur rejeta le mérite du bien accompli sur ses vaillants et dévoués collaborateurs. Après le R. P. Turgeon, qui représentait le R. P. Supérieur malade, le C. F. Provincial et le T. C. F. Assistant eurent à l'adresse de tous un mot aimable et de paternels encouragements.

Peu à peu, comme à regret, les heureux invités se retirèrent emportant le délicieux parfum d'une journée passée en famille

RETOUR

La persécution - Mexique...

SUIVANT

Congo - Importante visite Ă  notre Ecole de S...