ClĂ´ture dune semaine daction catholique

19/Oct/2010

Le dimanche 1ier janvier 1950 a été clôturée la Semaine d'Action Catholique pour Assesseurs Maristes de la province de Levante qui, du 27 au 31 décembre, s'étaient réunis au collège du Pilar. Les semainiers étaient au nombre de vingt, provenant des diverses maisons de la province, lesquels, sous la présidence du Cher Frère Aurelio Victor, provincial, ont travaillé intensivement à perfectionner leur préparation théorique et pratique dans cette branche de l'apostolat tant recommandée par les Papes et les Prélats.

La clôture, qui eut un caractère privé, fut présidée par Son Excellence Monseigneur Rigoberto Domenech, archevêque de Saragosse, qu'accompagnaient sur l'estrade présidentielle le Cher Frère Aurelio Victor, provincial ; les professeurs de la Semaine : MM. Cortés, Sanchez Marqueta, Izquierdo Molins, Aina, M. le Recteur Sancho Izquierdo, MM. Marin, Servera, Belled et Quintana, et le directeur du Noticiero, M. Celma.

. Le directeur de la Semaine, M. Izquierdo Molins dit quelques mots pour rendre compte à Monseigneur l'Archevêque du travail réalisé. Il fit remarquer que le collège du Pilar, des Frères Maristes, avait été le berceau de l'Action Catholique interne.

Le Cher Frère Aurelio Victor, provincial, prononça un discours substantiel on il résumait en trois mots ses impressions sur la Semaine qui se clôturait : joie, reconnaissance et espérance.

Il commenta longuement et avec une claire vision pédagogique les avantages de tout ordre que l'Action Catholique peut et doit procurer aux collèges d'enseignement moyen, et tout spécialement la persévérance dans le bien qu'elle peut assurer plus que n'importe quel autre moyen. Il termina par une exhortation adressée aux Frères pour les porter à appliquer dans leurs collèges les directives et enseignements reçus durant cette Semaine.

Monseigneur l'Archevêque prit à son tour la parole pour clore la réunion. Après avoir félicité les Frères Maristes de la province de Levante des magnifiques résultats de la Semaine, il confirma la gloire du collège de Saragosse auquel revient l'honneur d'avoir été le berceau de l'Action Catholique interne.

Il fit de longues considérations sur les objectifs de l'éducation chrétienne, tâche à la fois excellente et difficile, et dit que le Christianisme a toujours eu besoin, pour vivre, de l'éducation chrétienne.

Il rappela que bon nombre des dirigeants de la politique antireligieuse, à l'époque républicaine, avaient fait leur éducation dans des collèges dirigés par des religieux, et ceci amena Monseigneur l'Archevêque à insister sur la nécessité de bien former la conscience religieuse des jeunes.

Il redit la consolation qu'avait apportée à son cœur de père cette réunion des Frères Maristes, ainsi que le ton de docile, fidèle et totale adhésion à la Hiérarchie qui marquait le discours du Frère Provincial. En terminant, il fit remarquer que cet acte était premier auquel il assistait en 1950, et ajouta : « De tout cœur je vous bénis. » Lorsque les applaudissements eurent cessé, il donna à tous les présents sa bénédiction pastorale.

                                                           (El Noticiero, Saragosse, 3 janvier 1950.)

RETOUR

Cours daction catholique...

SUIVANT

Les Amicales...