Distri­bution des prix à St. Mungos

08/Sep/2010

Nous sommes heureux d'emprunter au "Glasgow Observer’’, et à quelques autres feuilles publiques de la région les détails suivants sur la dernière distribution des prix à l'Académie Saint-Mongo, à Glasgow, parce que nos lecteurs pourront y voir en quelle haute estime l'œuvre qu'y font nos Frères est tenue par l'autorité ecclésiastique.

« La distribution annuelle des prix aux Elèves de l'Académie Saint-Mongo, dirigée par les Frères Maristes à Glasgow, eut lieu à l'Athénée, le vendredi, 26 juin, sous la présidence de S. G. Mgr Mackintosh, coadjuteur nouvellement élu de S. G. Mgr Maguire, Archevêque diocésain, entouré d'un nombreux cortège d'éminents ecclésiastiques et d'autres personnages de distinction.

Au cours d'un intervalle ménage dans le programme musical, brillamment rempli par les Elèves, le Frère Bonaventure, Directeur de l'Etablissement, prit la parole pour dire à Monseigneur Mackintosh combien Maîtres et Elèves se trouvaient heureux de l'honneur que Sa Grâce avait bien voulu leur faire en venant présider la cérémonie de ce jour.

Nous nous souvenons avec une affectueuse reconnaissance, Monseigneur, dit-il, combien Mgr Eyre d'heureuse mémoire et Mgr  Maguire, notre bien-aimé Archevêque actuel, aimaient autrefois à venir rehausser par leur présence révérée l'éclat de cette belle fête; et un de nos plus grands regrets, depuis longtemps déjà, est que ce dernier soit empêché, par son état de santé de se trouver à pareil jour au milieu de nous. Ce regret nous est d'autant plus sensible que sa bonté à notre égard„ nous le savons, ne s'est en rien refroidie. Tout dernièrement encore, il nous en donnait la preuve en nous envoyant, avec sa bénédiction et ses paternels souhaits, le beau prix dont nous gratifie annuellement sa munificence.

Mais nous ne pouvons oublier non plus. Monseigneur, avec quelle magnanimité et quel dévouement Votre Grâce a porté la lourde responsabilité de l'Archidiocèse pendant cette longue absence de son chef, ni avec quel zèle et quelle générosité Elle a favorisé les œuvres d'Education et spécialement la nôtre. C'est pourquoi nous la prions d'agréer l'expression de notre plus vive reconnaissance pour toutes les marques de bonté qu'Elle a données aux Petits Frères de Marie, et surtout pour l'aimable condescendance avec laquelle Elle à daigné aujourd'hui faire trêve à tant d'autres soucis pour venir présider cette réunion ».

Monseigneur écouta ensuite avec un paternel intérêt une adresse que vint lui lire un des Elèves de l'Etablissement, au nom de ses Maîtres et de ses Condisciples; puis, se levant au milieu d'enthousiastes applaudissements, il parla en termes pleins d'une affectueuse bienveillance des consolations que donne à son cœur d'évêque l'Académie Saint-Mongo.

« Je remercie Dieu, dit-il en substance, d'avoir permis que les premières félicitations publiques que je reçois depuis mon élévation à l'épiscopat, me vinssent de ceux à l'œuvre desquels j'ai porté toute ma vie le plus affectueux intérêt, des Petits Frères de Marie et de leurs Elèves. Il m'est très agréable de pouvoir profiter de cette occasion pour dire publiquement combien je suis heureux et satisfait de l'œuvre accomplie ici par les Frères, que la voix publique proclame avec justice, maîtres passés dans l'art d'enseigner. L'Académie Saint-Mongo tient certainement un rang d'honneur parmi les Ecoles Secondaires de la région, et je ne crains pas d'être contredit en affirmant que ses Elèves sont beaucoup mieux armés pour se créer une place dans la vie que ceux de nombre d'autres Institutions aux visées plus ambitieuses. Mais ce que je suis encore plus content de pouvoir dire, c'est que les Elèves présents et passés de l'Académie Saint-Mongo se sont toujours distingués par leur fidélité et leur dévouement envers la Sainte Eglise. J'ai pu souvent constater par moi-même que l'enseignement religieux qui s'y donne est de tout premier ordre; et, si je ne puis pas dire qu'a ce point de vue l'Académie Saint-Mongo est au-dessus de toutes les autres Institutions similaires de l'Archidiocèse, parce que les comparaisons sont toujours odieuse, je tiens du moins proclamer bien haut, qu'elle n'est inférieure a aucune. Le sympathique et filial accueil que j'ai trouvé au milieu de vous restera au nombre de mes plus chers souvenirs, et j'espère bien que la Providence me fournira, sans trop tarder, l'occasion de venir vous revoir au cours de vos travaux ordinaires et de vous donner, si vous le désirez, la bénédiction pastorale ».

Après une motion de remercîments, votée par acclamation sur la proposition de M. le Dr Mac Ardle, Monseigneur, qui avait ailleurs un autre rendez-vous, prit congé de l'assemblée, et la distribution des prix se fit sous la présidence de M. le Chanoine Mac McCarthy.

RETOUR

Professions à Seych....

SUIVANT

Ancien élève de S. Leone...