Ecole-pilote Ă  Brasilia

04/Nov/2010

Brasilia a déjà quatre écoles maristes, et les trois provinces qui n'en ont pas encore établi une ne tarderont pas.

On est ici à la périphérie, dans une des six villes satellites de Brasilia qui se nomme Taguatinga et dépasse déjà les 100.000 habitants.

Il s'agit d'un collège primaire, secondaire, technique industriel et agricole qui accueille garçons et filles ainsi que les adultes. En quatre ans, il a déjà été utilisé par 2.400 élèves.

Les écoles techniques et agricoles jouissant de la plus grande bienveillance des autorités, nous avons reçu à peu près toute l'aide désirable: terrain gratuit, travaux d'urbanisation à la charge de la mairie, construction des locaux aidée au maximum. De plus de solides influences méritent d'être mentionnées: celles des Professeurs Armando Hildebrand, Ornai Silva, celle de l'Ingénieur José Luis Pinto Coelho de Oliveira.

Dans un Institut qui a hélas! peu développé les écoles techniques, qui ne s'est peut-être pas assez penché sur les problèmes des fils des ouvriers comme le souhaitait naguère le R. F. Stratonique, il convenait d'appeler CHAMPAGNAT un collège destiné surtout à former des travailleurs manuels, puisque tous nous savons combien la vie de notre Fondateur est marquée par cet amour du travail manuel et aussi par l'habileté manuelle. La présence du P. Champagnat sera abondamment suggérée par vitraux, céramique, tableaux dans les ateliers, les classes, le hall.

Les cours élémentaires et primaires sont payants pour 60% des élèves. Les cours secondaires, techniques et les cours pour adultes sont gratuits.

L'école est utilisée au maximum: le matin à la théorie; l'après-midi au travail d'atelier; après 19 heures et jusque tard dans la nuit, aux cours techniques pour jeunes gens et adultes ainsi qu'à des cours de perfectionnement pour adultes.

Le programme des deux premières années techniques est assez large: menuiserie, typographie, reliure, moteurs, rudiments de radio et télévision, tour, électricité, modelage, agriculture. Deux autres années préparent une vraie qualification.

Pour les filles, le programme technique comporte: arts ménagers, reliure, couture, arts décoratifs, puériculture, hygiène, soins médicaux.

Au Brésil, où plus qu'ailleurs il faut vivre à l'horizon 1980, l'assistance du Bienheureux Fondateur nous a guidés de façon visible dans cette orientation vers le monde des travailleurs. Puissions-nous insuffler une âme à ces jeunes et à ces familles qui veulent trouver dans le travail ces valeurs que le Pape Paul VI souligne dans « Populorum Progressio »: imprimer sa marque à la matière, acquérir ténacité, ingéniosité, esprit d'invention, unir les volontés, rapprocher les esprits, souder les cœurs, découvrir dans les autres hommes la fraternité universelle (Cf. P. P., 27).

RETOUR

Jesus Magister a 10 ans...

SUIVANT

Combats Ă  Bukavu...