Espagne

13/Oct/2010

Les journaux du monde entier mentionnent quotidiennement les péripéties de la lutte qui se poursuit depuis plus de deux ans en Espagne. De plus en plus, grâce à la monumentale lettre de l'Épiscopat et à un Comité de défense dont la publication périodique « De rebus Hispaniæ » fait courageusement la lumière à travers les mensonges, la malveillance ou les incompréhensions, la cause nationaliste s'affirme victorieuse comme les armées qui luttent contre les hordes rouges et bolchévistes.

Dans les trois provinces maristes, de nombreux Frères sont mobilisés ; bien des victimes sont tombées déjà dans les batailles meurtrières, et cela rend l'organisation de nos Collèges extrêmement difficile à nos bons Frères Provinciaux.

Les nouvelles qui nous parviennent, assez fragmentaires, des mesures prises par le gouvernement national pour la restauration de l'enseignement, nous font augurer des jours prospères au point de vue de l'éducation chrétienne.

Malheureusement, pour ce qui concerne nos Frères bloqués dans la partie du pays martyrisée par les rouges, nous en sommes réduits à des conjectures sur leur sort et à l'impuissance quasi totale pour leur venir en aide.

Il est bien inutile de répéter ici combien tous les enfants du V. P. Champagnat répandus dans le monde. s'unissent dans la supplication auprès de N. S. et de N. D. del Pilar afin que soit hâté le triomphe complet et définitif.

RETOUR

Visite de D. Casimir (PĂ©rou)...

SUIVANT

Une audience du Saint Père à Castel Gandolf...