Grugliasco : Retraite du Régime, clôture du Second Noviciat

23/Feb/2010

Au moment où parut le dernier numéro du Bulletin, dans les derniers jours du mois de juin, les Frères qui, dans nos provinces d'Europe, remplissent les charges les plus importantes étaient en train de venir à la Maison Mère, à l'appel du Révérend Frère Supérieur, pour prendre part aux saints exercices de la Retraite annuelle, avec ceux qui sont préposés à l'Administration générale de l'Institut.

Pour quelques-uns, le voyage ne se fit pas sans difficultés, cause des multiples formalités inhérentes à l'état de guerre qui continue malheureusement à sévir; mais tout parvint à s'arranger -à propos, et, de ceux qui avaient été convoques, rares furent ceux qui ne purent pas rejoindre.

En somme, grâce à Dieu, tout se passa normalement selon les prévisions ; et la Retraite, favorisée par un beau temps et la parole chaude et persuasive du R. P. Blanpied, Supérieur des Rédemptoristes de Suse, se fit avec autant de tranquillité et de ferveur que dans les jours les plus heureux. Tout porte à espérer .qu'elle aura été fructueuse, sanctifiante, pour ceux qui y prirent part, et par répercussion pour tous ceux qui sont plus ou moins, sous leur influence, c'est-à-dire sur l'Institut tout entier.

Au nombre de ceux qui furent l'objet de cette faveur du ciel, étaient les douze Frères qui, depuis le 20 février dernier, avaient suivi avec grande édification pour la maison les exercices du Second Noviciat, et qui continuèrent à remplir à l'égard des Retraitants le même bienfaisant office. Selon la coutume, le jour (le la clôture, Dimanche, 9 juillet, fête de Notre-Dame de la Paix, eut lieu, en présence de la communauté au grand complet, leur séance d'adieu, toujours saintement impressionnante.

C'est d'abord l'exécution d'un beau chœur de circonstance dont le symbolisme est tout à fait transparent:

 

La Nacelle de Marie.

 

L'immense mer hurle houleuse

Jetant l'effroi dans tous les cœurs.

Quelle est la barque audacieuse

Qui semble narguer ses fureurs?

De Marie ah! c'est la nacelle,

Qui vogue calme au sein des flots.

Soyez sans peur quand tout chancelle,

Braves matelots!

Allons, courage!

Vers. le rivage

Dieu nous conduit:

Espoir en Lui!

Oui, trêve à toute inquiétude;

Voguons, ramons sans lassitude:

La fin du parcours

C'est le ciel toujours!

 

Sans craindre écueils, remous, tempêtes,

O frêle esquif, sois confiant !

La vague s'enfle sur nos têtes,

La foudre éclate en rugissant;

Mais va, poursuis ton blanc sillage:

Un bon Pilote veille à bord ;

Par lui nous atteindrons la plage

Du céleste port.

Allons, courage!

Vers le rivage

Dieu nous conduit:

Espoir en Lui!

Oui, trêve à toute inquiétude;

Voguons, ramons sans lassitude:

La fin du parcours,

C'est le ciel toujours!

 

Du ciel S'est déchiré le voile:

Brillant dans un ciel azuré,

Nous apparaît la douce Etoile,

Des matelots, guide assuré.

De ton amour, ô tendre Mère,

C'est bien l'emblème radieux:

Tes fils heureux, à sa lumière,

Voguent vers les cieux.

Allons, courage!

Vers le rivage

 

Dieu nous conduit:

Espoir en Lui!

Oui, trêve à toute inquiétude;

Voguons, ramons sans lassitude:

La fin du parcours,

C'est le ciel toujours!

 

Puis, c'est le Frère Sous-Directeur qui, dans un style sobre mais nerveux, avec toute la précision d'un maitre des novices qui se trouve in propria dans le domaine un peu réservé de la langue ascétique, vient faire au Révérend Frère Supérieur et toute l'assemblée l'exposé du programme qu'on s'est efforcé de réaliser au cours de ces cinq mois ; et je ne traduirais certainement pas l'impression de mes co-auditeurs si j'omettais de mentionner que ce n'est pas un programme de paresseux. Mais je dois ajouter aussi avec le rapporteur que ce dont notre sybaritisme douillet pourrait avoir, à première vue, quelque excuse de s'effaroucher, devient bientôt non seulement faisable, mais facile, aisé et même agréable et doux, au milieu de l'atmosphère de ferveur où l'on se sent comme immergé et sous l'influence de la grâce qui a le don merveilleux de transformer si heureusement toutes choses.

En le réduisant à ses grandes lignes, ce programme pourrait se formuler à peu près ainsi : Devenir foncièrement des hommes de prière, des hommes de règle, des hommes de dévouement et de zèle; mais que de choses cela comporte dans le détail!

1° Devenir des hommes de prière par l'esprit intérieur et la pureté d'intention requiert, par exemple, comme moyens, la pratique habituelle de la présence de Dieu, l'examen particulier fait assidument et d'après une bonne méthode, l'étude des livres ascétiques faite avec goût et constance, la lecture spirituelle réfléchie et appliquée à nos besoins personnels, la fidélité courageuse à tous nos exercices de piété quotidiens, etc. …, etc. … Ces moyens, les grands novices se sont appliqués non seulement à en sentir toute la nécessité, mais encore à les mettre sérieusement en pratique dans tous leurs actes journaliers, et à prendre la résolution efficace de faire de même dans toute la suite de leur vie,

2° Pareillement, devenir des hommes de règle, suppose l'étude attentive, assidue, réfléchie des Constitutions, du Directoire Général, du Bon Supérieur, du Guide des Ecoles, afin d'en connaître la teneur et l'esprit ; la conviction profonde et Solide qu'en dehors de la pratique constante, intégrale et même ponctuelle de la Règle il ne saurait y avoir de vrai religieux; l'application continuelle à agir dans le sens et selon l'esprit de la Règle, et enfin la fermeté, surtout si l'on est supérieur à quelque degré, maintenir et à promouvoir l'observance régulière. Durant ces cinq mois les Grands Novices ont reçu à ce sujet des instructions solides dont ils sont bien résolus à se pénétrer de plus en plus, dans leur conduite, en tâchant d'imiter le Vénérable Fondateur et nos Premiers Frères, afin d'arriver par là à l’imitation de Marie et de Notre Seigneur.

3* Enfin, c'est encore à l'exemple de Notre-Seigneur, de la Très Sainte Vierge, du Vénérable Champagnat et de nos Aînés dans la Congrégation qu'ils ont résolu d'être désormais, en esprit et en vérité des hommes de dévouement et de zèle pour les intérêts de Dieu, de la Sainte Eglise, de leur Institut et des âmes, surtout des âmes d'enfants. Ils n'ignorent pas que dévouement et zèle signifient avant tout sacrifice: mais c'est une vérité propre à les animer plutôt qu'à les arrêter. Puisque c'est en s'humiliant, en souffrant, en portant sa croix et en s'immolant que Jésus-Christ a procuré la gloire de son Père et conquis les âmes, ils sont bien résolus, en comptant sur sa grâce, employer les mêmes moyens, dans toute la mesure où ce sera nécessaire, afin de parvenir aux mêmes résultats.

Tout cela est développé en détail et avec ampleur dans le rapport dont nous avons du à regret remplacer le texte original, si substantiel et si attachant, par ce résumé trop squelettique. Il se termine, comme toujours par les adieux reconnaissants des Grands novices aux Supérieurs et aux divers groupes de la communauté de la maison mère, dont le doux souvenir les accompagnera partout dans les situations diverses que va leur donner l'obéissance, et auxquels ils donnent rendez-vous dans les SS. Cœurs de Jésus et de Marie,

Comme toujours aussi, quoique sous une forme très heureusement adaptée à la circonstance actuelle, la réponse du Révérend Frère Supérieur est un témoignage de vive satisfaction pour le spectacle si édifiant que les Grands Novices, à l'exemple de leurs fervents prédécesseurs, ont donné à la communauté pendant leur séjour à Grugliasco ; une synthèse des enseignements qui leur ont été donnés au cours de leur Second Noviciat, et une paternelle exhortation à porter et à conserver, dans toutes les situations où pourra les mettre la divine Providence, l'esprit 'dont ils ont tâché de se pénétrer pendant ce saint temps.

Puis chacun sort, édifié, encouragé et fortifié de cette cérémonie on l'on avait senti l'âme de l'Institut faire battre avec le plus familial unisson le cœur ému de tous les assistants, depuis les Premiers Supérieurs et les vétérans des diverses provinces jusqu'aux plus petits Juvénistes.

RETOUR

Ecole franco-chin. de Shanghai...

SUIVANT

La Société des Jeunes Explorateurs Catholiq...