Las Avellanas – Statues érigées au B. P. Fondateur

18/Oct/2010

Le 15 août dernier, la province de Levante (Espagne) a rendu un solennel hommage au Vénérable Fondateur, en lui élevant un artistique monument dans le cloître de la maison du noviciat à Santa Maria de las Avellanas.

Cette maison est située à15 kilomètres au nord de Balaguer, province de Lérida, dans l'ancien comté de Catalogne. La propriété est d'une étendue d'environ trois cents hectares. La partie basse est destinée à la culture ; les pentes et les sommets des collines sont couverts de pins, de chênes et autres essences forestières. Le panorama dont jouit le couvent est limité par les hauteurs environnantes, sauf du côté sud-ouest où la vue plonge jusqu'aux lointaines montagnes dominant l'Ebre à Mequinenza et à Tortosa. Les alentours sont parfumés par des plantes aromatiques, notamment par le romarin dont les abeilles tirent un miel renommé et abondant. Au fond des vallons, coulent des ruisseaux qui arrosent les jardins.

Cette maison de Santa-Maria est habitée par les juvénistes, les novices et les Frères de l'infirmerie provinciale. De là sont sortis de nombreux Frères répandus en Espagne, en Amérique et en d'autres pays.

La Sainte Vierge y est l'objet d'un culte extraordinaire qui se manifeste spécialement le samedi par les prières et les chants que les deux sections de jeunes lui adressent au pied du monument élevé, le 15 août 1945, sur l'une des collines, en face du couvent.

C'est dans cette demeure de paix ct de bonheur qu'a été inauguré le monument au Vénérable Père Champagnat, à la clôture des Grands Exercices et en présence des Supérieurs de la province.

Il se dresse, majestueux, au centre du couvent. Cette érection répondait à un désir vivement éprouvé parmi nous. Finalement, le monument est venu, comme le fruit de l'amour et de la gratitude.

La partie découverte du cloître a été notablement modifiée. Une grande croix, en gravier bleuâtre, a été ménagée qui, comme un sentier d'amour, mène au Père. Au milieu de quatre pelouses de gazon à la fraîche verdure jaillissent des jets d'eau.

Au centre de cet emplacement, sobre et élégant à la fois, s'élève, sur deux gradins en pierre du pays, un piédestal à base quadrangulaire, d'où se détachent des colonnes romanes aux chapiteaux fleuris. Sur ce piédestal se dresse, majestueux, un groupe magnifiquement sculpté.

La figure principale du groupe représente le Vénérable Marcellin Champagnat. Son front est large ; son regard pénétrant ; son sourire paisible ; sa chevelure, légèrement ondulée, tombe sur le cou et les oreilles ; quelques rides donnent à sa figure, qui est d'un beau profil, un air de religieuse austérité. La soutane est couverte en partie par un grand manteau aux longs plis pendant par derrière et retenus en avant par le bras gauche et la main qui tient un livre serré au corps. La main droite montre le ciel à un enfant qui l'écoute ravi, tandis qu'un tout-petit lit attentivement dans un livre la doctrine qui sort fervente des lèvres du Vénérable Père.

Les trois figures émergent d'un même bloc de pierre de Novelda.

Ce monument, par son symbolisme, restera pour tous es habitants de la maison, mais plus spécialement pour la jeunesse qui se forme à la vie de Petit Frère de Marie, une invitation permanente à poursuivre le splendide idéal apostolique que nous tracent les héroïques vertus de notre Père en Dieu le Vénérable Marcellin Champagnat.

Dans la province de Levante, il y a quatre représentations sculptées ou peintes du Vénérable Fondateur : un buste en pierre dans le pare du beau collège Valldemia, Mataró et les vitraux artistiques des chapelles des collèges de Barcelona et de Zaragoza.

Devant le buste de Mataró, chaque année, le 6 juin, professeurs et élèves rendent hommage au Fondateur. Quant aux vitraux, silencieusement, ils éveillent l'amour et la dévotion envers le Vénérable Champagnat.

RETOUR

Nos cardinaux protecteurs...

SUIVANT

Un image de Marcellin Champagnat...