Le Juvénat Saint François Xavier

22/Sep/2010

Depuis plus de deux ans le Juvénat Saint-François-Xavier avait cessé d'être, ou plutôt il avait évolué de métamorphose en métamorphose pour se transformer successivement en postulat, en noviciat, en scolasticat et se disperser enfin, tout dernièrement, aux quatre vents du ciel afin de prendre sa part, dans les divers bataillons de l'armée de le T. Sainte Vierge, à la grande lutte contre l'ignorance, la paresse, la légèreté, l'inconstance et les autres infirmités du jeune âge.

Nos lecteurs éloignés apprendront sans doute avec plaisir qu'il vient de renaître sous sa fourme primitive, et qu'il grandit peu à peu non seulement en âge, en sagesse et grâce, comme son divin modèle de Nazareth, mais encore en nombre, et que, même à ce dernier point de vue, il donne déjà de belles espérances.

Au mois de février 1918, lorsque la plus jeune série des juvénistes eut atteint l'âge de passer au postulat, il s'en trouvait trois ou quatre, venus tout jeunes, à qui il manquait encore deux ou trois ans. Leur nombre étant si petit et l'espérance de pouvoir bientôt leur amener des compagnons, à cette époque où les frontières étaient rigoureusement fermées, encore fort incertaine, ils furent mis les uns à Bussolino et les autres à Sangano, où quelques rares condisciples leur arrivèrent. Au mois de janvier dernier, ils furent tous réunis à Mondovi, avec un groupe d'une vingtaine venus de Carrión et enfin, il y a quelques semaines, ils sont venus réoccuper ici la maison laissée vide par les scolastiques. Que le Seigneur .et la Bonne Mère les y fassent croître et se multiplier ! Avec un nouveau renfort de dix qui leur, est arrivé de Carrión et un autre de cinq que le Frère Guérin leur a amenés d'Ecosse, ils sont actuellement une quarantaine; mais il faudrait qu'ils fussent 100, et c'est un chiffre que, Dieu aidant, ils atteindront certainement un jour. Unissons nos prières aux leurs pour que ce jour soit proche. La moisson étant si abondante et les ouvriers si peu nombreux, il est si urgent que le divin Père de Famille en envoie à son champ!

RETOUR

Grugliasco - Sec. Noviciat...

SUIVANT

Visite du T. Révérend Père Raffin, Supéri...