Le nouveau collège du Callao (Pérou)

F. E. B.

17/May/2010

La Province du Pérou vient de mener à bonne fin, au Callao, la construction d'un vaste complexe de bâtiments modernes et bien fonctionnels, en remplacement des anciens édifices du collège.

 

Historique

Depuis leur arrivée en 1909, les Frères occupaient la même maison, agrandie et aménagée plusieurs fois, il est vrai. Mais les temps ont marché, et rapidement; les élèves ont augmenté en nombre; les exigences pédagogiques sont devenues plus pressantes, les locaux insuffisants et mal adaptés. Cela faisait vieux. Il fallait y pourvoir.

Aussi, en 1959, lors du cinquantième anniversaire de l'arrivée des Frères Maristes au Pérou, les Supérieurs de la Province décidèrent-ils de rebâtir à neuf l'établissement qui avait vu les premiers pas des Frères dans ce pays (Voir Bulletin, N.° 181, p. 425).

Un terrain vaste, placé aux abords de la ville, fut acquis et la construction fut lancée. Les travaux sont pratiquement finis aujourd'hui et le collège fonctionne déjà à plein.

 

« L'influence de cet établissement, affirme un Frère qui y enseigne, a été certainement grande, et l'on peut assurer sans forfanterie qu'il a eu une action efficace sur toute la population au point de vue intellectuel et moral. Des centaines de ses anciens occupent de nos jours des postes importants dans tous les secteurs: université, école, armée, administration et partis politiques. L'établissement a toujours joui de l'estime générale de la population. Ses élèves appartiennent principalement à la classe sociale intermédiaire entre la haute classe et celle que l'on nomme moyenne. Ils sont enthousiastes, attachés à leur collège et à leurs maîtres, bons élèves, très sportifs. Leur sport préféré est le basket-ball dans lequel ils ont remporté plusieurs prix ».

 

Le nouveau collège.

Les nouveaux édifices occupent une étendue de 30.000 m², à Santa Marina, quartier en plein travail d'urbanisation.

Les diverses sections occupent des pavillons séparés, chacune avec ses horaires, ses entrées indépendantes, ses cours et ses autres services à part.

 

Tout y est fonctionnel et conforme aux dernières conceptions de la pédagogie. Le camp de football est entouré d'une piste d'athlétisme réglementaire. La piscine, due à la générosité des Pères de famille, est la plus belle de la ville. Sa construction n'a pas demandé moins de 800 000 soles (32 000 dollars). On y a aménagé aussi plusieurs jeux de basket-ball. Derrière l'entrée principale, s'étend la cour d'honneur où se déroulent les fêtes de gymnastique. L'Association des Pères de famille se propose de doter l'établissement d'une salle pour cinéma, de 53 m. sur 32, qui pourra contenir jusqu'à 2 000 personnes.

Toutes ces diverses parties sont unies entre elles par de larges avenues.

La partie pédagogique n'a pas été oubliée; loin de là. Le collège possède des bibliothèques bien fournies, des cabinets pour sciences naturelles, pour botanique, physique et chimie; des laboratoires de biologie et d'anatomie.

Diverses associations groupent les meilleurs étudiants, aux fins d'élever le niveau moral et spirituel de l'ensemble. La Croisade eucharistique et l'Action catholique y fonctionnent régulièrement.

Une école du soir a été organisée par l'amicale du collège qui se charge de sa direction, les Frères n'y intervenant que pour l'enseignement du catéchisme et du chant. Ses élèves, âgés de 13 à 35 ans, y suivent les classes de l'enseignement primaire. Cette école est soutenue par les générosités privées.

Durant les mois d'été, la maison et ses dépendances sont mises à la disposition des enfants du peuple. Une centaine de garçons de 9 à 12 ans y forment une «école climatique». Ils passent la journée au collège, s'amusent, mangent, reçoivent quelque instruction religieuse et profane et retournent, le soir, dormir chez eux. Plusieurs de ces enfants y font leur première communion. Une fois par semaine, ils vont passer un jour à la plage.

Le problème des vocations n'est pas négligé par les Frères. Actuellement plusieurs élèves se préparent à entrer au séminaire. Deux autres sont au juvénat de Chosica.

L'Association des Pères de famille est très active et collabore efficacement à l'éducation de leurs enfants. Il en est de même de celle des Anciens élèves. Celle-ci s'applique à garder le contact avec les différentes promotions sorties du collège, donne des nouvelles appropriées et rappelle à propos les bons principes reçus au cours des années d'étude.

L'avenir du collège semble prometteur et son prestige va en grandissant. On ne peut que bénir le bon Dieu, la Sainte Vierge et S. Joseph, le glorieux patron de la maison, pour la protection et les nombreuses faveurs dont ils ont comblé cet établissement au cours de ses 57 ans d'existence.

F. E. B.

RETOUR

Brésil - Porto Alegre - Oeuvres sociales...

SUIVANT

Japon - Lécole de Kumamoto...