Les Noces dor religieuses du C. F. Richard Ă  Tuy

04/Sep/2010

Tuy est une jolie petite ville de la Calice, peuplée d'environ 15.000 habitants et pittoresquement assise sur la rive droite du fleuve Minho, en face de la frontière septentrionale du Portugal. En vue de pourvoir, s'il plaît à Dieu, au recrutement de nos maisons du Nord-Ouest de l'Espagne et du Brésil Septentrional, la province d'Aubenas s'y est assuré, depuis dix-huit mois, la jouissance d'un modeste immeuble où est en train de se fonder un Juvénat petit encore, mais qui grandira, espérons-nous, sous la protection de N. D. du Saint-Rosaire qu'il a choisie pour sa patronne.

En attendant l'arrivée de ses jeunes hôtes, le local a servi, cette année, de centre de réunion aux Frères de la contrée ; et, du 19 au 27 août, 35 d'entre eux ont pu y suivre dans d'excellentes conditions les saints exercices de la retraite annuelle, dont la clôture a été marquée par une touchante Pète de famille.

Le C. F. Richard, qui, après avoir gouverné pendant 11 ans, à la grande satisfaction de tous, la province d'Aubenas en qualité de Provincial, est devenu Visiteur du district de Galice, célébrait le 50° anniversaire de son entrée dans l'Institut, et les Frères, dont il a toute l'affection, n'ont pas voulu laisser échapper cette occasion sans la lui témoigner d' une manière éclatante.

Après la messe de Communion, où tous se firent tin devoir de demander pour lui au divin Maître l'abondance de ses plus précieuses grâces, le vénérable Jubilaire dut donc faire effort sur sa modestie et se laisser conduire à la salle de Communauté, dont la joyeuse décoration faisait chorus avec les sentiments de tous les cœurs et prendre place sur le siège d'honneur qui lui avait été préparé.

Puis, à la suite d'un joli chœur d'ouverture où étaient célébrés le bonheur de l'appel à la vie religieuse et le bonheur plus grand encore de la persévérance qui donne droit au royaume céleste, le C. F. Flamien, Assistant général, prit la parole, rappela en quelques mots bien sentis les hauts mérites et les rares vertus dont le Frère Richard a toujours fait preuve dans les fonctions successives de Professeur, de Directeur, de Maître des Novices, de Visiteur et de Provincial ; se fit l'interprète du souvenir reconnaissant que lui en gardent la province d'Aubenas et l'Institut tout entier, et lui souhaita encore de longs et heureux jours. Enfin les Frères du district de Galice, dans une adresse souvent interrompue de chaleureux applaudissements, lui exprimèrent aussi , en termes émus , leurs félicitations particulières , leurs sincères remerciements et leurs meilleurs vœux de bonne fête.

La modestie du cher Jubilaire, à qui tous ces éloges, pourtant si bien mérités, venaient d'imposer une dure contrainte, trouva le moyen de les faire tourner à son profit en y voyant ‘’un reproche délicat pour le passé, un enseignement transparent pour l'avenir’’ ; en termes venus du cœur il remercia chacun de sa bonne intention, demanda à tous de l'aider à rendre grâces au Seigneur des consolations qu'il lui avait fait trouver dans son saint service ainsi que du peu de bien qu'il lui avait permis de faire ; et une messe très solennelle termina la première partie de cet heureux jour.

Au dîner, le jardin, le verger, la basse-cour et la cave avaient bien fait leur devoir d'envoyer chacun ce qu'ils avaient de meilleur, sans avoir trop à craindre, hélas ! de dépasser pour cela les bornes de la simplicité religieuse ; mais ce qu'il eut de vraiment savoureux ce fut la joie fraternelle, la bonne et franche gaîté qui ne se démentit pas un instant et qua chacun, de bonne grâce, s'efforça d'entretenir de son mieux, en y allant, selon ses talents, de sa pièce de vers, de sa chanson, de sa romance, ou tout au moins de ses témoignages de sympathie.

Enfin, la journée se termina comme elle avait commencé par une belle cérémonie religieuse : le salut solennel du Très Saint- Sacrement, où naturellement le cher objet de la fête ne fut pas oublié, et qui laissera dans le souvenir de tous une impression des plus agréables.

RETOUR

Le Grand Noviciat...

SUIVANT

Noviciat des Avellanas...