Maison Généralice – Rome

03/Nov/2010

Les cours de l'Année de Spiritualité ont commencé régulièrement le 15 septembre dernier. Ces cours sont fréquentés par 27 Frères Maristes auxquels se sont joints quatre Frères des Ecoles Chrétiennes. Ces derniers remplacent ainsi le stage qu'ils auraient dû faire normalement au Second Noviciat de leur Congrégation, et qui a été supprimé cette année.

Les Frères Maristes appartiennent à 24 Provinces ou Districts autonomes et à dix nationalités diverses. Les âges s'échelonnent entre 30 et 45 ans.

La section du Jésus Magister est assez nombreuse cette année. Les Frères étudiants sont au nombre de 51 ainsi partagés: 1ière année, 12; 2ième, 14; 3ième, 10; 4ième, 5. Cinq Frères préparent le doctorat en théologie et cinq autres fréquentent divers cours au Latran ou au Collège Angelicum des Pères Dominicains.

Ces Frères proviennent de 25 Provinces ou Districts et appartiennent à sept nationalités diverses.

 Le 30 octobre eut lieu comme de coutume, l'ouverture officielle de l'Année Académique. Le C. F. Michel Sauvage, A.G. des FF. des Ecoles Chrétiennes, fit une intéressante causerie sur le thème : La Vie religieuse et l'apostolat, montrant, à la lumière des enseignements du Concile Vatican II, combien la vie de Frère Enseignant est à part entière dans l'Eglise de Dieu et comment, par sa vocation, le Frère doit être un vrai apôtre de la jeunesse.

Le R. F. Supérieur clôtura la séance par de sages consignes, conseillant aux Frères étudiants de profiter des immenses possibilités que leur offre leur séjour à Rome pour affermir leur vie religieuse et acquérir une vaste culture religieuse et même profane, car en éducation tout peut être utile.

Toute la presse a parlé du terrible tremblement de terre qui a affligé le Pérou. Nous avons appris avec peine que nos Frères ont eu à déplorer la mort de deux petits élèves du collège d’El Callao. Les Sœurs Maristes qui leur faisaient la classe en ont été grandement affligées. Les autres maisons n'ont eu que des pertes matérielles; on travaille activement à les réparer.

Le 4 novembre, fête de St. Charles Borromée, fut un jour de joie familiale pour toute la maison. La veille, les différentes sections présentèrent leurs vœux au R. F. Supérieur, lui souhaitant encore de longues années de vie et lui promettant des prières pour que le bon Dieu et la Vierge Marie continuent de le protéger et de le bénir. L'adresse des Frères de l'Année de Spiritualité finissait ainsi : « Notre souhait et notre prière aujourd'hui est que l’intercession et l'exemple de votre saint patron vous gardent toujours cet optimisme qui illumine votre vie, cette sérénité qui est pour nous un réconfort et une source de joie que nous nous plaisons tout spécialement à exprimer en ce jour de votre fête ».

RETOUR

Allemagne. A loccasion du 150ième anniversai...

SUIVANT

Le nouveau collège de Linmeyer...