Mission de Cherán, Mexique

29/Oct/2010

Nos collèges du Mexique organisent, de temps à autre, des excursions missionnaires éminemment formatrices à la vie apostolique. C'est ainsi que le collège de Jacona voyait partir, il y a quelque temps, en tournée apostolique, un groupe de grands élèves guidés et encadrés par cinq de leurs Frères professeurs. Cette excursion avait été longuement par la prière, des instructions appropriées et les sacrifices. Les parents non seulement y avaient volontiers consenti, mais s'étaient imposés, eux aussi des sacrifices pour aider au succès de la mission. L'on cite, par exemple, le cas d'un père de famille qui s'est privé de fumer durant plusieurs moi pour obtenir des fruits abondants à l'action apostolique de son fils.

Le centre choisi cette fois, a été la ville de Cherán et ses environs, où règnent l'ignorance religieuse, la superstition et des désordres sociaux assez sérieux. Le protestantisme y travaille avec succès.

Les missionnaires en herbe furent divisés en cinq groupes: le premier se chargea de l'enseignement de la doctrine chrétienne tandis que les autres iraient visiter les maisons pour inviter jeunes et vieux à aller aux instructions du soir et aux manifestations religieuses organisées. Chaque matin, avait lieu la procession dite du « Rosaire de l'aurore », pendant laquelle on disait le rosaire et on chantait des cantiques à Notre-Saigneur et à la Sainte Vierge. Cette procession attira beaucoup de personnes. Le dernier jour leur nombre dépassait les 400. Mais la cérémonie qui attira la plus grande foule fut le Chemin de Croix du vendredi, à travers les rues de la ville. Plus de 800 personnes, recueillies et pénétrées de dévotion, suivirent les diverses stations en priant et en chantant pieusement.

On peut affirmer que les fruits de la mission ont été consolants et que la grâce de Dieu y a coulé à flots. Plusieurs foyers ont été régularisés, soixante-dix enfants ont fait leur première communion, cinq cents autres ont reçu une instruction religieuse élémentaire mais solide. On a laissé dans chaque famille l'image du Bienheureux M. Champagnat. Tout le monde parle aujourd'hui, à Cherán, de la mission mariste et tous désirent la voir se répéter au plus tôt.

Le collège de Jacona a profité lui aussi de ce mouvement apostolique. Les jeunes missionnaires, par leurs bons exemples et leurs paroles, y ont intensifié la ferveur de la vie chrétienne et répandu autour d'eux l'estime de la grâce divine, seule source de vrai bonheur. Dieu veuille que ces fruits se concrétisent par l'éclosion de nombreuses vocations religieuses et ecclésiastiques.

(Cf. « Ecos de Familia». Dec. 1962)

RETOUR

Ecole de Sahuayo, Mexique...

SUIVANT

Institut Champagnat Ă  Uberaba...