Nos oeuvres – Mexique

26/Sep/2010

Le Trait-d'Union, dans son dernier numéro, donne de bonnes nouvelles de nos œuvres du Mexique en général et de celles de Cuba en particulier.

Les Frères de La Havane, après avoir pâti longtemps dans un local de rencontre, incommode et étroit, où leur œuvre a pris cependant des proportions magnifiques, sont tout à la joie de se trouver enfin, depuis bientôt quatre mois, dans une maison toute neuve, construite ad hoc, spacieuse, commode et propriété de l'Institut, ce qui les délivre des incertitudes du lendemain. Cette importante amélioration de la situation du Collège a déjà eu pour effet le passage du nombre des élèves de 500 à 600, et il paraît à peu près certain qu'il ne s'écoulera pas longtemps avant que les 150 places qui restent encore libres soient occupées.

Pour le Collège de Cienfuegos, l'heureux changement qui vient de se produire à celui de La Havane n'est encore qu'une espérance, mais une espérance qui semble, grâce à Dieu, évoluer rapidement vers la réalité, dont tout fait croire qu'elle est très proche. Depuis plusieurs années, un emplacement bien propice a été acquis à cette fin, et il ne parait pas téméraire de compter que d'ici à un an ou dix-huit mois il s'y élèvera, dans des conditions à peu près analogues à celles de La Havane, un édifice ou la belle œuvre dont le Bulletin a retracé récemment l'origine et les progrès pourra s'installer et se développer à l'aise.

Caibarien, le troisième collège que nous avons dans la ''Perle des Antilles" espère à son tour, grâce à la bienveillante initiative de Mgr l'Evêque de Cienfuegos, dans le diocèse duquel il est situé, voir bientôt son mauvais local actuel se changer en un autre tout neuf et construit dans de bonnes conditions d'ampleur et de commodité.

Enfin la fondation d'un quatrième établissement à Ciego de Avila, ville récente située dans une riche région sucrière et dépendante du même diocèse de Cienfuegos, est instamment sollicitée. Il serait fort à souhaiter que l'on pût trouver le personnel nécessaire pour pouvoir donner satisfaction au bon Evêque, qui, pendant de nombreuses années, a rempli avec beaucoup de dévouement les fonctions d'aumônier dans notre Collège de Cienfuegos cité plus haut.

RETOUR

Première pierre de la chapelle de Rome...

SUIVANT

Fondation au Salvador...