Opération Biafra à lEUR

05/Nov/2010

La liturgia de la « Misa de los Jóvenes » se inserta en la vida y en la acción.

Varias toneladas de medicinas, recogidas por los medios más diversos, han sido enviadas a Biafra. La iniciativa encontró resonancia prodigiosa en numerosos sectores de la sociedad: radio, prensa, miembros del parlamento, comercios, fábricas, médicos, ejército, etc.

* * *

The liturgy of the Mass for Youth has its part in life and action. Tons of medical supplies gathered in various ways have already been sent to Biafra through the cooperation of the Press, radio, parliament, firms, doctors and the army.

* * *

Da liturgia da Missa dos Jo-vens á vida e á acao.

Por varios processos e a co-laboracao da Imprensa, da radio, de parlamentares, de firmas, de médicos, do exército, etc., teneladas de medicamentos puderam já ser enviadas para o Biafra.

 

13 novembre. Le dernier Bulletin a parlé de la Messe des Jeunes. On pourrait croire que cela reste au niveau du folklore. Mais venez voir plutôt la grande salle de ping-pong, toute pleine de médicaments. On n'en croit pas ses yeux et on se dit : « Mais où diable a-t-on récolté tout ça?». Eh bien voilà. Un jour des jeunes se sont dit: «Nous enverrons un avion de remèdes au Biafra. Un avion? C'est vite dit, mais il faut le faire! Demandons aux médecins et aux pharmaciens de nous fournir des remèdes, à des firmes ou à des particuliers de nous donner de l'argent; vendons des disques de la « Messa ritmica dei giovani », trouvons aussi des habits, etc. …

El ejercicio de la autoridad ha de consistir en la aplicación de una técnica de realizaciones humanas, perfeccionadas por el ejemplo de Jesucristo.

* * *

Arte do comando: técnica de relacóes humanas aperfeicoada pelo EvangeIho e pelo exemplo de Cristo.

 

L'offertoire de la messe est peut-être resté trop symbolique pendant des mois; il n'y avait pas de quête, mais cette fois il y a vraiment compensation, car l'argent est venu, et des milliers de remèdes. Et puis — à qui a, on donnera encore — un Père Raymond Kennedy est venu aussi un jour proposer un avion pour embarquer les 4 premières tonnes. Les Frères de « Jesus Magister ont travaillé à trier les médicaments et à les empaqueter en collaboration amicale avec les Jeunes…

Et puis la grande Presse s'en est occupée (Le «Tempo», « Grazia » le « Corriere delle Sport »), et la radio, attirant l'attention de l'homme de la rue qui, généreusement a ouvert son porte-monnaie. La Presse plus locale (le Journal de l'EUR) a ouvert de longues colonnes à l'action pour le Biafra. Et puis un député, Don. Helfer a intéressé la société alimentaire NESTLE. Et puis, après le premier avion en est venu un second. Noël verra même, paraît-il, la phase des gestes symboliques: marche, jeûne…

Un conte de fées! Non, car hélas c'est une goutte d'eau dans un océan de souffrances. Mais le résultat est là tout de même. Quelques humains, quelques enfants au Biafra auront retrouvé quelques heures ou quelques jours de vie supplémentaires — le temps de sentir qu'il y a, à côté de la haine, de l'amour aussi dans le monde, cet amour qui fait comprendre Dieu. D'autres auront peut-être été sauvés pour plusieurs années. Saura-t-on jamais si l'un d'eux ne sera pas pour l'avenir un homme qui voudra à tout prix construire un monde plus humain? Savons-nous quelles pages nous écrivons dans la vie des autres?


RETOUR

Dans nos écoles...

SUIVANT

Mort du C. F. Victor Lorenzo...