Provinces éprouvées

08/Oct/2010

Mexique. — «Nos écoles et collèges ont pu recommencer les cours comme les années précédentes, non sans avoir passé par de sérieuses inquiétudes. Mais au total l'année écoulée a été bonne.»

C'est en ces termes qu'en rend compte le Trait d'Union:

L'année qui touche à son terme a été prodigue en difficultés pour la Province en général et pour le District Fédéral en particulier; mais, grâce à Dieu, les principales ont pu être vaincues, non sans de bien pénibles sacrifices, et au prix de quelques fortes amendes et de la suspension de plusieurs professeurs.

Malgré la persécution qui sévit au Mexique, malgré la crise politique et économique de Cuba, malgré les lois sectaires d'Espagne, toutes nos œuvres ont fonctionné normalement, sauf le collège de Tepatitlán qui est resté fermé pendant quelques mois.

De plus, nous avons pu fonder deux nouveaux collèges qui sont déjà en pleine prospérité: celui de Santa Clara (Cuba) et un second à Monterrey (Mexique).

Le total général des élèves de la Province a été supérieur à celui des années précédentes, et a même atteint, pour la première fois, le chiffre des meilleures années qui précédèrent 1914.

II est également très consolant de constater l'excellent esprit qui anime nos Frères en général, et l'enthousiasme de la plupart des professeurs pour les études, dans le but de se procurer les titres professionnels exigés.

Le recrutement des vocations a suivi son cours ordinaire. Ainsi, pendant l'année qui finit nous avons pu envoyer en Europe quatorze Juvénistes, sans compter trois autres qui sont sur le point de partir dans les premiers jours de janvier. Pour l'année 1934, le C. F. Pierre-Damien a déjà admis une bonne dizaine d'aspirants, et nos collèges espèrent recruter un autre contingent à peu près égal.

Le nombre de ceux qui ne sont consacrés à Dieu et unis à la Congrégation par les vœux perpétuels est aussi très remarquable. La profession qui vient d'avoir lieu à Mérida, porte à 13 le nombre de professions perpétuelles de l'année. Ce qui prouve une fois de plus que les âmes généreuses ne se laissent pas décourager par la persécution.

Que de motifs de bénir la Providence et de remercier notre bonne Mère pour tant de bienfaits et de si visibles marques de protection!

 

Espagne. — A la faveur de la détente produite par les élections, toutes nos Œuvres, qui avaient pu se maintenir ont repris espoir. Il est même résulté plusieurs fondations nouvelles du fait des précautions qui avaient été prises pour transférer certaines écoles dans des locaux différents avec un personnel adapté aux circonstances:

Le bon Dieu tire le bien du mal, selon son habitude. D'ailleurs les chiffres suivants, qui concernent la seule Province d'Espagne, montrent que les familles ont affirmé á leur façon, la plus probante, que l'enseignement chrétien' est le seul qu'elles estiment.

          Elèves au 31 décembre 1931            1932             1933

Enseignement primaire

et commercial …………………12.948 ………13.758 ……….13.907

Enseignement secondaire

et industriel …………………….3.274 …………3.643 ………….3.909

  Total……………………………16.222 ……….17.401 ………..17.516.

 

Avec la province de Léon et le district d'Anzuola, qui ont d'ordinaire dans les statistiques 35 % des élèves de la province d'Espagne, on arriverait au beau chiffre de 24.000 élèves dans la péninsule.

D'est un magnifique résultat, vu les circonstances assez troublées qu'on vient de traverser.

L'enseignement religieux est donc en progrès, malgré tout et ce sont les maîtres qui manquent et non les. élèves. Il en est d'ailleurs de même en beaucoup de pays.

RETOUR

Incendie à Tyngsboro...

SUIVANT

Réception de S. Em. le Cardinal Fossati...