Sur le C. F. BĂ©rillus

02/Sep/2010

 

Depuis ce que nous avons dit de la santé du cher Frère Bérillus dans notre numéro du 1ier janvier, elle ne paraît pas avoir éprouvé de changement bien notable. Les alternatives de mieux et de moins bien se succèdent en laissant l'état général à peu près le même. Nous continuerons de prier pour lui, afin que la Très Sainte Vierge et le Vénérable Fondateur lui rendent au plus tôt la santé si cela entre clans les desseins de Dieu, comme nos cœurs en conservent l'invincible espérance ; ou du moins qu'ils lui obtiennent la grâce de supporter ses douleurs avec la même patience et la même résignation qui, depuis le commencement de sa maladie, ont fait tant de fois l'édification de ceux qui l'approchent.

RETOUR

Visite du C. F. Ass....

SUIVANT

Distribution des prix Ă  Sydney...