Union Missionnaire B. M. Champagnat

F. Joannès-Eugène

04/May/2010

Rome, le 24 février 1963

« Le devoir le plus impérieux est le devoir missionnaire ». (Mgr. Théas. Lourdes. 10-2-1963).

Nos bien chers Frères,

En 1962 a été rappelé et magnifié le souvenir de Pauline Jaricot, à l'occasion du Centenaire de sa mort. Un Congrès missionnaire international se tint à Lyon, sous son patronage, du 9 au 13 mai. Aux Etats-Unis, il y eut aussi, en août 1962, la 20ième Assemblée de la Ligue missionnaire des Etudiants catholiques et, en septembre, au Portugal, la 3ième semaine d’Etudes missionnaires.

Et voilà que l'héroïcité des vertus de Pauline Jaricot vient d'être reconnue officiellement par le Saint-Siège, ce qui ouvre la voie à la poursuite de la cause de béatification de cette héroïne de la charité, fondatrice de l'Œuvre grandiose et si bienfaisante de la Propagation de la Foi.

Les Membres de l'Union Missionnaire Bx. M. Champagnat -e feront un devoir de continuer à la prier et à l'imiter dans son amour de l'Eglise et des âmes.

En 1962 a aussi commencé le Concile Œcuménique Vatican II. Nous savons la place importante qu'ont eue dans les préoccupations des Pères Conciliaires l'œcuménisme en général et l'expansion missionnaire en particulier. Le Concile continue par le travail des Commissions et il reprendra ses séances plénières le 8 septembre prochain.

Celte année de grâce 1962 a-t-elle été mise à profil partout en faveur des Mi-.-ions. de nos Missions maristes spécialement? Dans certaines Provinces, oui, il y a eu un magnifique élan et des résultats tangibles. Dans le filet missionnaire, se sont trouvées par contre, dans trop de Provinces encore, des mailles en défaut! «Dans le filet du Christ, que chacun ait le souci d'être la maille qui ne fait pas défaut », comme le souligne une sentence à l'exposition missionnaire de Lourdes.

La carte géographique de nos Missions a peu varié en 1962. Cependant:

A BETAFO (Madagascar), le Juvénat Supérieur et le Scolasticat ont bénéficié d'un bâtiment mis généreusement à leur disposition par Mgr. l'Evêque du diocèse.

A MANILLE (Philippines), une Résidence a été établie pour les Frères Etudiants, en attendant l'établissement d'un Collège.

A COTABATO (Philippines), le Juvénat S.-C. a été ouvert.

Au NIGERIA, deux nouvelles communautés ont été érigées à OVERRI et NIOLLO.

Au MEXIQUE dans la Mission de Chiapas, une école pour catéchistes à été ouverte à San Cristobal.

Ailleurs, c'est le travail missionnaire qui s'est continué en profondeur. Au NIGERIA par ex., 12 Frères nigériens ont fait dernièrement profession perpétuelle, ce qui en fait maintenant 27 en tout, avec 20 Profès temporaires, 14 Novices et Postulants. La construction d'un Noviciat indépendant s'y impose, vu les grandes facilités de bon recrutement. Des briques en grand nombre ont déjà été préparées dans ce but, comme à MADAGASCAR aussi en vue du juvénat à transférer et du Noviciat encore provisoire mais dont les aménagements sont en cours. A PAITA (Nouvelle-Calédonie), l'école Sainte-Marie renouvelle ses bâtiments grâce à des secours locaux providentiels. A CEYLAN statu quo lourd d'appréhensions mais aussi animé d'espérance. Beaucoup de religieuses doivent quitter les hôpitaux. Prions pour que l'année en cours y soit plus favorable à la cause catholique. En Chine intérieure, plusieurs Confrères sont morts comme il a été signalé dans la liste des défunts de la dernière Circulaire et du Calendrier religieux. Il y en a encore 44 qui affrontent tous les aléas d'une situation tragique et qui comptent sur nous pour les secourir matériellement autant que faire se peut et, plus encore, spirituellement par nos prières et nos sacrifices à leur intention.

Le BULLETIN de janvier a fait mention de la visite très cordiale des Evêques missionnaires maristes à la Maison Généralice, à l'occasion du Concile. Tous se sont plu à faire l'éloge des Frères qui travaillent dans leurs Vicariats Apostoliques et n'ont exprimé qu'un désir, celui de voir accroître le plus possible le nombre de ces bons collaborateurs!

Les sommes recueillies en faveur des Missions et signalées dans les Etats statistiques des Provinces pour 1962 s'élèvent à:

13.531.441 Lires pour les Missions maristes (21.825 dollars contre 17.538 en 1961);

48.941.410 Lires pour les Missions secourues directement par les Provinces qui les ont en charge (78.938 dollars contre 89.820 en 1961);

50.751.622 Lires au profit de la Propagation de la Foi (89.857 dollars contre 73.479 en 1961);

12.962.045 pour la Sainte-Enfance (20.907 dollars contre 19.63 en 1961).

Pour les sommes concernant l'Union Missionnaire Bx. M. Champagnat et nous parvenant directement, on- a les moyennes suivantes, en Lires, pour l'année et par élève :

ALLEMAGNE: 1.051 (élan missionnaire et générosité vraiment remarquables); SUISSE-MISSIONS : 460; CUBA-AMERIQUE CENTRALE: 317,50; MEXIQUE CENTRAL: 216.40; PEROU: 178; MEXIQUE OCCIDENTAL: 138,60; COLOMBIE: 132,50; ITALIE: 105; SAO PAULO: 102; Venezuela: 76; Liban-Syrie : 75,80; Rio: 71; Argentine: 66,50; Chili: 41.50; Catalogne: 33,70; Sud-Est: 30. Moins de 30: Norte, N.-D. de l'Hermitage, Levante, Madrid, Castille, Portugal. Madagascar, Brésil Septentrional, Sud-Ouest, Santa Catarina.

Il apparaît que si les Provinces qui ont une moyenne trop faible avaient pu faire l'effort nécessaire pour avoir au moins 100 Lires par élève, les Missions auraient bénéficié de près de 7.000.000 Lires en plus!

Un autre facteur important est l'envoi, dès que possible, à l'Union Missionnaire Bx. M. Champagnat, par l'Economat Général, en fin d'année ou tout au début de l'année suivante, des sommes recueillies dans ce but. Des retards sont doublement préjudiciables :

a) par le manque de disponibilité des fonds attendus pour secourir à temps les Missions nécessiteuses;

b) par la dévaluation des valeurs en certains pays qui prive ensuite les Missions de fonds bien nécessaires.

Comme déjà les deux années écoulées, seules les Maisons de formation des Missions en difficulté peuvent être secourues par l'Union Missionnaire Bx. M. Champagnat. Puisse un effort plus accentué dans les Provinces à moyenne trop faible jusqu'à présent, permettre des secours plus étendus et plus substantiels!

En bibliographie, dans ce même BULLETIN, est annoncée une publication intéressante bien propre à faciliter l'éducation missionnaire dans les classes: CAHIERS D'EDUCATION MISSIONNAIRE : 12, Boulevard Flandrin, PARIS (6e). Abonnement: 12 F. Pour les élèves eux-mêmes, il y a: CONNAITRE LES MISSIONS (Revue du Service Missionnaire des Jeunes de la Propagation de la Foi): 1, Rue Monsieur, PARIS ou: 12, Rue Sala, LYON (Abonnement: France: 6 F., Etranger: 7 F.) – ANNALES DE LA PROPAGATION DE LA FOI: Mêmes adresses: Cotisation: 1 F. MISSI: voir BULLETIN de janvier.

Que pendant cette année du Concile, nous soyons tous à l'écoute de-besoins des Missions et que nous puissions nous rendre ce témoignage d'avoir tout fait pour répondre à leurs appels pressants!

Ecoutons Notre Saint-Père le Pape JEAN XXIII glorieusement régnant nous rappeler que «nous devons rendre compte non seulement de noire vie personnelle, mais du monde entier» (Homélie sur St. Mathieu) « Etre restés et rester encore fidèles à la pureté de la doctrine catholique, selon l'enseignement de l'Evangile, de la Tradition, des Pères de l'Eglise et des Pontifes romains, est assurément une grande grâce, un titre de mérites et d'honneur. Mais cela ne suffit pas à l'accomplissement du précepte du Seigneur, quand II nous dit: « Allez et instruisez toutes les nations» (Matth., 28, 19) ou encore dans ce passage de l'Ancien Testament : « Il leur a confié à chacun le soin du prochain » (Eccl., 17, 14).

Tous unis d'ans ces sentiments, nous vous prions d'agréer, nos bien chers Confrères, nos sentiments bien religieux et fraternels en N.-S., N.-D. et notre Bienheureux Fondateur.

Pour l'U. M. M.-Ch.,

F. Joannès-Eugène, Secrétaire

RETOUR

Bibliographie...

SUIVANT

Le problème actuel de lobéissance religieus...