Union missionnaire V. M. Champagnat

F. Régis-Aimé, A. G.

21/Oct/2010

Saint-Genis-Laval, le 12 décembre 1053.

Nos bien Chers Frères,

Il nous est agréable de revenir encore une fois vous donner un compte rendu des activités de l'Union Missionnaire Champagnat au cours de l'année 1953.

 

Des pauvres généreux. — C'est un fait que nos élèves de Madagascar sont pauvres. Sans être allé les voir soi-même, on peut s'en rendre compte en jetant un coup d'œil sur certaines photos qui nous les font voir dans leurs vêtements très simples et leur pauvre chaussure quand celle-ci n'est pas absente, fis sont pauvres, mais combien généreux ! Leurs maîtres leur ont parlé des missions, ils ont fait appel à leur générosité et les sous sont tombés nombreux dans la caisse des Missions. En effet, cette année, ils ont donné pour les Missions Maristes, la jolie somme de 51.800 francs qu'ils ont envoyée à la Caisse des Missions. 51.800 francs pour 1.500 élèves, ce qui fait environ 35 francs par élève. N'est-ce pas admirable !

On dira peut-être que ces dons retourneront finalement à ce secteur qui bénéficie chaque année de la Caisse des Missions. C'est exact. Mais les élèves qui se privent de bien des choses — eux qui ont si peu d'argent de poche —- ne savent pas que cet argent reviendra à leur Mission. Ils donnent sou par sou en se privant beaucoup et leur geste est d'autant plus beau.

Au Canada, dans une école de 700 élèves, réputée pour avoir la clientèle la plus pauvre de la province, car les élèves sont surtout fils d'ouvriers, ces derniers ont fourni, pour la Mission de la province, la somme de $ 400, soit près de 150.000 francs, ou une moyenne de plus de 200 francs par élève. Une classe s'est particulièrement distinguée en fournissant 700 francs par élève. Tout cela témoigne évidemment d'un grand zèle du personnel pour les œuvres de la Mission et d'une grande générosité chez les élèves qui ne sont pas riches.

« Heureusement pour les pauvres qu'il y a les pauvres ! » disait Louis Veuillot.

 

Les riches charitables. — Heureusement aussi qu'il y a les riches charitables ! Et ces derniers sont encore nombreux dans l'Institut et dans chacune de nos provinces. C'est ce qui nous a permis de recueillir une somme à peu près aussi considérable que l'an dernier, malgré la dévaluation de la monnaie dans certains pays. Ce sont ces souscriptions venant d'un peu partout, abondantes ou minimes, qui ont alimenté la Caisse des Missions au cours de l'année et qui permettent en cette fin d'année de pourvoir aux nécessités les plus pressantes de nos Missions.

Nous rappelons, dans le but de stimuler l'intérêt des Frères et la générosité des élèves, que les besoins des Missions sont encore bien grands et que la Caisse des Missions ne peut pourvoir qu'à quelques-uns de ces besoins : c'est l'établissement d'un Juvénat à Singapore ou dans un autre secteur de Malaisie ; c'est une installation urgente bien qu'assez primitive, pour fournir l'eau et l'électricité à la Mission naissante d'Alto Molocue, au Mozambique ; c'est la construction d'un Juvénat à Kutama en Rhodésie ; c'est l'agrandissement du Noviciat à Ceylan ; c'est une propriété qu'il faudrait exploiter et pour laquelle on ne dispose que d'instruments primitifs ; ce sont des Juvénistes à nourrir ou à habiller, etc. Bref, c'est toute la kyrielle des besoins qui passe et nous sommes réduits à n'accorder aux uns et aux autres que des allocations assez réduites parce que nos fonds sont trop limités. Comme vous le voyez, ces Missions comptent chaque année sur le secours de la Caisse des Missions et celle-ci n'est alimentée que par la générosité des élèves stimulée par votre zèle.

Tous missionnaires ! Tel devrait être le mot d'ordre aussi bien pour chacun d'entre nous que pour nos élèves, car c'est à tous que s'adresse l'appel du Souverain Pontife. Faisons donc en sorte de mieux prier nous-mêmes pour les Missions et faisons prier davantage nos élèves à cette intention au cours de l'année. Tâchons également de stimuler leur générosité en faveur des Missions afin que les versements de nos différentes provinces en faveur des Œuvres Pontificales de la Propagation de la Foi et de la Sainte-Enfance, et de nos propres Missions, soient en augmentation au cours de la prochaine année scolaire.

 

Apport des provinces. — Une vingtaine de provinces ou de secteurs ont fait des versements au cours de l'année. Certains versements qui ne sont pas encore arrivés seront reportés à l'exercice suivant.

Avant de donner la liste de ces provinces par ordre d'importance des versements, nous rappelons que si certaines provinces ne voient pas leur nom figurer dans cette liste, c'est qu'elles consacrent toutes les offrandes de leurs élèves à leur propre Mission qui leur coûte des sommes beaucoup plus considérables que ce que leurs élèves peuvent fournir. D'autres provinces, sans avoir de Missions proprement dites, travaillent indirectement pour les Missions en envoyant chaque année des Juvénistes à l'Œuvre Saint-François-Xavier, Juvénistes qui ont été à leur charge pendant un an et plus parfois. Sont surtout dans ce cas les provinces d'Espagne et d'Allemagne.

Voici la liste des provinces ayant fait des versements à la Caisse des Missions en 1053 :

Mexique.                            Bética.

Cuba-Amérique Centrale.  Norte.

Brésil Central.                   Chili.

Colombie.                          Saint-Genis-Laval.

Léon.                                Levante.

Brésil Septentrional.          Italie.

Pérou.                              Madagascar.

Argentine.                        Beaucamps.

Etats-Unis.                      Sud-Est.

Afrique Sud.                   Sud-Ouest.

Allemagne.

 

Au nom de l'Union Missionnaire Champagnat et au nom des Missions qui bénéficieront de la générosité de ces différentes provinces, nous vous disons le plus sincère et le plus cordial merci.

Une nouvelle missionnaire bien propre à réjouir les Petits Frères de Marie et leurs élèves et à stimuler leur zèle pour les Missions, est la canonisation du Bienheureux Chanel, protomartyr de l'Océanie, fixée au dimanche de Quasimodo, 25 avril.

Veuillez agréer nos religieuses salutations et nos meilleurs vœux pour la nouvelle année.

Pour la Commission des Missions Maristes,

F. Régis-Aimé, A. G.

RETOUR

Les élèves de S. Leone Magno, Roma...

SUIVANT

Formation chrétienne et Recrutement...