?UVRES PARASCOLAIRES MARISTES A UBERABA.

F. Paulo Basileu

31/Oct/2010

Voici certaines œuvres parascolaires du Colegio Diocesano d'Uberaba (Brésil), qu'il est intéressant de connaître.

 

I. – Ecole gratuite « Irmâo Afonso ».

C'est une école pour enfants peu favorisés des biens de ce monde. Les Frères la dirigent depuis 1907. Son premier nom: «Ecole Notre-Dame de Lourdes », a fait place à celui de « Escola gratuita Irmâo Afonso », pour rappeler la mémoire du F. Alphonse Etienne qui la dirigea pendant plus de 20 ans. Cette école a passé par bien des vicissitudes, au gré des circonstances et des possibilités; elle a tantôt sommeillé, tantôt sombré pour renaître, comme un nouveau Phénix. Aujourd'hui elle est prospère et possède des locaux spacieux et élégants. Elle compte 120 élèves environ, répartis en quatre classes. Quatre auxiliaires civils prêtent main forte au F. Crescencio Maria qui la dirige. Us s'y dévouent à éclairer les intelligences et à former les cœurs, alors que les ombres de la nuit suivent leur cours et que leurs élèves ont « supporté le poids du jour et de la chaleur ».

Un soin particulier est donné, à l'école Irmâo Afonso, à l'enseignement du catéchisme. Ces jeunes récitent chaque jour le chapelet en classe, remplissent ensemble, chaque année, leur devoir pascal, font pieusement le mois de Marie devant un autel de la Vierge préparé par eux. Chaque mois, leurs parents sont invités à venir à l'école où ils reçoivent une instruction sur leurs devoirs de parents chrétiens et assistent à une séance de cinéma.

Les élèves de l'école publient un journal, tour de force qui rend jaloux leurs camarades payants.

 

M. – Service Social « Champagnat ».

Sous la direction du F. Directeur du collège, des dames, mères des élèves ou amies de l'établissement, ont fondé ce service d'assistance pour les pauvres. Deux fois la semaine, elles se réunissent et font belle besogne de couture en préparant un grand nombre de pièces de vestiaire pour les enfants et les jeunes du faubourg et des écoles publiques. Elles font aussi des distributions fréquentes d'aliments, de souliers, et donnent des «bons» qui permettent de prendre part aux distributions qui se font dans le collège à date fixe. Cette année, la journée Champagnat a été marquée par une grande affluence et les réserves du collège ont été épuisées.

 

III. – Vie religieuse des domestiques du Colegio Diocesano.

Au collège, le personnel domestique n'est pas oublié. Chaque jour les domestiques font la prière en commun et reçoivent régulièrement l'instruction religieuse. Le 28 juin dernier, ils faisaient leur communion pascale, après une bonne préparation faite par l'aumônier, le R. P. Flavio Silva. Ils allèrent ensuite en pique-nique et la journée fut tout à la joie.

F. Paulo Basileu

RETOUR

LE CENTRE DE FORMATION DE PENAFIEL...

SUIVANT

INSTITUTION SAINT-FRANÇOIS DE LA-COTE-SAINT-...