Visite épiscopale à Tuy

13/Sep/2010

Le 13 septembre dernier demeurera un jour inoubliable pour les Frères et les Juvénistes de la maison de Tuy.

Sur l'invitation de notre C. F. Directeur, Son Excellence Monseigneur Lago, évêque d'Osma, qui réside ici pour des raisons de famille, avait bien voulu nous promettre, en l'absence de notre bien-aimé Prélat diocésain, de venir donner la Confirmation à quelques-uns de nos Juvénistes qui ne l'avaient pas encore reçue ; et c'était le jour choisi pour ce grand acte, auquel nos petits confirmands s'étaient préparés par une bonne retraite.

A l'entrée principale de la maison, Son Excellence fut acclamé par la Communauté, qui était venue l'attendre, et dont tous les membres, grands et petits, furent admis au baisement de son anneau pastoral ; puis il fut conduit dans la première classe, transformée par le soin de nos artistes décorateurs en salle de réception et qui présentait un aspect tout à fait gracieux.

Il écouta avec bienveillance une adresse où on lui exprimait la joie de le posséder ; et, en réponse, il nous fit une allocution toute paternelle, où, après avoir remercié du filial accueil qui lui était fait, il laissa parler son cœur au sujet de notre Congrégation qu'il a en grande estime. Il en exalta le but et l'esprit ; puis, s'adressant spécialement à la pieuse jeunesse qui écoutait avec une religieuse attention, il l'exhorta à suivre généreusement l'appel de Dieu, afin de participer un jour, elle aussi, à la belle mission échue aux fils du Vénérable Champagnat de faire naître et grandir dans l'âme de l'enfance chrétienne la connaissance et l'amour de Jésus et de Marie.

Mais les objets préférés de sa paternelle bienveillance devaient être naturellement les petits confirmands. Accompagnés de toute la Communauté, ils se rendirent avec piété et recueillement à la chapelle parée comme aux plus grands jours, et, avec la solennité imposante que l'Eglise a coutume de donner à ce rite, ils reçurent de ses mains vénérables le sacrement qui donne aux âmes chrétiennes, par l'effusion de l'Esprit-Saint, fla force et la constance nécessaires aux saints combats de la vertu. Puissent-ils en honorer toute leur vie le divin caractère !

Au cours d'un petit rafraîchissement qu'il voulut bien accepter avant de partir, en compagnie de son Secrétaire, de l'aumônier et des principaux Frères de la maison, Monseigneur se montra plein d'une si affectueuse amabilité, que M. l'aumônier ne pouvait s'empêcher de dire en sortant : Este, si que es el Obispo de los Maristas1.

En se retirant, le bon Prélat parcourut les rangs de la communauté, disant à chacun un mot aimable, donnant son anneau à baiser et laissant tout le monde sous une impression délicieuse, faite de joie, de reconnaissance et de vénération.

____________________

1 C'est celui-là, qu'on peut vraiment appeler l'évêque des Maristes.

 

RETOUR

Un beau jour pour la maison dAnzuola...

SUIVANT

Chine - Dune lettre du Frère Provincial...