20/Mai/2020 FRANCE

Célébration de la naissance de Marcellin Champagnat

Le 20 mai 1789 – année du début de la Révolution Française – naît Marcellin Joseph Benoît Champagnat. L’endroit est une modeste maison de pierres, dans le hameau Le Rosey, qui fait maintenant partie de la commune de Marlhes, à 900 mètres au-dessus du niveau de la mer, située dans le canton rural de Saint-Genest-Malifaux. La ville plus grande située à 23 km est Saint-Étienne, à la frontière du Département de la Loire. À cette époque, environ 2.700 habitants vivaient à Marlhes. C’était une région peu fertile et froide, et à l’époque de la naissance Champagnat, il y avait un haut taux de mortalité infantile (30% de décès annuellement), et la mortalité juvénile y était aussi très élevée.

Environ 60% de la population était formée d’agriculteurs. C’est dans ce contexte typiquement rural que nous retrouvons la famille de Jean-Baptiste Champagnat, le père de Marcellin, un petit commerçant et un travailleur, qui en est arrivé à occuper des charges publiques durant la Révolution. La mère, Marie-Thérèse Chirat, était l’âme de la maison et se dévouait au soin des neufs enfants que comptait la famille. Un dixième est né après Marcellin.

Des années plus tard, le Père Champagnat rappellera son enfance dans la demande de reconnaissance de l’Institut adressée au roi Louis-Philippe. La lettre dit ceci :

« Né dans le canton de St. Genêt Malifaux, département de la Loire, c’est avec d’infinies difficultés que j’ai pu apprendre à lire, faute de maîtres capables : dès ce moment, j’ai senti l’urgent besoin d’une instruction qui pourrait, à peu de frais, faire dans les zones rurales ce que les Frères des Écoles Chrétienne font dans les villes ». (Lettres n. 34)

 

Pèlerinage virtuel

Célébrer la naissance du fondateur en faisant un pèlerinage au Rosey et à Marlhes est une invitation à renouer avec nos origines. En contemplant cette terre, ses constructions et leurs significations, nous sommes invités à entrevoir de nouveaux rêves pour aujourd’hui, tout comme le fit Marcellin Champagnat à son époque.

Aujourd’hui et au cours des prochains mois, le Réseau des Centres de la Mémoire Mariste invite la famille mariste mondiale à un pèlerinage aux lieux de fondation de l’Institut. Certains peuvent s’interroger : comment cela peut-il être possible alors que la pandémie rend impossible tout voyage? En réalité, nous voyagerons ensemble dans le cadre du projet « Pèlerinage virtuel », en connectant nos esprits et nos cœurs grâce à l’expérience d’une visite virtuelle à 360°. Le pèlerinage peut se faire en utilisant les téléphones intelligents, les tablettes, les lunettes de réalité virtuelle ou les ordinateurs.

Sur tous ces supports, le pèlerin trouvera l’information historique en anglais, en espagnol, en portugais et en français, en plus d’une ambiance sonore (le murmure du Gier, les oiseaux, les cloches…) et de très beaux thèmes musicaux.

Pour souligner la naissance de Marcellin, la première étape du pèlerinage virtuel sera le hameau du ROSEY et l’église de MARLHES.

Suivez les instructions :

Pour participer en utilisant les smartphones et les tablettes : pointer la caméra sur le code QR qui apparaît. Accepter et ouvrir le lien qui se présente.

Avec l’ordinateur : cliquez sur les liens du bas. Selon le type de navigateur web, il sera nécessaire d’activer « reproduire / permettre le son automatiquement ».

Ces services sont offerts par le Mémorial Mariste de Curitiba.

RETOUR

L’Organisme Mariste de Charité distribue d...

SUIVANT

Frère Powell Prieur (Charles Bernard) - 1929...