21/Mar/2022 MAISON GéNéRALE

Conférence Générale : « Je me suis sentie excitée et inspirée pour écouter et réfléchir »

« Avoir une vision, dire la vérité et travailler en équipe »

Frère Allan J. de Castro – Région d’Asie
Conférence Générale

Nous pouvons nous rappeler que le 14 août 1816, le samedi, Marcellin Champagnat est arrivé à La Valla-en-Gier pour commencer son ministère sacerdotal. Le lendemain, il dit sa première messe en la fête de l’Assomption de notre Bonne Mère.  Il est ensuite resté dans cette petite paroisse de campagne pendant les huit années suivantes. 

À La Valla, nous avons vu les épisodes suivants de la vie de Marcellin : son ministère qui comprenait la visite des malades, la catéchèse des enfants, l’aide aux pauvres, et l’aide aux familles pour vivre la vie chrétienne. Son style de prédication simple et direct, sa profonde dévotion à Marie et son zèle apostolique ont fait une profonde impression sur ses paroissiens.  Sa rencontre avec un jeune garçon de 17 ans, mourant, qui n’avait reçu aucune instruction religieuse, fut une expérience qui le secoua profondément et le poussa à ne plus tarder à mettre ses projets à exécution.  Nous pouvons dire qu’il a marché sur les routes mêmes où il a été envoyé.  Il a chéri le terrain, respecté les personnes qui l’ont façonné, souffert de l’adversité qui l’a fortifié, et vers la fin il a été saisi par le Dieu qui était au centre de sa vie.

En terminant la première moitié de la Conférence Générale en tant que leader nouvellement élu de ma province, j’ai senti que la disposition de Marcelin lorsqu’il est arrivé à La Valla m’a donné du pouvoir – son ouverture et sa disponibilité pour servir les autres et regarder au-delà malgré les difficultés.

Pendant les deux premières semaines, je me suis senti excité et inspiré pour écouter et réfléchir sur les sujets présentés : premièrement, la relecture et le dialogue sur les appels du XXIIe Chapitre Général dans le contexte actuel ; deuxièmement, la révision des 5 domaines importants indiqués par le Chapitre Général, à savoir, le style de gouvernement, les Maristes de Champagnat, la vocation des frères, la mission mariste et la gestion et l’utilisation des ressources de la congrégation ; et troisièmement, la réflexion sur la réalité actuelle de l’Institut couvrant le parcours comme Unités Administratives, comme Régions, comme Famille Mondiale regardant vers l’avenir.  Ces sujets nous ont conduits à de nombreuses occasions de dialogue avec nos collègues dirigeants maristes ; ainsi, nous avons appris les uns des autres.

Au milieu de tout ce qui a été accompli jusqu’à présent à cette Conférence Générale, je n’ai pas pu m’empêcher de réfléchir aux trois points importants que le frère Ernesto a soulignés dans son message lorsqu’il a accueilli les nouveaux provinciaux pendant la première semaine.  Il a dit : « Lorsque j’étais un jeune provincial, le Supérieur Général de l’époque, le Frère Sean Sammon, nous a encouragés à diriger nos provinces respectives en ayant toujours une vision, en disant la vérité et en travaillant en équipe ». 

Pour moi, ce sont des clés alors que je chemine avec mes frères de la province en ces temps nouveaux et difficiles.  Ce sont mes repères alors que je vis ma vocation au service de la famille mariste mondiale.

_______________

Frère Allan J. de Castro – Philippines, nommé Provincial de la Province d’Asie de l’Est

RETOUR

Tout est connecté… Nous sommes une famille...

SUIVANT

La Conférence générale des provinciaux int...