30/Sep/2010 MAISON GéNéRALE

Conseiller général pendant le mandat du frère Basilio

Le frère Arturo Chávez de la Mora, de la Province de « México Central », est décédé à Barcelone, à 82 ans dont 64 de consécration religieuse. La nouvelle de son décès est arrivée en même temps des Provinciaux de l?Hermitage et de « México Central ». Le faire-part de mentionne aussi les deux communautés dans lesquelles frère Arturo a vécu ses dernières années : Mostaganem, où il est resté une partie des huit ans passés en Algérie, et Santa Maria de Bellpuig de les Avelllanes, qui l?a accueilli les derniers mois de sa vie.Le frère Emili Turú, Supérieur général, a écrit une lettre pleine d?affection aux frères des deux Provinces ainsi qu?aux parents et amis du frère défunt. En voilà ci-après quelques paragraphes :« Le pèlerinage du frère Arturo sur cette terre est arrivé à son terme. Nous avions suivi attentivement l?évolution de sa santé ; j?ai pu le saluer personnellement le 9 septembre passé, à les Avellanes, et j?ai réalisé combien il était faible. Le 24 septembre il est donc retourné dans la maison du Père. Juste le jour où l?Église, et surtout tout le peuple de Barcelone, fêtait Notre-Dame de la Merci, mère et libératrice. Et précisément après l?inauguration de l?Hermitage rénové, Province au sein de laquelle le frère Arturo avait collaboré durant ces huit dernières années.Nous sommes peinés de sa perte, mais nous éprouvons la joie intense d?avoir eu dans le frère Arturo un homme exceptionnel, un c?ur sans frontières, une personne dont la générosité et le dévouement ont enrichi l?Institut, l?Église et toutes les personnes qui ont eu la grâce de l?approcher.Son Mexique natal a pu s?enrichir de son savoir faire comme professeur, directeur et formateur. Il y a aussi exercé son leadership comme Provincial dans les années difficiles d?après le concile Vatican II. Il a été appelé à Rome et, comme Conseiller général (1976-1985), il a étroitement collaboré au gouvernement et à l?animation de l?Institut avec le frère Basilio Rueda, qu?il a tant aimé comme frère et ami.Étant un bon fils de saint Marcellin, tous les diocèses trouvaient une place dans le c?ur du frère Arturo. Il a accepté la charge de supérieur provincial en Uruguay et, plus tard, lorsque le poids des années aurait pu lui suggérer une retraite paisible, il a choisi de partir pour l?Algérie et de collaborer avec la Province de l?Hermitage, pour être une présence fraternelle, un c?ur ouvert et des mains accueillantes parmi les jeunes d?Oran et de Mostaganem.Tout en élevant mes prières pour son repos éternel, je suis certain que le frère Arturo a été accueilli au ciel et qu?il jouit de sa Présence, éternellement, en compagnie du frère Basilio et de tant de frères qui nous ont précédés. De l?Hermitage, où reposent les restes du P. Champagnat, je me rappelle avec bonheur le sourire chaleureux du frère Arturo, et je vous invite à rendre grâce à Jésus et à Marie pour l?exemple et l?encouragement qu?il nous laisse avec sa vie. »La dépouille mortelle du frère Arturo repose au cimetière de la communauté mariste de Santa María de Bellpuig de les Avellanes, auprès de tant de frères qui l?ont précédé et qu?il a tendrement aimés.

RETOUR

Province de Canada...

SUIVANT

Rencontre du Bureau des laïcs...