13/Juil/2017 MAISON GéNéRALE

Début de la Cause de béatification du Frère Moisés Cisneros

Le Frère Emili Turú Rofes, Supérieur général, lors d’une réunion du Conseil le 15 mai 2017, conformément aux exigences de la Constitution Divinus Perfectionis Magister du Pape Jean-Paul II du 25 janvier 1983, et avec l’approbation à la majorité absolue des voix, a assumé la responsabilité de la cause du martyre du Frère Moisés Cisneros Rodríguez, membre de l’Institut des Frères maristes des Écoles, assassiné le 29 avril 1991 à Cologne Santa Isabel, Guatemala City, à 45 ans.
Cet acte administratif est la première étape du processus de béatification du frère Moisés. Le Frère Supérieur général, avec son Conseil, a été sensible à la demande de la Province, dans laquelle il affirmait que le Frère Moisés jouit d’une grande réputation de martyr et qu’il mérite une reconnaissance légale par les autorités de l’Église.

Frère Moisés Cisneros est né le 12 août 1945 à Quintana de Raneros, Léon, Espagne, au sein d’une famille qui a su inculquer à tous ses enfants un sens profond de la vie et de la foi catholique, un héritage de tradition et de vie familiale. Il a commencé son apostolat au Salvador à l’école Saint Alphonse. Du lycée salvadorien, il a fait une belle projection dans la communauté d’Atehuán. Il a été le fondateur de la communauté de Chichicastenango. Comme directeur de l’École mariste du Guatemala, en zone 6, il a été assassiné dans son bureau le 29 avril 1991.

Avec sa mort violente, il a laissé un souvenir de dévouement et d’abandon aux gens simples d’Ateos, de Chichi et de la zone 6, d’attention aux jeunes frères de sa communauté, dans ses 25 ans d’apostolat parmi les enfants et les jeunes et sa fidélité jusqu’à sa mort, confirmant le texte évangélique : « Si le grain de blé ne tombe pas en terre et meurt, il devient infertile ; mais si il meurt, il porte du fruit.

RETOUR

Choisissons de construire la paix !...

SUIVANT

PACE ? Celebrations du Bicentenaire...