04/Dec/2023 MAISON GéNéRALE

Début du Symposium Mariste « Sources et Fontaines »

Photos FaceBook | Vidéo d’ouverture | D’autres informations

Le Symposium « Sources et Fontaines » s’est ouvert lundi, à la Maison générale de Rome. Ce seront cinq jours de rencontres académiques sur le patrimoine spirituel et historique mariste : spiritualité, éducation, formation, leadership et, en général, sur la mission et la vie mariste. Lors de l’ouverture de la rencontre, le frère Ernesto Sánchez, Supérieur général, a invité les participants à « écouter la voix de l’Esprit, ses appels, au niveau personnel et de l’Institut, afin de vivre avec plus passion la vie et la mission maristes, pour continuer à générer la vie mariste et à en prendre soin » (lire le texte complet).

Les chercheurs, les historiens, les auteurs, les formateurs, les animateurs et les responsables de la mission et de la vie maristes de toutes les Unités Administratives y ont été invités. Environ 100 participants, laïcs et consacrés maristes, vivent cette expérience qui se tiendra du 4 au 8 décembre. Il est organisé par la Commission Internationale pour le Patrimoine Mariste de l’Institut des Frères Maristes qui a délégué les frères Michael Green, Omar Peña et Vincent de Paul pour former le comité organisateur du Symposium.

Premier jour

La première journée de la rencontre a commencé avec la session inaugurale, sous la responsabilité du frère Omar Peña, de la Province d’Amérique Centrale. Par la suite, le Supérieur général a souhaité la bienvenue aux participants. Dans son intervention, le frère Ernesto a souhaité que « la plus grande compréhension du charisme mariste au cours de ces journées touche nos cœurs, nous permettant d’assumer davantage les valeurs évangéliques ». Et il a rappelé que « il est important de le partager avec les générations actuelles, en utilisant un langage qui aide à mieux connecter avec les valeurs maristes afin de les intégrer dans notre propre vie ». Par la suite, le F. Antonio Ramalho, Supérieur de la Communauté de Notre-Dame de l’Hermitage et coordonnateur de la Commission du Patrimoine International, a présenté le projet du Symposium élaboré par la Commission et approuvé par le Conseil général, « dans le but d’approfondir et d’élargir notre compréhension des sources historiques et charismatiques, afin de mieux saisir les sources qui inspirent et qui vivifient la formation et la mission maristes d’aujourd’hui et de demain. »

La première présentation a été faite par le frère Michael Green, de la Province Étoile de la Mer, qui a consacré ces vingt-cinq dernières années, à écrire et à présenter les thèmes de l’histoire, de l’éducation et de la spiritualité maristes. Dans son intervention, le F. Michael a précisé que la spiritualité que nous ont léguée saint Marcellin et les premiers frères étaient totalement centrée sur une relation amoureuse et intime avec Jésus, qui deviendra la source de toute leur activité religieuse et apostolique. Il a, en même temps, attiré l’attention des participants sur une focalisation exagérée sur la personne de Marcellin Champagnat et sur le style culturel de la vie mariste qui, à l’extrême, continuent de porter des risques pour l’intégrité de la spiritualité mariste.

La deuxième intervention, au cours de l’après-midi, était sous la responsabilité du frère André Lanfrey, frère mariste de la Province de l’Hermitage, professeur de français et d’Histoire-Géographie au niveau secondaire et supérieur en France de 1962 jusqu’en 2010. Son exposé portait sur « L’origine des Frères Maristes dans la Société de Marie ». Cette intervention veut réinterpréter l’origine des Frères Maristes au sein de la Société de Marie, en soulignant trois moments : l’époque du P. Champagnat (1814-1840); sous la tutelle du P. Collin (1840-1852); l’affirmation de l’identité propre face à l’autorité papale et aux Pères Maristes (1852-1863).

La dernière intervention de la journée était sous la responsabilité de Danilo Luis Farneda Calgaro, Coordonnateur du Service des Soins Spirituels et Religieux (Hôpital psychiatrique – Sœurs Hospitalière du Sacré Cœur de Jésus – Málaga, Espagne), et membre de la fraternité « Vierge de la Victoire » (MCFM) et laïc engagé dans la Province Mariste Méditerranéenne. Son intervention a porté sur les Coordonnées socio-économiques, pédagogiques et ecclésiales dans lesquelles est né le modèle éducatif des Petits Frères de Marie. Pour Danilo, ceci « nous permettra d’avoir un horizon adéquat pour approfondir notre compréhension des motivations, des objectifs, des manières de comprendre et de vivre l’éducation de la part de notre Fondateur et des premiers Frères. »

La journée s’est clôturée par la célébration eucharistique.

Photos FaceBook | Vidéo d’ouverture | D’autres informations

Discours de bienvenue du Supérieur Général

Je vous remercie d’être présents à ce Symposium mariste qui est un événement significatif pour l’Institut. Une rencontre comme celle-ci renforce notre ” cheminement comme famille mariste mondiale “, un appel que nous avons reçu du XXIIe Chapitre général et qui nous conduit à écouter, à dialoguer, à partager et à créer des réseaux de soutien.

En plus de votre présence ici, je suis reconnaissant pour ce que vous faites dans l’Institut en relation avec notre patrimoine charismatique mariste. Beaucoup d’entre vous travaillent dans des centres et des programmes qui étudient ce domaine et le rendent plus accessible.  

Merci à la Commission du Patrimoine Spirituel Mariste pour l’organisation de cet événement. Au frère Antonio Ramalho, coordinateur de la Commission et membre du Comité de planification du Symposium, au frère Michael Green, coordinateur de la Commission, aux frères Omar Peña et Vincent de Paul, ainsi qu’à tous les membres de la Commission qui ont participé à l’organisation de cet événement. Omar Peña et Vincent de Paul Kouassi. Nous remercions également le Secrétariat de Frères Aujourd’hui pour le soutien qu’il apporte à la Commission par l’intermédiaire d’Angel Medina, qui en est membre. Merci à la Maison générale et à l’Hôtel pour leur hospitalité. 

Merci à tous ceux qui feront des présentations, pour partager vos réflexions et votre expérience. 

Merci aussi à ceux qui sont venus des autres branches maristes.

Nous savons que notre charisme est un don de l’Esprit que nous avons reçu par saint Marcellin Champagnat, par les premiers frères et, au cours de 206 ans, par tant de frères, de laïcs et de femmes.

Dans les prochains jours, nous aurons l’occasion d’écouter les présentations de personnes qui ont approfondi divers sujets liés à notre charisme mariste ; l’occasion d’écouter et de discuter. Je vous invite surtout à écouter la voix de l’Esprit qui appelle chacun, chacune de nous, personnellement et en tant qu’Institut, à vivre la vie et la mission mariste avec une plus grande passion, et à continuer à prendre soin de la vie mariste, en générant une vie nouvelle.

Que l’approfondissement du charisme mariste, au cours de ces journées, pousse nos cœurs à s’ouvrir davantage aux valeurs de l’Évangile. Champagnat nous a invités à suivre Jésus comme Marie.  Elle est notre inspiratrice et nous accompagne sur ce chemin.

Si les thèmes que nous étudions touchent notre cœur, il nous sera plus facile de partager et de diffuser le patrimoine charismatique mariste. Il est essentiel de partager cet héritage avec les générations actuelles et futures, en utilisant un langage qui nous aide à mieux nous connecter aux valeurs maristes et à les embrasser dans notre propre vie.

Dans quelques mois, en mai 2024, nous célébrerons le bicentenaire des débuts de la maison de N.D. de l’Hermitage.  Marcellin a eu une grande capacité à ” regarder au-delà ” dans les premiers temps de l’Institut, grâce à ses oreilles attentives et à son cœur audacieux.  Je vous invite à faire de même pendant ces jours, pour que les réflexions que nous entendons et les dialogues que nous engageons nous aident à ” regarder au-delà “, et à chercher les meilleures manières de vivre, de partager et de diffuser les valeurs maristes là où nous sommes dans le monde.

Au mois d’octobre, j’ai eu le privilège de participer à l’Assemblée synodale, une rencontre où nous avons cherché à mener un dialogue dans l’Esprit, en essayant de relier les valeurs évangéliques à notre contexte actuel. J’ai été heureux de rencontrer un bon nombre de cardinaux et d’évêques qui nous connaissent et dont certains m’ont même raconté qu’ils avaient été étudiants maristes. Quand nous allions à l’Eucharistie dans la Basilique Saint-Pierre, nous passions devant la statue de saint Marcellin Champagnat. Je leur disais que l’enfant sur ses épaules pouvait symboliser Marcellin Champagnat qui, en plus de ” regarder au-delà ” de lui-même, enseignait à ses élèves à ” regarder au-delà “, une phrase que le Saint-Père a utilisée dans son discours lors de l’audience que nous, Provinciaux et Supérieurs de District, avons eue pendant la Conférence générale de 2021. Lorsque j’ai salué le Pape François, je lui ai dit que, lorsqu’il quitte sa maison de Santa Martha, la première statue qu’il voit devant lui est celle de Saint Marcellin, notre Fondateur, et il m’a dit : ” Bien sûr que je le connais “. Je pense que c’est la vue de la statue qui l’a incité à utiliser cette phrase en s’adressant à nous.

L’année prochaine, nous célébrerons également le 25e anniversaire de la canonisation de Champagnat, un cadeau pour notre Institut, pour l’Église et pour le monde.

Je vous remercie de votre attention. Confions cette rencontre à Marie, notre Bonne Mère, en nous rappelant que c’est son œuvre.

Frère Ernesto Sánchez, 4 décembre 2023

RETOUR

Autres Voix Maristes 21 et 22 : Leadership e...

SUIVANT

Journée Internationale de Volontariat – 20...