24/Juin/2021 MAISON GéNéRALE

Deuxième rencontre des maîtres et accompagnateurs de novices

Les maîtres et accompagnateurs de novices se sont réunis une nouvelle fois, le mercredi 16 juin, pour continuer à « cheminer ensemble comme une famille mondiale ». Organisée par le Secrétariat de Frères Aujourd’hui, cette rencontre, comme la première rencontre virtuelle, du 28 avril, vise principalement à faire connaissance et à partager des expériences dans le ministère de la formation des novices.

Le frère Ernesto Sanchez était également présent pour saluer les participants et donner son message d’encouragement. Il a reconnu le service rendu par les formateurs, avec une mention spéciale pour ceux qui accompagnent maintenant les novices dans ces circonstances inhabituelles. Il a également parlé de la pandémie, de ses lumières et de ses ombres, et du défi pour nous tous de répondre aux besoins émergents qu’elle a fait apparaître.

La réunion a commencé par une prière, au cours de laquelle les frères Angel et Lindley ont invité les maîtres des novices et les accompagnateurs à partager des photos de leurs noviciats/communautés respectifs et des novices, tout en offrant un Ave Maria pour eux.

Comme il n’était pas là le 28 avril, le frère Greg McDonald, qui accompagne les 9 novices à Baucau, Timor oriental, a été invité à partager la présence mariste là-bas et à parler de sa communauté et des novices.

Le message principal du frère Ernesto a tourné autour de trois idées clés : une formation authentiquement mariale (formation dans la clé mariale), prendre soin de nous-mêmes et des autres, et une formation pour la mission (dans la clé de la mission).

« Le grand cadeau que Marcellin nous a fait est le nom de Marie. Nous sommes invités à transmettre à nos novices une spiritualité profonde, favorisant un cœur libre et ouvert pour accueillir Dieu, comme Marie ». a déclaré le frère Ernesto. En parlant de la sollicitude, il a repris quelques mots de sa circulaire « Maisons de lumière », insistant sur le repos et le temps à accorder à soi-même, ainsi que sur l’accompagnement et l’écoute mutuelle. Quant à la clé de la mission, il a rappelé aux formateurs qu’en plus de donner aux novices une solide formation en spiritualité, ils doivent « avoir ce lien avec le contexte des plus démunis. »

Les frères Óscar Martín et João Carlos do Prado, Conseillers de liaison pour le Secrétariat Frères Aujourd’hui, ont également donné leur bref message de remerciement et d’encouragement aux formateurs.

Le Secrétariat a ensuite présenté deux projets importants. Tout d’abord, le processus de révision du guide de formation, dans lequel les formateurs et les jeunes en formation seront également impliqués en cours de route. Deuxièmement, la proposition de l’Année des Vocations Maristes (20 mai 2022 – 06 juin 2023) dans laquelle ils ont été invités à réfléchir et à parler entre eux à ce sujet et à envoyer des idées pour rendre cette célébration plus significative.

Participants

Étaient présents les maîtres novices Fabien Bulaimo (Save, Rwanda), Emmanuel Mwanalirenji (Mtendere, Malawi), Yao Kouassi Kan Sylvain (Kumasi, Ghana), Rubens José Falcheto (Cochabamba, Bolivie), Alejandro Herrera (Medellin, Colombie), Sean Sammon (Poughkeepsie, USA), Francisco García (Tudella, Sri Lanka) et Pepito Mahong (Tamontaka, Philippines).

Étaient également présents des frères désignés pour accompagner les novices qui se trouvent dans des communautés et qui ne peuvent pas être avec leurs maîtres des novices respectifs pour le moment. Ces accompagnateurs sont Real Sauvegeau et Rod Thompson (Tudella), Anselmo Kim (Saigon, Vietnam) et Greg McDonald (Baucau, Timor oriental). Les autres membres de l’équipe du noviciat de Kumasi ont également participé. Il s’agit de Ezugwu Eugene Ikenna et Osuagwu Obinna.

Bien que certains maîtres des novices et accompagnateurs n’aient pas pu participer à la réunion pour une raison ou une autre, leur service de formation mérite néanmoins d’être reconnu. Il s’agit des frères Joni Seduadua (Fidji), Vigilio Bwalya (Bangladesh), Mark Poro (Iles Salomon), Antonio Cavazos (Haïti), Claudino Falcheto (Patos de Minas), Simeon Banda (Mtendere) et Afaese Afaese (Samoa).

La traduction simultanée a été assurée par Teofilo Minga de Manziana.

La réunion s’est terminée par la promesse de se revoir dans environ deux mois.

RETOUR

Formation d’une nouvelle génération de le...

SUIVANT

Les Maristes du Brésil présentent un rappor...