17/Jan/2020

CONSTITUTIONS ET STATUTS

Constitutions et Statuts 2020

Chers frères,

Dans six ans, à cette même date, nous fêterons le bicentenaire de la fondation de notre cher Institut. Ce sera une excellente occasion non seulement de rendre grâce au Seigneur et à notre bonne Mère pour leur bénédiction constante tout au long de ces 200 ans, mais aussi de revoir notre fidélité au charisme et à la mission reçus, ainsi que de continuer à approfondir le renouveau et « l’aggiornamento » demandés par le Concile Vatican II.

En ce sens nos Constitutions peuvent jouer un rôle important, comme les membres du XXIe Chapitre général l’ont reconnu : « Pour parvenir à un monde nouveau, il nous faut une conversion du coeur. Une profonde révision des Constitutions et des Statuts, avec une large participation des frères, peut nous aider à revitaliser notre vocation. » Ainsi donc cette nouvelle édition des Constitutions et des Statuts sera notre compagne de chemin dans notre pèlerinage vers le prochain Chapitre général qui aura lieu, Dieu aidant, en 2017, en coïncidence avec notre bicentenaire.

La Commission pré-capitulaire chargée de réviser le texte des Constitutions et Statuts, en présentant son rapport au XXIe Chapitre général, précisait que « le texte reste très cohérent et en mesure d’inspirer notre vie mariste » ; c’est pour cela que pendant ce Chapitre « ce n’est pas le moment de faire une nouvelle rédaction de l’ensemble du texte de nos Constitutions » car « une étude et révision plus approfondies des Constitutions nécessitent plus de temps et plus de consultation. » Toutefois, au long des presque 25 ans écoulés depuis que le Saint-Siège a approuvé nos Constitutions postconciliaires, les changements introduits par les Chapitres généraux de 1993, 2001 et 2009 se sont accumulés. Ces Chapitres ont approuvé, en tout, 89 changements dans les Statuts et ont proposé au Saint-Siège le changement de 3 articles des Constitutions.

Il ne semblait pas opportun de présenter les changements introduits par le XXIe Chapitre général dans un feuillet à ajouter au livre de nos Constitutions et Statuts, comme tel a été le cas après les Chapitres de 1993 et 2001. En fait, le XXIe Chapitre général m’avait donné un mandat pour que, avec mon Conseil, je nomme « une Équipe d’Édition qui intègre les divers changements, effectués dans les Constitutions et les Statuts par ce Chapitre ou les Chapitres précédents, dans un texte qui soit cohérent quant au style, au langage, à la numérotation et aux références. »

Le texte que je vous présente maintenant est fruit de l’excellent travail de l’Équipe d’Édition que nous avons nommée, composée des frères Antonio Ramalho, Edward Clisby, Juan Miguel Anaya et Maurice Goutagny, que je remercie de leur patience et de leur générosité. Ils ont révisé les traductions dans nos quatre langues officielles, en tenant compte de la langue originelle dans laquelle les articles des Constitutions et Statuts2 ont été approuvés.

Par ce travail ils ont cherché à ce que le langage soit cohérent dans chacune des langues et que les différentes traductions soient fidèles à la langue originelle. En plus, ils se sont assuré que les changements approuvés par les différents Chapitres soient correctement insérés dans le texte. Ils ont numéroté les Statuts se référant à la Conférence générale, à l’Assemblée provinciale et aux Responsables des oeuvres qui ne portaient pas de numéro. Ils ont changé la numérotation d’autres Statuts pour éviter des redites ou des vides dans leur déroulement. Et enfin, ils ont corrigé et ajusté à la nouvelle numérotation les références internes et la table des matières analytique.

Moi-même et mon Conseil avons approuvé ce travail et pris les décisions définitives sur certaines questions ayant trait à la mise en page et à la présentation du texte. Cher frère, reçois entre tes mains et accueille dans ton coeur cette nouvelle édition des Constitutions, « application de l’Évangile et guide sûr dans l’accomplissement du dessin de Dieu sur nous » (C 169). Et rappelle-toi ce que le Fr. Charles Howard nous disait dans la présentation de la première édition : « En les lisant, en les priant, seul et en communauté, nous découvrirons leurs richesses ; nous acquerrons en même temps, ou nous affinerons, les traits particuliers de notre visage de Petits Frères de Marie, un visage unique au sein du Peuple de Dieu, et nous le rendrons attirant, spécialement pour les jeunes auxquels nous nous dévouons. »

Avec toute mon affection fraternelle,
Fr. Emili Turú Supérieur général – Rome, le 2 janvier 2011