07/Jun/2019 BRéSIL

Faciliter l?intégration des enfants immigrants

Les Maristes du Brésil se sont joints à la paroisse Consolata et à l’Institut de Migration et des Droits Humains pour créer le « Projet pour Enfants Déplacés et Droits Humains », soutenus par l’Union Mariste du Brésil, la Province du Brésil Sud-Amazonie, le Centre Mariste de Défense de l’Enfance et Avesol. L’initiative se veut une réponse à la situation migratoire – presque 75 mille Vénézuéliens ont demandé de régulariser leur situation à Roraima, entre 2015 et 2018 – mais surtout, c’est une façon de protéger les enfants, eux qui sont les plus vulnérables dans le processus de migration.

Le projet, qui cherche à faciliter la démarche d’intégration des enfants dans la communauté locale, est une réponse à l’analyse qui a été faite par des institutions qui veillent, dans ce milieu, aux besoins des enfants qui participent directement ou indirectement aux activités de la paroisse Consolata.

Faisant partie de ce projet, les groupes responsables de cette initiative ont mis sur pied un programme de formation professionnelle, les 16 et 17 mai, de 48 heures de formation sur place et de 64 heures de formation à distance, formation qui s’adresse à des éducateurs et à des volontaires. Les volontaires ont profité tous les jours des espaces aménagés pour l’accueil et l’évaluation de l’identité des enfants accueillis.

Ces jours de formation ont été très importants pour connaître les possibilités des éducateurs, de prendre connaissance des thèmes en rapport avec les lois, et voir comment le travail d’un éducateur va bien au-delà de la surveillance d’un enfant.

Cecília Heleno, pédagogue du Centre Mariste de Défense de l’Enfance affirme que « le Projet pour Enfants Déplacés et Droits Humains cherche à s’occuper des enfants migrants et brésiliens, spécialement des enfants de la rue, dans le milieu de la paroisse Consolata ». Et elle ajoute en plus : « Nous préoccupaient les enfants qui arrivaient en compagnie de leurs mères pour remplir la documentation. Ce milieu d’éducation informelle pourra changer quelque chose dans la vie de ces enfants ».

RETOUR

Province L'Hermitage...

SUIVANT

Nouveaux Horizons pour les Jeunes Défavoris�...