04/Jun/2009 FRANCE

Formation à Saint-Paul-Trois-Châteaux ? Expérience de solidarité

L?expérience de solidarité qui a eu lieu pendant la formation à Saint-Paul-Trois-Châteaux a eu sur moi un impact profond. Pas tellement à cause des brèves heures passées avec quelques uns des sans-abri de Lyon. J?ai eu des occasions où j?ai été, pas simplement des heures, mais des jours avec des sans-abri. Cette fois-ci l?impact est dû à la découverte d?une figure exceptionnelle : Gabriel ROSSET, laïc, fondateur du Foyer Notre-Dame des Sans-Abri à Lyon, le 24 Décembre 1950.

En lisant la biographie de Gabriel ROSSET je me suis dit tout de suite : ?voilà un laïc mariste avant la lettre?. Il est né le 28 Novembre 1904 à Champier (Isère) et il est décédé le 30 Décembre 1974 à Lyon. En ce temps-là on ne parlait pas encore de laïcs maristes, mais il a tout pour en être un. Cet intellectuel, professeur de Lettres de l?Ecole publique laïque, a eu des qualités pédagogiques et humanistes extraordinaires. Rien que cela l?aurait fait se sentir à l?aise dans le monde mariste. Mais nous trouvons chez lui beaucoup d?autres traits caractéristiques de tous ceux qui veulent être des maristes de c?ur et d?âme. J?en trouve au moins quatre:

1. Il était un homme d?une grande dévotion à Marie : quand beaucoup d?amis soulignaient le caractère laïc de l??uvre qui était sur le point de naître à Noël 1950, il insiste et, en fait, il impose que l??uvre soit placée sous la protection de Marie. D?où le nom : foyer Notre-Dame des Sans-Abri. Cela n?empêchait pas que le foyer soit ouvert aux gens de toutes les confessions. Dans le Foyer tous doivent être accueillis. N?est-ce pas ainsi que le P. Champagnat a agi quand il fonda son ?uvre ? D?autre part, un trappiste qui l?a connu écrit : ?Son culte à la Vierge était simple et filial?. N?est-ce pas là un des traits caractéristiques de la spiritualité mariste ?

2. Il était un homme de prière, de foi et d?Eucharistie : c?était dans la prière qu?il trouvait l?énergie nécessaire pour son apostolat envers les pauvres. Pendant plus de 20 ans, il allait toutes les semaines au monastère trappiste des Dombes. Lors d?une de ses visites il a écrit : ?Je m?accroche à l?oraison vitale? et j?essaie de m?établir par la prière et surtout par la prière eucharistique dans ce don de moi-même et de le monnayer ensuite au fil du jour dans des actes de patience, de courage et d?amour.? (p. 127). Ne sommes-nous pas là en plein dans la spiritualité mariste ?

3. Il était un mystique et un homme d?action avec un grand amour pour les pauvres. Il était un mystique dans la tradition des grands spirituels chez qui il s?alimentait comme Augustin et Pascal ; un homme d?action parce que, dans la prière, il avait précisément compris, une fois pour toutes, la Parole qui demande aux chrétiens de venir au secours des frères les plus malheureux et abandonnées, ?les membres souffrants de Notre Seigneur Jésus Christ? comme il avait l?habitude de dire. N?est-ce pas ainsi qu?a agi notre fondateur, Marcellin Champagnat ? D?autre part, notre livre de spiritualité ne nous demande-t-il pas d?être des mystiques dans l?action et d?être proches des plus pauvres ?

4. Il était un homme de grande humilité, au c?ur accueillant. Quelqu?un a écrit de lui : ?Dès l?origine, il fut le Serviteur toujours présent au Foyer et, s?arrangeant pour y passer tout le temps que lui laissait sa tâche universitaire?. En effet, ?SERVITEUR? c?est le seul titre qu?il acceptera. Son service et le Foyer qu?il fonda s?inspirent de la parole du Christ recueillie dans le chapitre 25 de l?Evangile de Matthieu : ?J?étais sans abri et tu m?as accueilli….?. N?est-ce pas l?humilité la pierre de touche de la spiritualité mariste et n?avons-nous pas encore à accueillir les Montagne d?aujourd?hui ?

Il est possible qu?une lecture plus attentive du livre J?étais sans abri et tu m?as accueilli, Nouvelle Cité, Montrouge, 2004, qui recueille des textes de Gabriel ROSSET organisés par les amis du Foyer Notre-Dame des Sans-Abri, révèle d?autres similitudes entre la spiritualité de cet homme de Dieu extraordinairement humain et la spiritualité mariste simple, pratique et réaliste. Mais les quatre éléments soulignés montrent clairement que Gabriel ROSSET a bien été un laïc mariste ?avant la lettre?.

__________________
Frère Teófilo Minga
Membre du groupe de Saint-Paul-Trois-Châteaux
Lyon, le 10 Mai 2009

RETOUR

Pèlerins vers le XXIe Chapitre général...

SUIVANT

Recherche et écoute au XXIe Chapitre Génér...